Départ de Cheick Modibo Diarra de la Primature : Le capitaine Sanogo remet l’ADEMA et ses satellites sur la selle

28 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Honnis, détestés, hués, mis au ban de la société, les cadres, qui on aidé Alpha Oumar Konaré (AOK) et Amadou Toumani Touré (ATT) à plonger notre pays dans le chaos, sont de retour en force dans notre administration depuis la démission forcée de Cheick Modibo Diarra. Et cela avec la bénédiction de l’auteur du coup d’Etat du 22 mars. Celui là même qui n’avait pas hésité à les jeter à la vindicte population dans l’euphorie du renversement du pouvoir du général ATT.
Si les détracteurs de l’ancien Premier ministre de plein pouvoir l’accusaient de nommer ses proches pour verrouiller l’administration à des fins électoralistes, que dire des nominations depuis l’arrivée du Talleyrand de la politique malienne à la Primature, Diango Cissoko.
En tous cas, les dernières nominations, procédées en catimini ou  par le conseil des ministres, ne sont pas du tout rassurantes. Et elles n’augurent rien de bon. Au moins, l’astrophysicien a eu le courage de confier des postes à responsabilité à des jeunes loups aux dents longues. Certains d’entre eux avaient commencé à marquer des points pour un changement de mentalité et de comportement.
Mais avec Diango, c’est la mort dans l’âme. Non seulement, il n’est pas un homme de changement véritable que le peuple malien attend depuis plus de quatre décennies mais plus grave, il fait confiance à des hommes aux réputations sulfureuses. La majorité des cadres qui l’entourent sont presque tous trempés dans des affaires de prévarications, de détournements de deniers publics, de trafic d’influence, etc.
Ces démons ne sont pas exempts dans l’humiliation que nous subissions aujourd’hui. Ils ont soutenu les idées diaboliques de déstabilisation de notre pays  que ATT ne cessait de véhiculer dans ses discours, soit en organisant des marches de soutien soit en parrainant des manifestations ou en produisant des sketchs.
Dans un des sketchs de méprise, n’a-t-on pas vu un militaire jeter son arme pour dire qu’il aime la paix. Sans savoir qu’un militaire sans arme n’est autre qu’un civil.
Avec le recul, on peut dire sans se tromper que ce sketch n’a-t-il pas préparé les militaires à se débarrasser de leurs armes devant l’ennemi au nom de la prétendue paix que ATT voulait pour se maintenir au pouvoir.
Il avait été réalisé pour dire au peuple que ceux qui sont opposés à l’Accord d’Alger sont les pires ennemis du Mali.
Ils sont là désormais. Les spécialistes de tripatouillage des textes. Avec en tête de liste Diango Cissoko, le Premier ministre. Ils vont profiter de ce laps de temps pour faire disparaître tous les dossiers sales leur concernant. Sans oublier le capitaine Amadou Haya Sanogo et ses hommes qui leur ont permis de retrouver leur place dans l’administration.
Quoi qu’on dise Cheick Modibo était un rempart pour le retour de ces hommes qui ont sapé les fondements de notre société au profit de leurs propres intérêts égoïstes.
Avec le retour de l’ADEMA et ses satellites dans l’administration, le capitaine Sanogo doit s’attendre au pire.
Yoro SOW

SOURCE:  du   8 jan 2013.    

28 Réactions à Départ de Cheick Modibo Diarra de la Primature : Le capitaine Sanogo remet l’ADEMA et ses satellites sur la selle

  1. Anka kouma ni hakiliyé djien latiké kounkiléla kadian

    Cheick Modbo Diarra n’est pas un homme à écarter définitivement car c’est un homme de développement tous azimuts et présidentiable pour l’avenir de notre pays et par sa valeur intrinsèque et extrinsèque.
    Pour le reste Sanogo est le fruit du destin qu’il doit assurer ce parcours tout comme le président par Intérim.
    Les destins de ces trois hommes sont liés si Sanogo n’était pas là ce même ADEMA n’aurait pas pensé à M.Diongounda à ce poste à cause de certains vautours et de même Cheick Modibo ne serait pas également enrôlé par un gouvernement d’union du fait qu’il soit le gendre de l’ancien président Moussa Traoré.
    Donc l’avenir nous appartient de voir dans un avenir proche d’élire l’homme qu’il nous faudrait.

