Pose de la première pierre du nouveau siège d’Orange-Mali

1

Orange Mali s’offre un nouveau siège d’une valeur de 21 milliards.  La pose de la première pierre du nouveau joyau , a été effectuée par le ministre de la Communication et de l’Economie numérique  et de la Modernisation de l’Administration , Harouna Mamadou  Toureh.

-maliweb.net- Ce chantier qui vient d’être lancé par le ministre Toureh, est une infrastructure d’une valeur de 21milliards, et son inauguration est prévue pour 2023.  Niché au cœur de l’ACI 2000 en face de l’actuel siège, le nouveau bâtiment prévoit 13 étages . Et il disposera de toutes les commodités selon Monsieur Ba.  « Cette nouvelle infrastructure vise à offrir au personnel d’Orange – Mali un cadre plus moderne, favorisant la créativité, la communication  et le bien-être  des salariés » a –t-il déclaré.   Avant de renchérir qu’il  symbolise l’ancrage renouvelé d’Orange au Mali.  Le nouveau joyau  sera doté d’espaces de travail,  des salles de réunion, des espaces de vie pour les salariés, en plus  le bâtiment partiellement alimenté avec l’énergie solaire.

Le  ministre de la communication et de l’économie numérique, Harouna M Toureh,  ravi par   le projet,  dont il a salué  la  qualité , déclare que cette réalisation va davantage consacrer les liens   de coopération, d’entente et de bonnes affaires entre le Mali et Orange-Mali.

Soulignons que cette cérémonie a enregistré la présence du président directeur général d’Orange Afrique et Moyen – Orient, Alioune Ndiaye,  de la directrice exécutive RSE , Diversité  et Solidarité d’Orange, Elizabeth  Tchoungui, du directeur général de Sonatel, Sékou Dramé, du directeur  général d’Orange Mali, Brelotte Ba, des représentants des familles fondatrices de Bamako ainsi que d’autres personnalités de la place

Khadydiatou SANOGO/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Cette idée d’orange doit donner à réfléchir à nos dirigeants qui sont plutôt orientés vers les machines à l’origine des gaz à effets de serre et c’est dommage, certainement à cause des pourcentages qu’ils engrangent dans les transactions du fuel lourd qui rentrent dans le pays. Nos dirigeants ne réfléchissent pas au futur de ce pays et cela est très regrettable, sinon comment comprendre qu’un pays comme le Mali très riche en énergie solaire et en chaleur se focalise sur des groupes électrogènes? Ces machines détruisent l’environnement et provoquent trop de chaleur dans un pays très chaud, cela prouve à suffisance que nos dirigeants ne sont pas raisonnables et tant qu’on aura des dirigeants de ce type, le Mali n’émergera jamais. Nous devons tout abandonner pour nous orienter sur les énergies renouvelables, soleil, vent et chaleur. Aujourd’hui, les pays riches transforment la chaleur en énergie électrique et nous nous sommes dotés de ça à suffisance. Il nous faut des autorités futuristes sinon le Mali disparaitra très bientôt.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here