La Conférence sur le climat à Marrakech (COP 22), les journalistes à l’école de l’UE

2

Une trentaine de journalistes de la presse orale, écrite et en ligne ont participé le 25 octobre 2016 à l’hôtel Mandé  à la journée d’information sur la conférence sur le climat COP 22 qui se tiendra à Marrakech au Maroc. Un atelier organisé par l’Union Européenne pour plus impliquer les médias sur la problématique du changement climatique.

La journée d’information pour les journalistes sur la  COP 22 (conférence sur le climat à Marrakech) avait pour objectif d’une part de sensibiliser les professionnels de médias aux  engagements internationaux sur le changement climatique et leur mise en œuvre. Et d’autre part, amener les médias à réfléchir sur leur rôle dans la communication  sur le changement climatique. Après la COP 21 à Paris c’est au tour du  Maroc  d’abriter  du  7 au 18 novembre 2016 la COP 22, une occasion pour  les 195 pays européens et africains concernés de réfléchir sur la problématique du changement climatique.  En effet le réchauffement de la planète responsable du changement climatique  à cause de l’émission des gaz à effet de serre est plus qu’une préoccupation et défi mondial. D’où l’importance d’aller vers les solutions  pour réduire  et atténuer les effets néfastes des émissions des GES responsables du réchauffement  de notre planète. Et dans ce cadre que les  communications ont porté sur la position européenne dans les négociations internationales ;  la position malienne dans les négociations internationales ainsi que le rôle que peuvent jouer les journalistes pour  relayer la meilleure communication en vue de  réduire les conséquences du changement climatique  qui impacte sur notre environnement, agriculture, les eaux etc. Dans sa présentation, le Dr Birama Diarra de Météo Mali dira que le Mali émet seulement  0, 6%% des émissions mondiales et  d’ici 2025 si  rien n’est fait la température risque d’atteindre 2° car notre pays est un puits qui à l’instar des pays en voies de développement subissent les conséquences des GES émis par  les grands pollueurs de la planète. Soulignons que l’UE prévoit une réduction de son émission de gaz à effet de  serre de 20°d’ici 2020 et 40° d’ici 2040. Aussi lors de la  COP 22, de grandes décisions politiques seront prises pour l’atténuation des effets du changement climatique et l’innovation en matière d’adaptation. Samuel Gourgon, 2ème Conseiller à l’UE lors de son intervention a  fait un bref aperçu de l’Accord de Paris issu sur la COP 21, des résolutions qui seront mi à table à Marrakech dont le représentant à l’ambassade du Mali, Mohamed Ahamnich, assure que son pays, le Maroc est fin prêt pour accueillir au mieux  la COP 22. Une rencontre  à laquelle  notre pays va prendre part et s’inspirer pour limiter les effets du changement climatique sur son sol à travers la sensibilisation des populations pour un changement de comportement sur l’utilisation des gaz à effets de serre.

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net

 

 

 

 

 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Les mieux à sensibiliser sont les pays grands producteurs de gaz à effet de serre.
    L’arbre ne doit pas cacher la forêt seuls les pays de grandes industries en sont les véritables responsables.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here