Peau neuve mais anciennes et mauvaises pratiques : Où va l’argent perçu par les agents chargés du contrôle phytosanitaire à l’aéroport de Senou ?

    0

    Le ministre de l’Agriculture, Aghatam Ag Alassane, est interpellé par les pratiques corruptrices auxquelles se livrent des agents chargés du contrôle phytosanitaire que son département a postés à l’aéroport de Sénou. Ils empochent de l’argent sans délivrer de reçu. Cela fait des millions FCFA récoltés principalement durant la période des mangues. Ce qui constitue un véritable manque à gagner pour l’Etat. Où est la transparence tant prônée par les pouvoirs publics ?

    L’aéroport international de Sénou a fait peau neuve grâce notamment au programme américain Millenium Challenge Account (MCA). Ce qui fait aujourd’hui la fierté de tout Malien et principalement des voyageurs et autres usagers de ce site. Mais à côté de cela, force est de reconnaître que les mauvaises pratiques, qui faisaient la honte de tout bon citoyen, continuent encore à avoir pignon sur rue dans ce passage obligé pour tous ceux qui sont appelés, un jour ou l’autre, à voyager par les airs.

    Il s’agit, en effet, des agents chargés du contrôle des produits, tels les fruits, qui délivrent aux voyageurs des certificats phytosanitaires contre espèces sonnantes et trébuchantes ; sans en retour leur délivrer un reçu. Aucun document ne dit non plus combien le voyageur doit payer pour tels ou tels kilo de mangues, par exemple.

    Une pratique qui devait, normalement, appartenir au passé dans cet espace que les autorités ont voulu débarrassé de toute mauvaise graine. Malheureusement, elles ont échoué. Ce cas précis le prouve à suffisance.

    Le Poste de contrôle phytosanitaire dépend, en effet, de la Division législative et contrôle phytosanitaire de la Direction régionale de l’Agriculture du District de Bamako.

    A côté de ce poste à l’aéroport, il y a également le Poste vétérinaire. Ce dernier, qui dépend du ministère de l’Elevage et de la Pêche, se comporte-il de la même manière  que celui en charge du contrôle phytosanitaire ? C’est-à-dire fournir des prestations payantes aux voyageurs sans leur délivrer un reçu de paiement. Il nous sera bientôt donné l’occasion de le savoir. C’est vrai que les agents du Poste de contrôle phytosanitaire ne sont pas les seuls dans ce cas. Il y a également ceux qui s’occupent de l’emballage des bagages. Est-ce une société qui  a en charge de mener ce travail ou est-ce de simples agents qui ont négocié et obtenu auprès des autorités aéroportuaires ce marché juteux. Sans reçu délivré il est impossible de le savoir.

    Ces deux situations interpellent également la Direction des aéroports du Mali qui doit faire respecter la législation sur le territoire dont elle a la responsabilité. Surtout que nombre de voyageurs étrangers ne comprendraient pas, qu’après avoir payé un service, qu’il ne leur soit pas délivré, en retour, un reçu de paiement. Où va alors tout cet argent récolté quotidiennement ?

    En tout cas, l’argent que l’agent prend au voyageur est directement mis dans sa poche. Est-ce à dire que c’est cette poche qui est en même temps la caisse de l’Etat ? Allez savoir.    

    Mamadou FOFANA

     

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER