CENTIF-UEMOA : Un conclave pour prévenir le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme

0

 Les présidents des cellules nationales de traitements des informations financières de l’espace UEMOA étaient en conclave à Bamako, du 4 au 6 décembre,   pour faire l’état de lieu  de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Maliweb.net – Cette rencontre de trois jours contre le fléau susmentionné se voulait être un espace de formulation des propositions concrètes  pour le renforcement des capacités opérationnelles et fonctionnelles des CENTIF dans l’espace UEMOA. Ce, en vue de répondre aux besoins de la gouvernance et de la sécurisation de l’environnement économique, financiers et social  pour le développement durable des Etats membres. En plus des présidents des CENTIF de l’organisation sous-régionale,  le procureur du pôle économique et financier de Bamako, le vérificateur général, les ministres de la Sécurité, de la réconciliation nationale représentant le Premier ministre,  le directeur de la BCEAO et les représentants des structures de lutte contre le blanchiment de capitaux et de crime financier avaient fait  le déplacement à ses états généraux  sur l’état de lieu  de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LB/FT).

Le président du CENTIF-UEMO, Taher Hassance a déploré l’inadoption d’une cadre organisationnel, l’insuffisance de connexion entre les pays membres dans la lutte contre le blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme.

Pour sa part, le représentant du PM du Mali,  le ministre Lassine Bouaré a rappelé que la sous-région est confrontée à toute sorte de trafic et de terrorisme, affectant ainsi son économie. A l’en croire, les moyens classiques ne suffisent plus pour conjurer le phénomène du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme. Il faudrait, selon lui, recourir aux nouvelles technologies afin qu’elles ne constituent pas un moyen de financement du terrorisme, mais plutôt des dispositifs de préventions.

Au sortir de ces assises, les participants ont fait le bilan en matière de lutte contre  le phénomène du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme, l’état de la sensibilisation, de formations, des condamnations prononcées et de saisies.  Ils ont aussi identifié les lacunes actuelles du cadre institutionnel, organisationnel et réglementaire dans lequel évoluent les CENTIF,  les mesures visant à améliore l’environnement en matière de LB/FT…

Le rapport des recommandations des travaux seront remis au Premier ministre Malien ce vendredi en présence des Ministres de l’économie et des finances de l’espace UEMOA. Ce rapport fera l’objet de traitement par les pouvoirs exécutifs de l’espace afin de prévenir le phénomène du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme.

Siaka DIAMOUTENE/ Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here