Rébellion touarègue : pourquoi le Mali suspecte la France de jouer double jeu

50 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Amadou Toumani Touré et Nicolas Sarkozy surmonteront-ils les tensions entre leurs pays ? © AFP/Montage J.A.

Alimentée par les déclarations de certains ministres français, la tension entre le Mali et la France est montée d’un cran avec le déclenchement de la rébellion touarègue, le 17 janvier dernier. Bamako suspecte Paris d’avoir fait un « deal » avec le MNLA. Explications.

C’est un haut gradé de l’armée malienne, un habitué de la présidence malienne, qui parle. « Pour nous, Mohamed Ag Najem [le chef d’état-major de la rébellion touarègue, NDLR] a fait un compromis avec l’Otan et la France en abandonnant Kaddafi en pleine crise libyenne, affirme-t-il. Le marché était que s’il quittait le sud de la Libye, la France l’aiderait au mieux dans ses revendications au Mali. En plus, Paris a fait en sorte que Niamey ferme les yeux sur le passage du convoi de Ag Najem en direction du Nord Mali ».

La rébellion du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) qui a commencé ses attaques le 17 janvier, a été aussitôt condamnée par la Cedeao, l’Union africaine (UA) et les États-Unis. Mais pas explicitement par la France ni par l’Union européenne (UE). En outre, alors que de violents combats avaient lieu au Nord-Mali, le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé, déclarait le 7 février devant le Sénat français : « La rébellion touarègue a remporté récemment d’importants succès militaires au Nord du fleuve Niger. (…) Un cessez-le-feu immédiat est pour nous impératif ».

Nationalisme anti-français

Dès le lendemain de cette déclaration pour le moins maladroite, la presse malienne se déchaînait contre la France. À titre d’exemple, le bihebdomadaire malien « Le challenger » titrait le 10 février : « La France et le Nord-Mali : les masques commencent à tomber ! »

Le climat ne s’est pas amélioré après les propos du ministre français de la Coopération, Henri De Raincourt, le 21 février, toujours devant le Sénat. « Le non-respect des accords d’Alger de 2006, venant après l’échec de ceux de 1992, a incontestablement alourdi le climat entre les Touaregs et les gouvernements maliens », a-t-il assuré.

La présence d’au moins quatre porte-paroles du MNLA sur le sol français n’est pas non plus au goût de tout le monde au Mali. « La manière dont les médias français traitent le dossier des rebelles touaregs n’est pas juste, car ce sont des bandits armés », estime une source proche du gouvernement.

Coopération militaire

Reste que sur le plan de la coopération militaire, Paris continue d’aider Bamako. Notamment en assurant l’entretien complet des avions de surveillance du territoire de type Tétras, offerts au Mali par la France… en dépit du fait que le président malien Amadou Toumani Touré (ATT) a refusé à Nicolas Sarkozy l’installation d’une base militaire française à Mopti dans le cadre la lutte contre Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

L’appui de la France à l’armée malienne empêche donc Bamako d’accuser ouvertement Paris de soutenir la rébellion touarègue. Laquelle a bien compris la complexité de ces enjeux, en insistant dans sa communication sur son opposition aux djihadistes. Et en prétendant réussir à lutter contre ces derniers – là où précisément le Mali a jusqu’à présent échoué.

Par Baba Ahmed

Bamako 09/03/2012 à 12h:56

Jeune Afrique

 

50 Réactions à Rébellion touarègue : pourquoi le Mali suspecte la France de jouer double jeu

  1. Viktorienko

    Ce serait bien de compléter les (…) de la phrase :
    « La rébellion touarègue a remporté récemment d’importants succès militaires au Nord du fleuve Niger. (…) Un cessez-le-feu immédiat est pour nous impératif ».

    Juppé à justement ajoutait dans ce morceau qui n’a pas été rapporté (volontairement ?) : « La rébellion touarègue a remporté récemment d’importants succès militaires au Nord du fleuve Niger. Nous considérons que quelles qu’en soient les motifs ce recours à la force n’est pas acceptable dans une démocratie comme le Mali. Un cessez-le-feu immédiat est pour nous impératif ».

    Rappelons que la France est dans une situation inconfortable :
    L’AQMI retient 7 otages, et les touaregs sont souvent les intermédiaires dans les négociations. Prend ouvertement part dans le conflit risquerait de compromettre la vie des otages français… En période électorale, ce genre d’échec serait synonyme de défaite pour Sarkozy qui est déjà bien affaibli par ailleurs…

  2. malibaro

    Chers Maliens , connectez vous sur skype: malibaro.malibaro pour un debat sur le pays.Debat actif jusqu’a 17 h GMT

  3. feeling

    venant des nigeriens ça ne m’etonne pas ils n’ont jamais apprecié le Mali…(parole d’une malienne qui a vecu 20 ans au niger)

  4. coco

    :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: Eh les « sciencieux « ………pour vous détendre et penser à autre chose ………je vous recommande «  » » » http://www.k-netweb.net/projects/mindreader/«  » » » » » »…….celui qui trouve le truc ,je le félicite ! :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops:

    • amine

      hhh facile on trouve toujours les multiples de 9 ..(regarde 0-9-18-27-36-45-54-63-72-81 ) tous ils ont mis la meme lettre :-D … pour la tranche (1 à 9) le résultat est toujours 0 … (10-19)on trouve toujours 9 (20-29)=> 18 et ainsi de suite un multiple de 9 pour chaque dizaine

  5. amine

     » C’est un haut gradé de l’armée malienne, un habitué de la présidence malienne, qui parle. « … En plus, Paris a fait en sorte que Niamey ferme les yeux sur le passage du convoi de Ag Najem en direction du Nord Mali »…… voilà qui répond à la question comment sont passés les armes et les combattants !!!

