L’UNTM remobilise les travailleurs : La grève de l’histoire se prépare au Mali

0

Au sortir de la réunion de l’UNTM de ce jour 24 avril 2021 à 13h30, il ressort une nécessité impérieuse de mobiliser l’ensemble des travailleurs du Mali autour du combat pour un idéal de justice et de l’honneur.

Depuis la signature du PV de conciliation entre l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM), le Gouvernement de Transition et le Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) en février 2021, c’est le silence radio autour des points d’accord dont la plupart est arrivée à échéance. Aucun point n’a été appliqué. Le gouvernement et le CNPM sont dans une logique de renvoyer tous ces points dans un calendre grec. Ils se jouent de l’UNTM et des travailleurs et affichent à notre égard un mépris qui ne dit pas son nom. Les responsables des 13 syndicats nationaux ont décidé à l’unanimité de mener ensemble le combat pour le bonheur et la dignité des travailleurs. Les relectures des Conventions collectives à tous les niveaux traînent, les prestataires ou gestion déléguée continuent dans la souffrance par endroit. Les entreprises affichent une mauvaise volonté manifeste face à la transposition des récents acquis du 05 février 2021. La constitution est violée sous notre regard coupable. Les compressés et les partants volontaires vivent l’enfer et envahissent la Bourse à la recherche d’une lueur d’espoir.

L’harmonisation des grilles reste inappliquée. Les primes et indemnités des greffiers, des administrateurs civils et des autres fonctionnaires restent trop disparates.a

Les cheminots ont perdu la foi en tout, et ne voient aucun signe d’un éventuel retour du train. Pire, les rails sont démontés et vendus, en laissant la place à des constructions illégales.

Les terres de recherches agricoles de l’IER qui constituent non seulement des poumons de la ville mais aussi qui nous nourrissent ont fait l’objet de spéculations foncières.

Les injustices sont criardes dans le monde du travail avec des violations constantes du droit des travailleurs.

Notre seul salut, c’est le syndicat et l’UNTM.

Nous n’avons pas d’autres alternatives que le combat. Cela demande un sacrifice et nous devrions nous engager pour de lendemains meilleurs, pour notre pays, pour notre honneur et pour notre dignité. Aucun sacrifice n’est vain, aucun sacrifice n’est de trop.

Nous allons préparer la grève de l’histoire, la grève pour le Mali, la grève pour laver définitivement l’honneur des travailleurs et des travailleuses.

Je vous engage aujourd’hui au nom du Synabef à suivre sans tergiversations le mot d’ordre de notre centrale syndicale.

Vive l’unité

Vive la solidarité

Vive l’action

Hamadoun BAH

Synabef

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here