Port du casque obligatoire : La mesure engendre des divergences

19

La nouvelle mesure du ministre des Transports et des Infrastructures Routières relative au port du casque, adoptée en conseil des ministres du 19 septembre dernier, fait l’objet de débats. Si elle est soutenue par certains, d’autres la rejette.

En effet, à travers les médias, le ministre des Transports et des Infrastructures Routières a porté à la connaissance des conducteurs et passagers des motos que le port de casques sera obligatoire à partir du 1er octobre 2012.

Séance tenante, le sujet  a été l’objet de débats.

Selon certains observateurs, cette décision du ministre intervient à un moment où le pays est plongé dans une situation de crise économique sans précédent, et dans le même temps, les prix des hydrocarbures ont subi une hausse, notamment le pétrole, qui par conséquent soumet ceux de l’essence, du gasoil, et le gaz à une augmentation. Pour cette frange, l’heure n’est plus à la distraction et le plus important pour ce gouvernement, c’est la libération des régions occupées et l’organisation des élections.

En marge de ces usagers réfractaires à la nouvelle conduite routière, les élèves et étudiants n’en font pas moins. Ils  jugent cette loi assez précoce. A les entendre, le moment est mal  choisi et les revendeurs profitent de l’occasion pour élever le prix. Les casques vendus dans le temps à 6.000 F CFA seront ramenés à 10.000 F CFA.

Contrairement à cette première thèse, certains usagers pensent que ce changement est nécessaire pour la sécurité des usagers d’engins à deux roues. Selon un intervenant, vu les dégâts causés par les accidents, en termes de perte en vies humaines, l’heure n’est plus à la sensibilisation. Car pour eux, la sensibilisation aux bonnes conduites à la circulation routière se fait il y a plus de deux décennies. Depuis le temps du régime de l’ancien président de la république, le général Moussa Traoré. C’est dans cette perspective qu’ils jugent nécessaire d’obliger les usagers à porter les casques afin de diminuer le taux de décès causés par les accidents de la circulation.

Selon un rapport produit par l’ANASER, du taux de décès par accident au Mali, 70% des victimes sur deux roues sont, soit mortes par traumatisme crânien, soit souffrent de séquelles durant tout le reste de leur vie. Aussi, 79% des accidents de la route impliquent les engins à deux roues et plus de 60% de ces accidents concernent les jeunes. Cela doit être une raison valable pour tous chefs de familles à s’impliquer dans cette lutte afin de diminuer le nombre de décès très élevé pour cause d’accident dans notre pays.

Mountaga Diakité

PARTAGER

19 COMMENTAIRES

  1. Pour la sécurité routière suggestion citoyenne:

    1 – Gérer définitivement la corruption policière de la circulation; mesure à prendre communiquer largement sur le fait que tout contraventions doit être payer contre quittance du trésor et mettre une loi qui fixe le montant à 1000 Fcfa car ça ne sera plus utile à l’usager de payer le même montant aux policiers corrompus.

    2 – Dire suffisamment à la télé que chaque moto neuf vient avec son casque que les commerçant volent à leur clients pour le revendre après pour plus de profit. mettre une procédure spécial pour traiter tout les cas signaler par le client acheteur de la moto.

    3 – l’enseignement du code de la route aux élèves adolescents (Lycée, écoles professionnelles,…) et avec un coefficient de moyenne suffisant pour les obligés à l’apprendre.

    Sinon, d’abord et qui ne coute pratiquement rien serait de faire une matière sur le code de la route en dixième année du lycée et 1er année des écoles professionnelles

    4 – Terminer et cette fois ci de façon sérieuse l’immatriculation des motos, l’exigence de la carte grise et le permit

    5 – Et maintenant après une année d’application de ces points ci dessus appliquer la loi dans toutes sa rigueur.

    S’il vous plait, les conseillers moutons du Ministre des transports voici un texte qui peut vous servir dans votre copier coller de vos rapports à monsieur le ministre et à tout le gouvernement.

    Que Dieu nous sauvegarde.

    • excuser moi j’ai manqué d’écrire que pour une meilleur sensibilisation cher conseillers moutons du ministres des transports prenez attache avec le ministre de la sécurité afin d’obligés ses éléments notamment ceux de la circulation routière à observer la mesure du port obligatoire du casque.
      et s’il manque de budget s’écoué un peu ce fameux ANASER qui n’a pas sa raison d’être de fournir des casques à ces éléments.

      En cas de manquement que les sanctions disciplinaires tombent car ils sont sous serment cher messieurs.

      Encore une fois excuser moi

      Que dieu nous sauvegarde.