  6. Nous maliens devons rester soudés unis.Cherchons des solutions pour sortir de cette crise,mais ne laissons pas ces gens qui veulent revenir de la même manière que lors des temps de colonisation.Car si on ne fait pas attention c’est ce qui se prépare en mon avis.ils lient des liens d’amitiés avec certains d’abord pour détruire d’autre avant de revenir démonter ces même avec qui ils ont signe des traités,alors si il y a des pays voisins qui font des trucs de ce genre qu’ils se préparent à subir le même traitement de ces…..

  7. Koro

    Chers compatriotes,

    La vérité est amère dire, mais tous, y compris les maliens, dont ATT en chef, ont leur part de responsabilité.

    En effet, quand les attaques de 2006 ont eu lieu, ATT, au lieu d’avoir une attitude ferme, a préféré négocier en catimini, à Alger, avec Kafougouna, ce qu’on a appelé les « Accords d’Alger ». Ces accords, signés au nom du Peuple Malien, n’a fait ni l’objet de débat au niveau du Gouvernement, ni au niveau de l’Assemblée Nationale, censée représenter le Peuple. Tous les partis politiques représentés, à l’Assemblée Nationale, ont soutenu ces accords, à l’exception du RPM (et peut-être SADI – je ne me rappelle vraiment pas si ce parti a ouvertement dénoncé les accords), qui à cause de cela, a été mis à l’écart et vous vous rappelerez certainement cette trahison au niveau de l’AN pour dépouiller le RPM de tous les postes au niveau du Bureau National allant jusqu’à débaucher ses cadres…

    Cette histoire est trop récente pour qu’on l’oublie… Lisez bien ces Accords d’Alger: ils sont remplis de choses impossibles à réaliser: comme exemples, je parlerai de la démilitarisation des régions du Nord (et cela suivait son cours normal jusqu’à l’éclatement de la crise libyenne, mais il était trop tard, le mal étant fait; un autre exemple: donner une heure d’antenne par jour à la télévision nationale consacrée à la seule région de Kidal).

    Tout le monde, y compris Dioncounda, Mountaga Tall, Younoussi Touré (donc Soumaïla Cissé), Choguel Kokala Maïga, Tiébile Dramé, ne parlons pas de Ahmed Diane Séméga, etc. ont soutenu ces accords avec un fort renfort de publicité. Même des artistes de renom ont participé à la propagande de l’époque à la télé…

    Si aujourd’hui les « rebelles » disent que des promesses n’ont pas été tenues, ils n’ont pas totalement tord. Loin de moi l’idée de soutenir cette rébellion, mais ne nous voilons pas la face: tous ceux qui ont soutenu ces accords d’Alger sont disqualifiés pour trouver une solution durable à ce conflit. Et ce sont les mêmes « traîtres » d’hier qui essaient de nous pondre des solutions!!! Que non!!!

    C’est pourquoi, je ne voterais pour aucun de ces candidats! Car au moment où il fallait dire la vérité à ATT, pour lui dire qu’il s’est trompé sur cette affaire – et l’histoire est en train de donner raison à IBK aujourd’hui -, ils ont préféré faire le béni oui-oui… Je ne pourrai et je voterai jamais pour un béni oui-oui. Donc ATT ne doit pas être le seul à assumer cet échec: il y a aussi, Dioncounda donc toute l’ADEMA, Mountaga Tall et tout le CNID, Soumi et toute l’URD, Tiebilé et tout le PARENA, Choguel et tout le MPR, Ahmed Diane Séméga et tout le PDS et les petits partis dont je ne me rappelle plus les sigles.

    Maintenant quand on dit que le Niger a désarmé les rebelles à ses frontière, il faut être un naïf pour le croire: au fait, comment alors une colonne de plus de 300 véhicules a pu « atterrir » par hasard sur le sol malien ? Doit on croire qu’ils étaient « invisibles »? La vérité est tout simplement qu’au lieu de les désarmer, ils les ont laissés traverser leur territoire pour venir au Mali. Idem pour l’Algérie et la Mauritanie qui font du bruit inutile partout alors que tout le monde sait que cette « rébellion » trouve asile en Mauritanie et en Algérie. Donc trêve d’hypocrisie! Tout le monde sait que quand les véhicules étaient braqués au Nord du Mali, enlevés des mains des humanitaires et autres personnes innocentes, iles étaient vendus en Algérie et Boutef le sait très bien!

