Zone aéroportuaire : Plusieurs dizaines de constructions illicites en cours de démolition

9

Les bulldozers et des dizaines d’éléments des forces de sécurité ont  été  vite déployés  très tôt ce jeudi dans la zone aéroportuaire pour  démarrer  les opérations de  démolition des constructions illicites.  L’opération va concerner plus de 1660 hectares.

maliweb.net -Les autorités de la transition ont mobilisé  des gros moyens pour la réussite de cette opération de démolition des occupations illicites  dans la zone aéroportuaire.    Plusieurs bulldozers,  un important dispositif sécuritaire présent sur le site depuis 3 heures  et trois départements ministériels à savoir   la Sécurité,  l’Habitat et les domaines fonciers et celui des transports ont été mobilisés pour la circonstance afin de parer aux éventuelles attaques des occupants mécontents.

Sur place, les pertes sont conséquentes. Les constructions d’une valeur de plusieurs millions de FCFA et les clôtures, sont rasées par les bulldozers, des familles récalcitrantes sommées de mettre leurs effets personnels au dehors avant la démolition.  Le ministère en charge des domaines fonciers justifie l’utilité de cette opération par le fait que les occupations ont atteint une telle ampleur que  la zone aéroportuaire de Bamako -Sénou est menacée de retrait de sa licence par les autorités de l’aviation civile internationale.

Une vue d’une maison démolie, ce matin

« L’aéroport de Bamako est agressé par les constructions illicites. Cela représente un danger pour la sécurité du  transport aérien.  Le Mali  court le risque de perdre sa licence   par les autorités de l’aviation civile internationale à cause des occupations illicites »,  justifie le ministre des Domaines, Djonké Diarra.  Et de poursuivre que  la zone aéroportuaire a été déclarée d’utilité publique, puis  toutes les personnes installées ont été recensées et indemnisées.   «   Tous ceux qui sont là aujourd’hui sont des occupants illégaux qui n’ont aucun scrupule. Ils seront tous  dégagés à court terme », insiste le ministre Diarra, qui ajoute que  l’opération de démolition va concerner un espace équivalent plus de 1 660 hectares.

… effets personnels  dans la rue

« C’est la mairie du district qui  nous a autorisé à s’installer. Nous ne sommes pas là illégalement J’ai près de 20 âmes dans ma famille. Je n’ai nulle part où aller.  Je vais mourir ici malgré qu’on a démoli ma maison », se  lamente  un septuagénaire. Ce vieux se retrouve sans domicile suite au passage des bulldozers après 27 années passées sur ce site aéroportuaire. Le coordinateur de la CMAS, Issa Kaou Djim dénonce une démolition inacceptable. « Au moment où nous sommes en train de nous battre pour la réussite de la transition comment un ministre de la République peut ordonner une telle opération », se demande –t-il. Ce proche de l’imam Dicko déplore le fait que les familles entières ont été contraintes de sortir sans être informer de la démolition. « C’est une décision inacceptable. « Je demande à toutes les victimes de former un collectif pour porter plainte  à  la décision du Ministre », peste le patron de la CMAS, qui estime que  ces proches ont été chassés et leurs habitations démolies.

Les autorités de la transition pointent du doigt l’incivisme des élus municipaux, des agents de l’Etat et certains citoyens. «  Ce domaine public a été allègrement morcelé par des maires, des préfets et souvent par des gouverneurs en violation des dispositions réglementaires », révèle une note technique  du ministère des domaines de l’Etat.

L’opération est soutenue par le Président de la Transition Bah N’Daw, qui, dans une lettre confidentielle datant d’octobre 2020, a instruit au gouvernement de procéder à la démolition des constructions illicites.  L’exécutif malien a mobilisé plus de 320 millions FCFA pour la réalisation de cette opération.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. Moi je souhaite même qu’après chaque Président
    ayant eu deux mandats, il y ait une transition militaire
    de dix-huit mois pour toiletter l’action politique.
    Un exemple frappant est présentement la purge des
    abords de l’aéroport Modibo KEITA, l’arrestation
    d’activistes irresponsables, la lutte implacable contre
    la corruption, etc..
    Aucun pouvoir politique légitime n’osera poser une seule
    de ces actions pareilles, de crainte d’une impopularité
    croissante, comme sous IBK, ce plus efficace pourtant
    de tous les régimes au Mali depuis le jeudi 22 septembre 1960.