  2. peuple maudit ils ne regardent jamais ou il ya leur bonheur…le gouvernement vous demande de porter le casque pour sauver votre vie en cas d,accident ..si non aucun ministre ne roule a moto au mali ..si vous ne voulez pas mettre ce la est votre problem …les maliens ne respectent pas les lois de la republique c,est tres mauvais pour la democratie…..c,est pas grave comme modibo diarra ne parvient pas a vous mettre sur le bon chemin barbe rouge et ses homme arrivent et viendrontapliquer cette loi meme le miserable capitaine portera le fameux casque.. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • les ministres ont l’habitude de prendre des valises avec les commerçants à méditer pauvre de toi qui ne comprends rien au système.

      Sinon, d’abord et qui ne coute pratiquement rien serait de faire une matière sur le code de la route en dixième année du lycée et 1er année des écoles professionnelles

      Que Dieu nous sauvegarde.

  3. je trouve aussi que le moment est tre mal choisi car le pays en voie de guerre il faut que le gouvernement fasse tout pour ne pas evoque des polymiques au sud

    8) 8)

  4. oui mais pas en ce moment ou le Maliba qui plonge et puis 1 casque à 40 000f CFA vraiment c’est trop.A moins 4000f c’est bon.

  5. Je suis d’accord avec le port du casque!! mais c’est quelque chose qui doit être fait de façon graduelle!! rendre obligatoire le port du casque le 1er octobre c’est ouvrir la porte à tous les excès aux commerçants véreux qui sont prêts à broyer les clients dès lors que la mesure est rendue publique à la télé (les casques passent de 4’000F à 12’500F en moins d’une semaine!!!),
    c’est ouvrir la porte aux policiers de la circulation routière qui vont davantage créer d’autres abus outranciers sur les pauvres usagers !!!
    pourquoi alors une telle mesure dans un contexte aussi particulier que celui que vit le Mali?
    A Kati ce sont des militaires qui arrêtent les sotrama pour fouiller et demander les cartes d’identité!!! au pauvre malien!! à quand l’ordre dans ce Pays jadis exemplaire?
    à Sevaré les gens quittant les territoires occupés sont rançonnés parce que leurs cartes sont expirées et aucune autorité compétente n’existe pour le renouvellement!!!! au pauvre Mali!! la justice sociale et l’équité entre les fils du pays !!!c’est pour quand ces valeurs qui nous ont été léguées par nos parents et grands?

  6. la casket c est pour nous proteger peut etre,la charria pour nous aussi,mais partout dans le monde nous defendrons la charia,nous sommes kelke centaine de millie pour la defendre ichalah

    • Merci mon frère!
      Pour ces genres de choses la laïcité n’a pas sa place, c’est uniquement les lois mis en place par les hommes qui est primordiale et plus sacré que d’autres valeurs.
      Qui peu connaitre mieux ce qui est bien pour L’Homme que Dieux?

  7. L’article 27 du Décret 99-134/PRM du 26 mai 1999 est dissoute jusqu’a la libération totale du pays ainsi qu’a l’organisation des élections libres et transparentes. OK

  8. Un petit rappel: le port obligatoire du casque n’est pas une nouveauté. Il est prévu à l’article 27 du Décret 99-134/PRM du 26 mai 1999.Ou bien les textes ne sont-ils pas faits pour être appliqués? ceux qui évoquent la cherté de la vie, imaginez la mort par traumatisme cranien d’un soutien de famille suite à un accident de la route alors qu’1 casque achété à 10 000 F aurait pu empécher cela.

    • « Traumatisme cranien » Du n’importe quoi! La moitié du pays est occupé au lieu d’allé recuperer le nord vous nous parlé de traumatisme cranien! bande de vauriens.
      La population viendrons vous chicoté et ce jour ( le 1/10/2012) je vous promet il n’y aura pas de policier en ville.

      L’article 27 du Décret 99-134/PRM du 26 mai 1999 est dissoute jusqu’a la libération totale du pays ainsi qu’a l’organisation des élections libres et transparentes. OK

    • Les douanier ne dédouanent pas leurs véhicules, les rafoules ne concernent pas les parents des policiers, Les policiers ne portes pas de casque, les inspecteurs des impôts ne paie pas d’impôts, les ministres ne respectent pas les feux tricolore etc……
      Juste une question la loi est faite pour qui et pourquoi?
      Ils circulent en voiture, on un salaire assez aisé pour payer : le mouton, les fournitures scolaires des enfants et de payer au moins 60 000 fcfa pour les casques (car c’est pas celui qui roule seulement qui est en cause même la personne que tu transporte).
      Cette cérémonie a la télé est hypocrite, surtout avec ce Amadoun.

  9. a moins que le gouvernement donne gratuitement des casques à tous les usagers de ces engins.A l’heure actuelle les maliens tirent le diable par la queue.Je trouve l’initiative bonne mais l’imposer serait une bavure

    • Rassurez vous l’article 27 du Décret 99-134/PRM du 26 mai 1999 est dissoute jusqu’a la libération totale du pays ainsi qu’a l’organisation des élections libres et transparentes. N’ayez pas peur Ok

  10. Bonne initiative!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Merci Diarra, je ne pense pas que cela vienne de Dioucounda, l’enfoiré

Comments are closed.