    Mais je n’en veux pas aux autres Mauritaniens, Nigériens, Algériens et même Français! Car De Gaule l’a si bien dit : « Les Etats n’ont pas d’amis, mais des intérêts ». C’est la faute aux Maliens, donc à nous tous, pour avoir laissé le pays dans les mains d’un seul qui l’a géré comme il le voulait, peut-être de bonne foi, mais qui se trompait et nous n’avons pas osé le lui dire en face. Maintenant que le vin est tiré il faut le boire. Nous sommes tous coupables.

    Que Dieu bénisse le Mali et soit de notre côté. Qu’il fasse honte à nos ennemis! Amen.

    J’assume mes propos, c’est pourquoi je signe.

    Ibrahima Guindo, e-mail: ibrimrachel@hotmail.com

  8. Kassin

    Encadrer fortement les milices privées sous le commandement de l’armée à défaut de les intégrer.

    La guerre, les exactions commises sur les populations civiles à Menaka, Aguelhoc, Andaramboukane, Léré, Ténékou, Youwarou, Niafounké, Hombory, et j’en oublie, et les exécutions sommaires des soldats de l’armée malienne à Aguelhoc ont créé une psychose sécuritaire sans précédent dans l’histoire de notre pays.

    La hantise de se protéger et de protéger les siens dans cette situation est un réflexe humain et non pas seulement un manque de confiance à l’armée qui rappelons-le se bat sur un front aussi vaste que le triangle Léré-Tinzaoutène-Andaramboukane.

    Pour ceux qui incriminent l’armée malienne et la traitent de tous les noms, je leur dis que l’armée a une mission de combat (avec la gestion logistique qui va avec) dans une zone aussi vaste que le Sénégal, la Côte d’Ivoire, ou le Burkina.

    C’est comme ci on demandait d’un seul coup à ces pays voisins de faire la guerre en ouvrant des fronts sur tout leur territoire, ou tout au moins du bout à l’autre de leur territoire, en même temps. 

    Et si vous vous faite une idée de la difficulté du terrain et de l’importance des moyens militaires engagés dans le conflit, vous comprenez de quoi il s’agit.

    Donc quoi qu’est fait ou quoi que fasse l’armée, le risque zéro d’atteintes sécuritaires pour les populations civiles n’existe pas.

    C’est la principale particularité de cette guerre.

    Alors des milices communautaires se sont réactivées : Ganda Koy, Ganda Izo, milices arabes ou maures , et autres prolifèrent comme des immeubles dans l’Aci 2000.

    Si de prime abord ces milices communautaires peuvent répondre aux défis actuels de sécurités de citoyens maliens dans le sens des actions d’autodéfenses, il faut prendre garde de dérives impardonnables et suicidaires.

    Pour qui connait le nord de notre pays, les rivalités intercommunautaires, les haines nourries de longues dates, les conflits de leadership, les règlements de compte, ou les égos de tout genre, ne sont jamais loin en cas de confusion de rôles.

    Nous devrons oeuvrer à ce que les milices communautaires ne tombent pas dans ces travers.

    Cette prudence est évidente, puis que aussi brave soit-il, ce n’est jamais une arme portée en main qui fera du milicien le parfait soldat parce qu’il n’a pas fait de centre d’instruction (C.I.) et connait mal la discipline militaire et l’éthique du soldat.

    Alors toutes les actions des milices doivent être fortement encadrées par le commandement militaire à défaut de les intégrer à l’armée. Elles doivent être soumises à la discipline et aux règles de l’armée.

    Nous ne pouvons pas nous dérober de cet strict encadrement au risque d’exacerber la guerre par des affrontements communautaires inutiles et de créer des zones de non droit. 

    Je crois que nous n’en avons plus besoin sur notre territoire, pour des raisons que chacun connait.

    Aussi violants et longs  que pourraient être les combats et les menaces dans cette guerre au nord, nous ne devrons, en aucun moment, non seulement pas dévier de nos idéaux de démocratie et d’état de droit, mais aussi et surtout nous devrons restés fidèles à nos valeurs ancestrales de tolérance et de sagesse.

    Ainsi font les grands peuples.

  9. Clapham

    Des femmes de militaires ont manifesté samedi devant le ministère de la Défense à Paris pour réclamer le versement de soldes et de primes non payées à la suite de dysfonctionnements dans un nouveau logiciel informatique des armées.

  10. Clapham

    Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a libéré samedi un gendarme mauritanien qu’elle retenait en otage depuis le 20 décembre 2011 après l’attaque d’un poste de gendarmerie dans le sud-est du pays, a-t-on appris de source officielle.
    « Le gendarme Ely Ould Moktar, enlevé le 20 décembre 2011 de son unité d’Adel Begrou (sud est), est désormais libre et se trouve en bonne santé », indique un communiqué de l’état-major de la gendarmerie mauritanienne repris par l’Agence mauritanienne d’information (AMI, officielle).
    Un porte-parole d’Aqmi a confirmé samedi dans un entretien avec l’Agence privée en ligne Nouakchott Info (ANI) la libération du gendarme et indiqué que cet élargissement est intervenu après un « échange » avec un Malien qui « s’est déroulé directement, sans intermédiaire ».
    « Une unité de la gendarmerie mauritanienne est venue dans la nuit de vendredi à samedi à la frontière (mauritano-malienne) remettre (le Malien) Ould Meddou à nos combattants et recupérer le gendarme », a précisé le porte-parole d’Aqmi.

