France, la progression de l’organisation État islamique en Libye, et un astronaute britannique sur l’ISS.
Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

On commence cette revue de presse internationale avec les commentaires sur les élections régionales en France. La poussée du FN continue d’interpeller les journaux étrangers.
En France, «l’extrême-droite est tenue à distance… pour le moment», constate The Guardian, qui raconte que la gauche et la droite sont en plein examen de conscience après leur «victoire amère». Le quotidien cite l’engagement de Manuel Valls de ne pas faire «comme s’il ne s’était rien passé».  Mais la classe politique sait-elle vraiment où elle va? Face au FN, la gauche et la droite sont «désemparées», d’après Le Soir. Unité nationale, front républicain: les partis traditionnels en appellent à l’union sacrée contre l’extrême-droite, mais est-ce vraiment une bonne idée?, s’interroge le journal. «Qui peut croire que cette non-idéologie dominante puisse représenter une alternative à celle, affirmée, des formations extrémistes».
Une analyse partagée par The Independent, qui explique que le vote «tactique» a éloigné l’extrême-droite du pouvoir, mais qu’il faut aussi que les «forces modérées» emportent la bataille des idées. Une bataille que seule Angela Merkel aurait eu le courage de mener, en défendant les droits de l’Homme et en sauvant des vies, en n’hésitant pas à utiliser son «immense capital politique» pour défendre l’accueil des réfugiés. «Marine Le Pen a-t-elle été réellement battue» dimanche soir? C’est la question du Daily Beast, avec un jeu de mot faisant référence à Donald Trump – Trump qu’un professeur de civilisation américaine rapproche de la patronne du FN. Points communs supposés: leur volonté d’exploiter le besoin de «simplisme» d’une opinion effrayée par le monde actuel, «compliqué et menaçant», la désignation des immigrés comme bouc-émissaires et la façon dont ils «fascinent» la presse par «leurs provocations, leur langage outrageant et le rejet de ce qu’ils présentent comme le “politiquement correct”».
En Libye, l’organisation État islamique, déjà ancrée sur les côtes, progresse vers l’intérieur du pays a affirmé, hier, le ministre de la Défense français, d’après le Figaro, qui explique que le problème est qu’il n’y a pas actuellement de force locale, organisée, capable d’arrêter cette progression. Le pays, toujours déchiré par les luttes de clans depuis la chute de Kadhafi, a pour l’instant deux parlements, l’un dans la capitale, Tripoli, et l’autre, reconnu par la communauté internationale, à Tobrouk. «Il faut absolument que cessent les conflits intra-libyens, sinon, le vainqueur militaire, ce sera Daech», a ajouté Jean-Yves Le Drian, qui a annoncé que cette «prise de conscience commençait à se faire, à la fois du côté de Tripoli et du côté de Tobrouk».
Un accord politique doit  être signé demain à Rome. D’après la Deutsche Welle, il devrait permettre à la Libye d’obtenir une assistance militaire internationale pour combattre le groupe jihadiste.
On termine avec le départ d’un astronaute britannique de l’ESA vers la station spatiale internationale. Tim Peake, dont le visage fait la Une du Guardian, va décoller ce midi heure de Paris, pour une mission scientifique de six mois.
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Notre site : http://www.france24.com/fr/

PARTAGER