Forum sur la gouvernance de l’Internet au Mali : l’adoption des textes et la mise en place de la structure coordinatrice au cœur des débats !

0

La salle de conférence de l’Autorité malienne de régulation des Télécommunications, des Technologies de l’Information et de la Communication et des Postes (Amrtp) a abrité le jeudi 11 juillet à la cérémonie d’ouverture du forum sur la gouvernance de l’Internet (IGF) au Mali. C’était sous l’égide du ministre de la l’Economie numérique et de la Prospective, Mme Kamissa Camara.

Maliweb.net – Les fora sur la gouvernance de l’Internet font suite aux directives du Sommet mondial sur la société de l’information tenu à Tunis en novembre 2005, qui faut-il le rappeler,  vise à réduire l’inégalité des habitants de la planète vis-à-vis de l’accès à l’information par le biais des nouvelles TIC, en particulier d’Internet.Toutefois, c’est lors de la réunion de concertation du  7 juin, qui a permis de rédiger les textes,  que les bases ont été réellement jetées, a précisé le Dr Alioune Badra Traoré, membre du conseil chargé de TIC au Mali.

Cet atelier d’une journée permettra à terme, d’ouvrir le chapitre malien sur la gouvernance de l’Internet. Il doit se terminer par l’adoption des textes et la mise en place de la structure coordinatrice du  forum sur la gouvernance de l’Internet au Mali. Selon Dr Alioune Badra Traoré, l’IGF consiste,  entre autre, à créer un cadre de concertation multi acteur et à s’ériger en instrument de réflexion sur les politiques de gouvernance de l’Internet au Mali.

Mme Kamissa Camara, ministre de l’Economie numérique de la Prospective,a pour sa part déclaré que les questions liées à l’utilisation de l’Internet constituent de nos jours, des enjeux majeurs pour le développement de toute nation, les ignorés reviendrait à fermer tout simplement les portes du développement. « Que nous soyons opérateurs, fournisseurs d’accès et/ou prestataires de services, ou consommateurs, Internet nous concerne tous, directement ou indirectement », a-t-elle souligné.

De nos jours, a-t-elle certifié, une partie de nos vies se joue en ligne et de ce fait il est important non seulement que les acteurs intervenants soient identifiés mais aussi que les règles sou tendent soient définies et applicables. C’est pourquoi, le gouvernement a engagé des réformes profondes du secteur des Télécommunications et des TIC qui ont permis de créer un environnement et un paysage rénovés, dynamiques, compétitifs et ouverts.  « Ce par la mise en place d’un cadre législatif et réglementaire propice au développement des TIC », a rappelé la ministre Camara.

Avant de terminer, la ministre de l’Economie Numérique et de la Prospective a reconnu que  si le Forum sur la Gouvernance n’a pas de pouvoir de décision, il a toutefois la latitude d’attirer l’attention des décideurs sur les politiques et stratégies à mettre en œuvre pour le développement du secteur, mais aussi celle des acteurs de tous bords sur les enjeux qui relèvent de leur domaines de compétence.

Abdrahamane Sissoko/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here