    • kouroukanfouga

      Si ta source est crédible, cela prouve d’avantages la collaboration de ce soi-disant MNLA avec AQMI ce qui fera le : MNLAQMI !

      Sinon pourquoi kidnapper un malien en ce moment ? Le Mali a t-il les moyens de payer 1% du rançon demandé par l’AQMI ? Juste un otage de plus pour le MNLAQMI …!

  11. moribayassa

    MR KASSIM au risque de vous decevoir il néxiste pas de service SECRET au MALI.CET

  12. Kassin

    Attention aux humanitaires et aux négociateurs!

    La gestion des déplacés et la recherche d’un cessez le feu par des intermédiaires, facilitateurs et autres médiateurs, donne l’impression d’un bal de vautours sur la dépouille d’un reste de cadavre abandonné au milieu de nul part.

    Le spectacle d’enchevêtrement et de chevauchement d’humanitaires et de diplomates de tout acabit entre Nouakchott, Ouagadougou, Niamey, Cotonou, Alger, Paris et les   Zones frontalières du Mali où se sont réfugiés nos compatriotes du nord, est tellement saisissant que nous devrons nous poser la question de leur sincérité et de leur loyauté envers le Mali.

    Évidemment que je partage la détresse des pauvres familles qui ont tout perdu,  qui manquent de tout et que nous devrons aider à retrouver leur quiétude et leur dignité.

     Mais justement, c’est leur détresse qui constitue le terreau fertile de tout fonds de commerce macabre et illicite.

    Tout simplement parce que la guerre est un serpent de mer en ce sens que si tu crois en maitriser la tête, la queue t’attaque ensuite avec beaucoup plus de vigueur.

    Et inutile de vous dire ici que la queue du serpent de mer, qu’est devenu le Mnlaqmi, se trouve dans nos pays voisins, Mauritanie, Algérie, Niger, et Burkina Fasso évidemment à des degrés divers et disséminée dans les populations réfugiées et souvent confortablement reçue dans les palais et chancelleries.

    Et de là-bas, le mnlaqmi peut bien se donner une seconde jeunesse si on ne prend pas garde. 
    La guerre à Tessalit, Menaka, Léré, et j’en oublie, sont loin d’être les seules batailles que  nous devrons mener.

    Donc prudence maximale à toutes ces bonnes volontés et contrôle exclusive de leur connexion et de leur collision avec le Mnlaqmi.

    Certains pourront me prendre comme paranoïaque, mais entre nous, si nos voisins sont doux comme l’agneau et blancs comme neige dans cette guerre, alors expliquez-moi comment ils ont pu laisser passer à maintes reprises des cargaisons entières remplies d’armes lourdes puis que nous ne faisons pas frontière avec la libye?

    Ah! J’avais oublié, peut être avaient-ils cru qu’il y avait des fleurs de Saint-Valentin dans ces cargaisons qui nous étaient destinées! 

    Ouh Ouh! quelle preuve d’amour!

    Donc STOP NAIVETY NOW!

    Pour une fois nos services secrets doivent réellement faire leur travail. 
    Ils ne peuvent pas ne pas le faire, au risque de voir compromettre les actions de l’armée sur le terrain.

    Rappelez-vous qu’en Afrique aucune guerre n’éclate par hasard, et qu’il y a des gens (très souvent hors d’Afrique) qui tirent les ficelles au gré de leurs intérêts du moment. 

    Vous ne saurez jamais toute la vérité parce qu’il y a trop d’intérêts en jeu.

    Seulement quelques illustrations: Charles Taylor et Jonas Samvibi, deux malfrats de la pire espèce.

    Pour vous situez dans l’échelle du banditisme si Iyad Ag Ghaly, Ag Mossa (le fameux Bamoussa Diarra), Mahamed Ag Najim préparent leur DEF du banditisme (diplôme d’étude fondamentales), vous pouvez être sûrs que Charles Taylor et Jonas Samvibi sont en quatrième année ENA du banditisme.

    Ce qui est intéressant c’est la montée et la déchéance de ces deux personnages.

    Pour vous épargner un développement long et ennuyeux de tous leurs forfaits je m’avais seulement vous dire comment ils sont tombés en disgrâce après des années de « gloire ».

    Lâchés par leurs soutiens occidentaux, Ils ont été victimes de pièges. Pour Charles Taylor, arrivé au pouvoir après des années de guerre, il fut contraint de le quitter sous la pression internationale (dont celle des prêtes mains constituées en Cedeao).
    Et Jonas Samvibi ayant repris les maquis alors que la guerre froide était terminée, fut lâché par ces fournisseurs d’armes.

    Par ailleurs, les services secrets des pays impliqués dans nos conflits sont toujours dans les humanitaires, dans les médias, et guident les diplomates de leurs pays. 

    Ils peuvent décider de multiplier les théâtres des opérations dans les frontières et d’oeuvrer à ce qu’elles soient des bases arrières pour renforcer le Mnlaqmi et/ou nous contraindre à céder sur tel ou tel point en attendant que l’évolution du terrain diplomatique satisfasse leurs intérêts égoïstes.

    Donc à nous d’être vigilants et prévoyants. Je vous en conjure.

