Politisation du Sport malien : Le ministre Guindo doit vite se ressaisir

2

Le football malien est en train d’entamer un tournant rocambolesque  et dangereux de son histoire, un tournant qui risque de signer son agonie sur la scène africaine et  mondiale si le ministre en charge du sport ne se ressaisisse pas en se démarquant des hommes politiques qui veulent l’éloigner de son objectif qui est d’assurer l’essor du sport malien.

Le chef du département des sports, Houisseini Amion Guindo, doit vite se ressaisir pour la sauvegarde du Sport malien. Il doit faire extrêmement faire attention à certains politiciens qui ont fait l’ardent vœu de tuer à petit feu le football malien. Depuis un certain temps, le football malien est empêtré dans des problèmes. En effet, des politiciens ne connaissant rien aux règles du football veulent prendre le football malien en otage en créant en son sein une crise criarde. Signalons que le football se joue sur des gazons lisses et avec des joueurs en short, mais ces derniers moments la donne a  changé au Mali. Désormais le football malien se joue dans les salons feutrés de la capitale malienne par des hommes politiques en costumes et bazins amidonnés. Depuis belle lurette, le football malien traverse une écœurante crise, une crise engendrée par le non respect des textes de la FIFA. C’est dans ce capharnaüm infécond et prompt à  effacer le football malien sur le tableau continental et mondial que patauge le sport roi du Mali. Le ministre en charge des sports ne parvient toujours pas à départager deux camps sur un problème qui est pourtant clair comme l’eau de roche. Un problème qui plonge le football malien dans un profond sommeil. De report en report suite à des pseudos argument du département des sports, la super coupe du Mali annonçant le début de la nouvelle saison est remis aux calendes grecques.

Suite au manque de compétition, le ministre des sports après la récente contreperformance de l’équipe nationale olympique du Mali, lors de la coupe d’Afrique de la catégorie au Sénégal, a affirmé qu’il faut vite débuter le championnat afin de pouvoir bien affronter le Championnat d’Afrique des Nations au Rwanda. Quelques jours plus tard, ce même ministre ferme les terrains de football. Le Mali peut-il réaliser un excellent championnat d’Afrique des nations avec cette fermeture des terrains dont il est à la base ? Le ministre est-il au département pour servir le sport malien ou l’intérêt sordide et inopportun de certains politiciens qui ignorent totalement les règles qui régissent le football ? Si dans ces conditions, l’équipe nationale se présentera au Rwanda pour le championnat d’Afrique des nations, le résultat sera plus que catastrophique et les supporters maliens n’auront que leurs yeux pour pleurer encore. Il urge que le locataire de Sebenikoro sort de son mutisme et siffle la fin de la récréation afin de sauver le football malien. Le ministre des sports a déjà perdu les pédales et le football est en train de dandiner, il revient au président de la République de prendre le contrôle pour redresser le navire.

Moussa Samba Diallo

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Article sans queue ni tĂŞte. Dites-nous le nom d’un seul politicien qui est Ă  l’origine de cette crise. LĂ  oĂą je vous rejoins, c’est que cette crise a perdurĂ© Ă  cause du laxysme du Ministre qui avait peur d’une Ă©ventuelle suspension du Mali par la FIFA. Du moins c’est que lui a toujours fait son conseiller ce CANCER de Amadou DIAKITE. Le Ministre aurait dĂą prendre cette dĂ©cision salutaire depuis fĂ©vrier dernier et on n’en serait pas lĂ  aujourd’hui. M. le Ministre, on a coutume de dire que ”mieux vaut tard que jamais”. Au nom de la quiĂ©tude sociale: 1) fermez tous les stades jusqu’Ă  ce que cet incapable, V-O-L-E-U-R de Baba comprenne qu’on ne gère qu’avec le consensus; 2) commanditez un audit des comptes de la FEMAFOOT et foutez ce V-O-L-E-U-R de Baba en prison. Certains membres du CE de la FIFA sont arrĂŞtĂ©s et extradĂ©s vers les USA pour CORRUPTION!!!! Quoi alors pour un membre du CE de la FEMATOOT qui a dĂ©tournĂ© (chers lecteurs, je pèse bien mes mots) les maigres sous réçus suite aux efforts, aux sueurs, de nos braves juniors, cadets; 3) reconnaitre le CE dirigĂ© par Mamadou Dipa FanĂ© issu de l’AG extraordinaire aux fins que ce dernier se mette rapidement Ă  la tâche. Par ailleurs, que Baba rembourse tout l’argent v-o-l-Ă© Ă  SĂ©lingue, au Ministère de la DĂ©fense et au Ministère de l’Administration TĂ©rritoriale. Trop c’est trop.
    Enfin, extirper ces gangrènes de Baba, Banou Makadji, Yacouba Nul, KOLON et AMADOU DIAKITE. Il n’y aura pas de stabilitĂ© dans le foot malien tant qu’Amadou DiakitĂ© n’aurait pas son home de main Ă  la FEMAFOOT (Salif, Tidiani NimbĂ©lĂ© et feu Kola ne me diront pas le contraire).

  2. Football du district de kati , une tête dirigée par la main cachée de koulikoro
    ''Jouer et avaler la balle, nous avons notre liste chaque année pour monter en deuxième division avant même que le championnat D3 se joue, oui, oui, oui parce que nous gardons le cap depuis de vingtaine année et nous demeurons même si le fameux proverbe dit '' tout coule rien à demeure""
    Voilà une parole donnée par un haut responsable de l instance sportif de kati /koulikoro
    Honte, honte,et honte pour le football au Mali

Comments are closed.