  2. Amadeus

    Peut être qu’ils sont là parceque ce sont les meilleurs c’est tout monsieur le journaleux

  3. donko

    Très bon article monsieur le journaliste et bon courage pour la suite!
    Le CAPITAINE est condamné à finir très très mal avec les derniers développements de la situation intervenus au MALI.
    Mon CAPITAINE saches que le reveil sera très très douleureux pour toi dans un futur proche inch allah.

  4. Gab

    Monsieur Sow,soyez objectif et intellectuel dans vos analyses.Vous ne pouvez pas jeter en pâture toute une partie des cadres maliens. Que tu le veuille ou non ils sont maliens comme toi,tu ne peux pas par des affirmations gratuites salir les gens. C’est léger. Quand a Dramane soit sérieux on me dit pas n’importe quoi sans preuve sur des gens.
    Tous les maliens ont participé plus ou moins à cette situation.
    1- soit directement
    2-soit sous le parapluie de ses gens qui vous essayer de salir aujourd’hui
    3- soit à ne pas aller voter et laisser d’autres choisir ses gens ( se référer à FATOBOUGOU )
    Donc on peut donner ses idées sans tomber dans des affirmations gratuites, des médisances, des injures.
    Nous sommes tous enfants de ce pays,chacun et libre de défendre ses idées , mais aussi accepter les différences.
    « même si je ne suis pas d’accord avec toi,mais je me battrais pour que tu puisse dire cevquevtu pense » disait un démocrate. SOYEZ DEMOCRATES

  5. 1FILSDUMALIBA

    Bon article, on ne fait marcher a reculons et la population reste mouribon.

  6. dramane coulisakoiba

    Diango est de retour.Notez bien,il va reprendre Sissoko ancien ministre et Diakité ancien conseiller spécial et ancien ministre de CMD qui ont fait le « nègre »pour lui en redigeant sa thèse de doctorat.Lisez ou relisez le cv de diango,il mentionne même les plus petits stage,ses livres sont des plagiats,il ne fit que lecher ou vanter.Avez vous remarquer il ne dit jamais « président par intérim »mais « président » en ta nt qu’administratif il sait le poids des mots
    Très bon article.

  7. ?? ?? ??
    !@#$%^&*++*&^%$#@!
    !@#$%^&*++*&^%$#@!
    Fin Janvier: Coupe du Mali de Foot entre Putshistes, extremistes, djihadistes, independantsistes, terrosistes et autres cancrelats qui pillulent au Mali.

    Arbitre International: Cheick Modibo Diarra

    1ere equipe:

    -Gardien de but Cheick Abou Elfadel (nom de guerre de Iyad Ag Ghali)

    -Defenseur Central: Abdelmalek Droukdel (Aqmi)

    -Stopeur: Bilal Ag Acherif (MNLA)

    -Lateraux: Mokhtar Belmokhtar et Abou Zeid

    -Milieu de terrain: Hamada Ould Mohamed (MUJAON0 Mossa Ag Attaher(N0 7- MNLA), Mohamed Mouloud Ramadhan (N0 9)

    -Ataquants: Mohamed Ag Attaye (MNLA), Sanda Abu Mohamed, Abou Miosseb Abdelwadoud.

    Remplacants: Abdoulah, Mohamed Ag Aharib

    2eme equipe:

    -Gardien: ….

    -Defenseur central: Capitaine Amadou Ag Haya Sanogo « Boli »cherif

    -Stopeur: Capitaine Amadou Ag Konareoud ben Saled

    -Lateraux: Cl. Cheick. Cherif Traore, …