  13. Sentinelle

    LE MALI EST UN GRAND PAYS, dans tous les sens du terme!
    Toutes les grandes nations se sont fondées après de grandes éprouves, nous vivons la nôtre et l’issue est certainement notre grandeur.
    Att, le TÉNOR DES OFFICIERS PATRIOTES qui ont pris leur responsabilité la nuit du 26 mars me rassure à plus d’un titre:
    – il a imposé sa vision et sa solution dans la gestion de la crise dans le sahel.
    – il a toujours refusé de servir un intérêt autre que celui du Mali,
    Si un militaire tombe aujourd’hui on dira sans réserve qu’il EST TOMBE pour le Mali. Qui connaît la plus belle mort, que le soldat qui tombe pour sa patrie
    Alors, croire qu’on devait faire cette guerre avant le 17 janvier est une carence dans la connaissance du monde actuel:
    – Le Soudan a été divisé par que Bechir matait fort ses rebelles,
    – Le guide de l’Afrique, le RENARD du désert a été défait parce qu’il voulait faire « bain de sang » à Benghazi,
    – Al-AASAD, l’invité d’honneur du 14 juillet 2008 dans la « patrie des DROITS DE L’HOMME » est pointé du doigt parce qu’il est tue ses RATS,…
    Alors, faire la guerre ou attaquer le premier avant le 17 janvier était plus que suicidaire pour notre république :!: :!:
    D’ailleurs, d’énorme contradictions se font voir dans le discours de ceux qui pensent que Att n’a pas été à la hauteur:
    – Ils disent qu’Att ne veut pas partir (pourtant c’est pas lui qui a ouvert le bal),…à cause de cette guerre
    En même tant on lui reproche de ne pas attaquer dès l’entrée des Kadhafistes, c’est à dire PROVOQUER UNE CONFRONTATION à, à peine, 5 mois des élections.
    – Ils disent qu’Att devait contribuer à une guerre qui n’est pas la sienne (contre A.Mi) et en même tant ils se posent la question si nos voisins <em<"sont-ils obligés de surveiller nos frontières à notre place?". Aimer Att ou pas n’est pas la question. D’ailleurs moi je n’ai jamais voté ATT, mais soyons capable de comparer le CHOLÉRA actuel à la PESTE qui nous menaçait et qu’on aurait du attraper.
    Vive La république,
    Vive l’Armée républicaine du mali,
    Vive l’ex-chef du CTSP, mon soutien sans réserve au Président de la république (LE CHEF SUPREME DES ARMEES) :!:

  14. sambou

    Vraiment Baba Ahmed:ARRÊTONS D’ACCUSER LES AUTRES!Le problème du Mali,
    C’EST ATT LUI-MÊME QUI A SIGNE LES ACCORDS D’ALGER QUI DEMANDAIENT LA DEMILITARISATION DU NORD MALI.Qui t’a dit que le Niger n’a pas signalé l’arrivée imminente sur notre territoire des rebelles libyens?Et puis sont-ils obligés de surveiller nos frontières à notre place?Pourquoi tu ne parles pas des propos du ministre français de la Coopération, Henri De Raincourt,qui a annoncé le soutien de la France au Mali?Est ce la France qui a obligé ATT aussi à liberer des AQMI en échange contre un seul otage français?Quand la Mauritanie et la France affrontaient AQMI au Mali, où était ATT? Qu’a-t-il pris comme décision?Vos accusations gratuites incessantes envers les autres ne nous grandissent pas monsieur. :evil: :evil:

  15. asterix

    si on veut jouer dans le sable en France ,on a de trés belles plages :wink: ……….pas besoin de votre desert :lol: :lol: :lol:

    • Fifianribana

      Et pourtant………………

    • Alors ne venez jouer sur notre site web .Et on a nullement besoin de vous sur notre désert.Ce sont les attitudes malsaines de vos hypocrites de gouvernements qui vous font indiqués du doigt.

  16. Kafoh

    hhhhhhhhhhhhh

  17. babemba

    Rectificatif Mr le journaliste, Bamako ne suspecte pas la France de jouer le double jeu, mais Bamako a plutot compris les combinnes de france. :-D
    Noubliez surtout pas que Mali n’est ni la Cote d’Ivoire Ni la Lybie…où la france peut se cacher derière les bandits armées pour braquer les economies et passer inapercu.
    Nous sommes la continuté (les descendants) de BABEMBA, TIEBA, GOUMI DIOSSE,…qui n’ont jamais été d’accord avec la collaboration Francaise (les resistances), car ils avaient compris à quoi ça allait ressembler. :cry:
    Et nous, « LES SOLDATS DU CLAVIER », avons compris et conclu, apres des analyses approfondues de la situation du Nord, que mnlaqmi ne fait que des guerres par procuration de la France. 8-O
    :wink: MERCI MON FRERE KASSIN pour l’analyse(Un autre soldat du clavier). :wink:

    • asterix

      BAB tu veux nous faire croire que vous etes les plus intelligents du monde ,mais vous etes cons comme des bites :roll: si vous etiez si forts que çà ,çà se saurait et vous ne feriez pas partie des pays les moins développés et les plus pauvres du monde !! :!: :!:

      • Fifianribana

        As-tu changé de pseudo? L’étoile de la France ne brille aussi fort dans le monde.Les français eux-mêmes reconnaissent que leur pays est en perte de vitesse.Connais-tu le slogan de campagne de Sarko?