  2. LES RWLIGIEUX, LEURS LEADERS ET ORGANISATIONS, PRINCIPALEMENT DU NORD ET DU CENTRE, ENGAGES DANS DES ACHATS&VENTES “SAN’I’FERE” SONT DES PREDATEURS TERRIENS COMME ILS VEULENT SECURISER L ARGENT ILS ACHETENT N IMPORTE OU ET N IMPORTE COMMENT, SECURISANT LES TERRES VOLEES,MEME DES TITRES FONCIERS, EN CONSTEUISANT UNE MOSQUEE ET UN MADRESSAT, CES GENS SONT DES MALHONNETES ARABISES QUI NE S ARRETENT DEVANT RIEN AU MONDE, SAUF LES “BRUTALISER”, AINSI SONT LES IYADS,KOUFFA,MBOUILLE,DICKO,KAOU DJIM ET BEAUCOUP D AUTRES, ILS NE COMPRENNENT PAS LE MAANINFIN YA PUISQUE CE SONT DES ADAMADENW DU MOUSSA’LAKAH’YA …

    LES GENS AU SUD BAMANANW,SENEFOW, SAMOGOHW,MANINGAW,MINIANKAW,BWAW,DOGONOW DOIVENT COMPRENDRE QUE L ISLAM EST UNE RELIGION DE CONQUETES TERRITORIALE ET D ASSIMILATION….

  3. What appear to be missing that creates emergency that should be addressed this day is where have government land been set aside for these people to rebuild their homes? There is reference to compensation but compensation is inadequate unless land have been safely plus securely set aside for people to rebuild their homes with compensation funds. It is not hard to do right if we want to do right. When we care enough we want to do right where possible plus non injurious.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  4. SI LES AUTORITEES MALIENNES N ETABLISSENT PAS L ORDRE IL Y AURA DES VIOLENCES GENERALISEES A BAMAKO ET ENVIRONS!

    DANS PEU DE TEMPS NOUS NOUS ENTRETUERONS A BAMAKO POUR LES TERRES VOLEES PAR LES OCCUPANTS ILLICITES! NOUS EXTERMINERONS DES FAMILLES POUR RECUPERER NOS TERRES PUISQUE L ETAT NE FAIT RIEN ET LES MALHONNETES DE COMMERCANTS ARABISES DJOKORAMEHW ET AUTRES OCCUPENT ILLICITEMENT!

  5. J’ose espérer que celui qui a donné les lettres d’attribution est déjà arrêté. S’il ne l’est pas, qu’il dédommage ses victimes.

  6. Au lieu de s’en prendre aux responsables de cet état de faits, Issa Kaou Djim peste contre le gouvernement. Même s’il fait descendre le ciel sur terre, ces démolitions vont se poursuivre. Trop de l’incivisme et du laxisme dans ce pays. Le malien est réduit maintenant à croire à n’importe quoi pourvue que cella l’arrangeait, sinon le domaine aéroportuaire est connu de tous et ce n’est pas la première opération de démolition et espérons qu’elle soit la dernière.

    • Les leaders RELIGIEUX et followers commercants SONT les 90% des predateurs terriens les illegaux! Les Djokarameh DENW! COMME KAOU DJIM! ILS OCCUPENT MEMES NOS TITRES FONCIERS! LES ARROGANTS DU CENTRE ET DU NORD! OCCUPENT LES TERRES AU SUD ET NE PERMETTRONS JAMAIS LES PEUPLES DU SUD S INSTALLER AU NORD SANS GUERRES!….

      LES VENS AU SUD DOIVENVG BIEN COMPRENDRE QUI SONT NOS FRERES DU NORD ET DU CENTRE! QUELLE MOTIVATIONS ILS ONT! QUEL CARACTAIRE ET QUELS LOGICIELS LES MOUVENT!

  7. UNE MERE A PRESIDE LE VOL DES COMPTES BANCAIRES D UN DE SES FILS POURQUE SES AUTRES ENFANTS ACHETENT DES TERRAINS DANS CETTE ZONE.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here