  18. Kassin

    Rfi, France 24 et Afp ne sont en Afrique que pour assurer le service après vente de la politique africaine de la France.

    Les faits sont têtus:

    La diplomatie Alliot Marie se trompe vertement en Tunisie début 2011 sur la révolution du Jasman. 
    « La France est prête à apporter son expertise (en matière de maintien d’ordre) à la Tunisie » disait elle.
    Pour rectifier le tir, il a fallut beaucoup d’acrobaties et finalement Alain Juppé l’a remplacée.

    Après l’Egypte, les révolutions arabes de 2011 arrivent en Libye, une occasion de rachat pour le Quai d’Orsay (ministère français  des affaires étrangères) et surtout de rendre à Khadafi la monnaie de sa pièce puis que reçu en grande pompe, en 2007, à l’Elysée avec convois impressionnants et tentes dans l’hôtel Mariny, il n’a pas daigné honorer les juteux contrats d’armement des Mirages (technologie militaire réputée non vendue à cause de ses mésaventures commerciales à répétitions) qu’il avait pourtant promus et jurés.

    Il s’agissait de faire d’une pierre deux coups: se racheter après la bourde Alliot Marie auprès du monde arabe mais aussi de se venger de Khadafi pour son « arrogance » à réduire Sarko en ridicule en signant chez le voisin espagnol ce qu’il vient de refuser en France.
    Surtout qu’il y a la possibilité d’une « prime pétrole » si jamais le CNT prenait le pouvoir en Libye. Ça sera le pain béni pour Total et le Medef (patronat français).

    Alors l’Elysée déploie les grands moyens et embauche les services du « philosophe à la chemise ouverte » Bernard Henry Lévy pour jouer le super VRP et convaincre les opposants libyens au régime de la Jamariya à faire front commun dans le CNT (conseil national de la transition) et à maintenir la pression en leur garantissant l’aide de France. 

    Kadhafi, furieux, lance l’offensive contre les « rats » et arrive aux portes de Bengazy (l’épicentre de la contestation libyenne contre le régime  Kadhafi).

    Le lobbying français s’active  et parvient à faire voter (in extremis) à l’Onu l’une des résolutions les plus controversées de son histoire, la 1973.

    La suite est connue. 

    La résistance de l’armée de Khadafi conduit la France a envisagé un plan B, le « deal Touareg ». 

    Il s’agissait de trahir Khadafi contre une promesse d’état touareg dans le Sahel comme le président ATT (à la différence de ses voisins) ne soutient pas l’action de l’Otan contre Khadafi, et encore avec le dossier des otages Paris estime que Bamako ne fait pas assez contre les terroristes d’Aqmi installés sur son sol et qui ont declaré la guerre à la politique de Sarko en se payant la tête des francais à coût de millions d’euros, ce sera l’occasion pour lui de se rappeler que le France a colonisé le Mali, surtout que la France de Sarko (hyper excité par la folie de grandeur) n’a jamais reçu ni à installer ses bases militaires au Mali, ni à lui faire signer un quelconque accard sur l’immigration.

    Secrètement et bizarrement des convois  d’anciens combattants touaregs en Libye parviennent à échapper tour à tour aux surveillances satellitaires de l’OTAN (alors que Khadafi ne pouvait pas) et aux gardes frontières algériens et nigériens pour venir jusque dans l’adrar des iforas au Mali.

    Rfi et France 24 évoquaient avant tout monde l’imminence  d’une rébellion touareg  déjà en 2011. Encore bizarre!

    Les représentants du Mnla aussitôt crée sont reçus à plusieurs reprises par les fonctionnaires du quai d’orsay.
    Je ne dirais plus bizarre, mais originale comme démarche!

    La guerre éclata enfin, après l’euphorie des premières journées largement relayées par les médias français et les politiques français ( les fameux « succès militaires »), l’agacement et l’attente du quai d’Orsay ne fait plus de doute parce que tout simplement les capacités de résistance et surtout de riposte de l’armée malienne ont été largement sous estimées par les apprentis sorciers du « Deal Touareg ».

    Il faut envisager une porte de sortie honorable pour la France et ses protégés, négocier à défaut de victoires militaires pouvant rendre le « Deal Touareg » effectif.

    Pour cela Alain juppé  (« le plus intelligent » parait-il) prend les choses en main, surtout qu’après Aguelhoc le spectre de crime contre l’humanité plane sur ses « protégés ». 
    Rien de plus dangereux pour la diplomatie française, qu’un Touareg devant la CPI, frusté de ne pas voir son « Azawad » libéré du giron Malien, alors qu’il a quitté Bani Walid, Misirata, Syrte… Pour cela.

    Donc tous les moyens sont bon, « Il n’y aura pas de solution militaire » lâcha Alain Juppé à Bamako, « La France et l’algérie ont une convergence de vue » (Ah le miracle de la diplomatie! Pour une fois que cela arrive depuis 1962).

    Les prêtes-mains Béninois, Burkinabés et mauritaniens sont donc lancés tout azimut dans la recherche de négociations et de cessez-le-feu pour arrêter l’hémorragie puis que le « Deal Touareg » risque de produire l’effet contraire de ce qui était souhaité.

    Et Rfi, France 24 et Afp se chargeront du reste.

    Mais leur tache est titanesque voir vouée d’avance à l’échec grace à la maturité du peuple malien.

    Bon courage mes frères car ces médias français sont en mission commando depuis belle lurette.

  19. bougounika2

    J’INVITE TOUT NOS COMPATRIOTES A UNE CAMPAGNE DE SABOTAGE DE LA FRANCE ET DE TOUT CE QUI EST FRANçAIS DANS L’OBJECTIF DE VOIR UNE AFRIQUE SANS LA FRANCE ,IMAGINER QUE LA CHINE ET L’ASIE A PU FAIRE EN QUELQUES ANNEES CE QUE LA FRANCE N’A FAIT EN 50 ANS D’INDEPENDENCE NOUS DEVONS SUIVRE L’EXEMPLE DU PRESIDENT PAUL KAGAME DU RWANDA MEME BANIR LE FRANçAIS DANS NOS ECOLES:CE PAYS BOUGE BIEN DE NOS JOURS SANS LA FRANCE .
    VIVE UN MALI SANS LA FRANCE

  20. niassmagss

    On ne peux pas comprendre la position de la France dans cette affaires là ,tandisqu’elle accorde une audience à notre ennemi juré .

  21. coco

    :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: Rébellion touarègue : pourquoi le Mali suspecte la France de jouer double jeu :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: Eh Dié ! Le jour ou SARKO arrive à doubler ATT , faites moi savoir ,! ! ! ! ! ……Mon SARKO à moi , à coté , ………….je pense qu’il ne fait pas la maille ! ! ! ! ! ! :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops:

    • asterix

      ATT bouffe à tous les rateliers ,il etait meme le seul au monde à soutenir Kadhafi pour avoir sa valise de billets à la fin du mois 8) 8)

  22. samba.sacko

    BONSOIR A TOUS je voudrais pourqois notre pays contue a de l’uno eurpe si ils sont la pour detourui notre democrtie pour pousse les gens contre les autre .commis cote d’voir pour vole leur bien commis la gunè .maintenant nord mali
    POURQOIS NE FERME LE BUREAUX. RFI ET FRANCE 24 PARCE ILS PARLER LE DOMOCRTIE EN CACHANT LA VERITE CE JUSTIFET PRET DE USA .IL FAUT ARRETE AVEC LA FRANCE SI CE POUR ALLER TOUE NOUS FRERE AU MALI
    NON JAMIN QUE ON ACCEPTERA
    IL FAUT TOUT A BANDONNE MEME AIDE L’UNO EURPEN QUI
    IL FAUT COMTE SUR NOUS MEME
    MADIBO KIETA NA JAMIN UN INST+ISTER D’ETRE AVEC L’EURPEN

  23. sharper1

    ***** code auto radio**************
    bonjour ,

    je suis ingénieur en electronique ,et je peux vous aider à recuperer votre code de deblocage auto radio à un prix tres competitif.
    Contacter l’email *************** pour tout besoin
    merci

    • kouroukanfouga

      cousin, connais-tu ‘l’article 320′ ???

      Alors fais gaffe….

  24. Sentinelle

    « Reste que sur le plan de la coopération militaire, Paris continue d’aider Bamako.
    Mon cher êtes vous sûr? Vous savez je n’ai pas du tout confiance aux officiels français, cependant le Ministre français de la défense a dit que le MALI N’A RIE DEMANDE (aide) à la France. La source c’est l’ émission « l’international de RFI » du 05 février 2012. Et je pense que tous les faits le corroborent deux Sinistres (dont un célèbre repris de justice) ce sont rendus au Mali, sans qu’on leur demande quoi que ce soit,…ni avant ni après. Sans oublié le minable billet de l’ ambassadeur dans un style arrogant. Mes chers la France s’est toujours comportée comme Pu.E: multiplier les partenaires. N’oublier pas que la France a fait cocu au Niger: en pleine coopération militaire avec ce pays,…il faisait assuré la sécurités des convois d’AREVA par le chef des rebelles nigériens. Jusqu’au jour où Tandja renvoya (one ways) le fameux directeur dans chez lui. N’oubliez pas que la France n’a jamais gagné une guerre toute seule!

  25. Gassama Musso

    Très bon article, analyse assez exhaustive de la situation, on voit clairement l’implication néfaste et malfaisante des occidentaux … français, entre autres !
    Félicitations aux militaires maliens et que Dieu les assiste pour la suite qu’ils puissent éradiquer ce cancer qui ronge le Nord-Mali depuis trop longtemps ! Pas de quartier sinon ces voyous recommenceront !

  26. On s’en fou que la France les soutienne ou pas nous, nous allons les botter les culs. le Mali sortira plus grand que ses ennemis le pensent.

  27. asterix

    la devise du Mali :toujours essayer de faire porter le chapeau à un autre pour masquer son incompetance :roll:

    • 1FILSDUMALIBA

      Certe asterix, il y a des failles, mais comme tu te les dis avant je te confie toi et et la france aux allemends. D’ailleurs vous les appartener non!!! :-D :-D :-D .

  28. Apema

    Ce n’est pas le Mali qui suspecte la France, c’est elle meme qui a reconnu de pactiser avec les bandits!!! Elle pensait pouvoir aligner les autres pays occidentaux sur sa position mais c’était sans connaitre les intentions des USA, Allemagne, Russie et même Chine etc!!! Elle la aussi bouclée lorsqu’elle a vu la position ferme de la CEDEAO et de l’UA. Ces organismes ont tout de suite coupé court à toute occasion de manoeuvre des autres pays membres en condamnant les attaques des bandits. Voila pourquoi, les pourris ministres à la con se sont mis à se balader dans les capitales africaines pour soit disant activer leur réseau pour entamer le dialogue. Allez-y sauver le C… de votre Sarkozy, le Mali n’a que faire de vous dans sa vie….. Pendant que vous etes, rappelez aussi votre espion sur site car apparemment il aurait échoué à sa mission qui etait de divertir le peuple malien de l’internet!!! desormais, il nous faut envoyer au moins ceux qui ont fait un developement foetal nromal::. :twisted: :twisted:

  29. 1FILSDUMALIBA

    En matiere de polique les etats n’ont pas d’amis, seulement des interets, je pense que sarkon connait ce dicton d’un de ses predecesseurs. Donc rien n’est impossible ne matiere. Attendons, peut etre que quelques langues se deliront un jour ou a un moment donne.

  30. koudis

    Rébellion touarègue : pourquoi le Mali suspecte la France de jouer double jeu??? Qui t’a dit que le Mali suspecte ??? Tu n’es ni sourd ni aveugle, tout le Mali confirme que la France est derrière cette guerre !!! Si tu n’es pas content tu peux disparaître ??? « Nationalisme anti-français » oui nous l’assumons et après ??? Si tu as un problème de niveau, tu vas te cultiver Mr!!! :( :( :(

    • asterix

       » tout le Mali confirme que la France est derrière cette guerre » …………..parce que le Mali se refuse a assumer sa nulité et d’avoir la France comme bouc emissaire ,çà en arrange beaucoup ! et votre nationalisme à la mords moi le noeud vous pouvez vous le carrer dans l’oignon ,parce quand tout sera fini le nationalisme sera oublié et chacun reprendra ses bonnes habitudes de voler l’etat !! pendant les travaux la vente continue :lol: :lol: :lol: :lol:

  31. asterix

    « la manière dont les medias français traitent le dossier des rebelles touaregs ….. » »…………mensonge ,vous pouvez zapper toute la journée sur les journaux télévisés de n’importe quelle chaine télé ,il n’y a pas le moindre mot sur ce qui se passe dans le Nord ,pareil pour la presse ecrite ,pas la moindre ligne !!!!! ne vous donnez pas l’importance que vous n’avez pas ,si les problèmes du Nord nous interessaient ,les medias auraient envoyé sur place des journalistes ,malheureusement il n’en est rien !!! Par contre des journalistes sont en Syrie malgré les dangers ,et plusieurs y ont déjà laissé la vie !!

    • koudis

      Toi au moins tu passes la journée à te torturer sur ce forum!!! Si tu n’avais rien à y avoir tu peux aussi zapper MW en ne pas envoyer des posts sur ce sujet ça nous fera un français de moins :-P :-P :-P :-P En Syrie oui il y a la guerre, une guerre fabriquée par ces mêmes medias!!! Donc s’ils crevent c’est un accident de travail!!! Assad va les écraser tous contrairement à nous ici où Serge Daniel et RFI/AFP peuvent raconter des bobards sans être inquités!!! Que le Mali est bon!!! Bel exemple de démocratie, j’oubliais nous avons depassé la france en matière de liberté d’expression!!! Sarko enquête même sur les journalistes en France et dire que c’est lui qui donne des leçons aux autres pays !!! Incroyable!!! :-P :-P :-P

      • Apema

        :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D Il ne peut zapper MW c’est sa raison de vivre!!! IL es deja malheureux, tu veux en rajouter encore :-P :-P :-P :-P

      • Folonaden

        Oui la liberté de l’expression est là… autant que tu ne fasses pas de reportage sur « La Maitresse du Président »!!!

    • kouroukanfouga

       » …….ne vous donnez pas l’importance que vous n’avez pas.. »

      Tu connaîtras notre importance quand tes ****** éclateront à cause du froid ! Si ton pays cherche à tout prix à s’emparer de cette zone, c’est pour avoir la main mise sur les futurs puits de pétrole et des gisements d’uranium de cette région…

      Passes temps à délire ici au lieu de commencer déjà à rédiger ton testament !
      taille 3

      A Propos, on a pas oublié l’histoire de notre GROSSE SAUTERELLE . Il faut te pique les ******** à la fin de cette histoire :lol: :lol: :lol:

    • Encore

       » …Les bandits armés encerclent le camp d’Amachache… » vous ne pouvez même pas penser à cela puis que AQMI vous attend. Vos otages ou espions sont avec eux à Amachache. On vous a promis leur libération et vous avez été payés en monnaie de singe. A malin, malin et demi.