Hillary Clinton perd alors qu’elle recueille plus de voix que Donald Trump: les dessous d’un système électoral archaïque

6
Hillary Clinton perd alors qu'elle recueille plus de voix que Donald Trump: les dessous d'un système électoral archaïque
HUFFPOST Pour la quatrième fois dans l'histoire des Etats-Unis, les grands électeurs vont choisir un président que le peuple n'a pas désigné majoritairement.

Le collègue électoral des grands électeurs fait partie de l’histoire des Etats-Unis, mais pose de plus en plus de problèmes. Si l’élection s’était déroulée en France, le mode de scrutin l’aurait désignée gagnante.

INTERNATIONAL – “Hillary Clinton est la première femme présidente des États-Unis”. Cette phrase aurait dû tourner en boucle sur toutes les chaînes d’information, mercredi 9 novembre, si ce pays fonctionnait avec un suffrage universel direct, comme la France.

En effet, la candidate démocrate a remporté, selon toute vraisemblance, quelque 55,9 millions de voix, plus de 200.000 de plus que son rival. Le décompte final des voix prendra encore quelques jours, mais l’écart est tel que la projection est quasi-certaine.

Pour autant, le 45e président des États-Unis sera Donald Trump. C’est la quatrième fois que cela arrive dans l’histoire du pays. Et à chaque fois, le bénéficiaire fut républicain. Pourquoi? A cause de ce fameux système des grands électeurs. Les citoyens américains ne votent pas directement pour le président, mais choisissent quels grands électeurs vont voter pour le candidat de leur camp, et ce dans chacun des 50 États. Surtout, il suffit d’obtenir la majorité de 0,1% pour que tous les grands électeurs d’un État basculent.

Ainsi, les 61% d’électeurs qui ont voté pour Hillary Clinton en Californie ont eu le même effet que si seulement 50,1% avaient voté pour elle. Trump a donc réussi à utiliser ce système électoral compliqué, en pariant sur des Etats clés (swing states, notamment), pouvant basculer, pour s’imposer, même si la majorité des électeurs américains a pourtant voté pour Hillary Clinton.

Ce système semble archaïque et inégalitaire. Il l’est certainement (et des manifestants l’ont dit quelques heures après l’annonce du résultat, demandant pour certains une réforme du mode de scrutin). Mais il n’existe pas sans raison.

Une république avant d’être une démocratie

“Il faut bien comprendre qu’avant 1830, les Etats-Unis ne sont pas une démocratie, mais une république”, rappelle au HuffPost Pierre Guerlain, professeur de civilisation américaine. “Au début, les penseurs américains se méfient de la démocratie, synonyme de chaos”. Historiquement, les grands électeurs étaient simplement nommés par les États composant le pays, sans processus d’élection. C’est ce que prévoit la constitution. Le vote s’est mis en place progressivement, répondant à un besoin de représentativité démocratique, ce qui aboutit au système mis en place en 1830 et encore d’actualité aujourd’hui, à peu de choses près.

Comme l’avait si bien noté Alexis de Tocqueville en 1835, la démocratie américaine ne s’est pas créée par le haut, par l’idée de la nation, mais par le bas: d’abord au niveau des villes, puis des comtés, des États, et enfin du gouvernement fédéral.

“L’objectif du système des grands électeurs était d’éviter la domination de certains États puissants et très peuplés”, rappelle Pierre Guerlain. Une égalité des différents États plutôt que des citoyens.

Cela donne donc un avantage aux petits États ruraux. D’autant plus que ceux-ci disposent, au minimum, de trois grands électeurs. Comme le rappelle Vox, actuellement, un électeur du Wyoming dispose d’un poids électoral 3,5 fois plus important qu’un électeur du Texas.

Un système qui avantage les Républicains…

Le système électoral américain est “une construction inachevée”, estime Pierre Guerlain, pour qui “les Etats-Unis ne sont pas, sur ce plan, un modèle de démocratie”. Surtout que cet état de fait avantage le parti républicain.

En effet, les quatre présidents des États-Unis élus grâce aux grands électeurs mais n’ayant pas remporté le vote populaire national sont tous Républicains. Deux d’entre eux ont été élus au XIXe siècle et il faudra attendre le duel Al Gore – Bush, en 2000, pour que le cas de figure se présente une nouvelle fois. Un cas de figure rare, mais qui risque de se multiplier à l’avenir.

“Les petits États ruraux avantagés par ce système sont en majorité composés de Blancs plutôt que de minorités”, rappelle Pierre Guerlain. Or, ceux-ci votent plutôt républicain. Et les choses ne sont pas mieux pour les élections du Sénat et de la Chambre des représentants. Ici aussi, les petits Etats disposent de plus de représentants que les grands, par rapport au nombre d’habitants.

De plus, “les gouverneurs locaux déterminent le découpage électoral pour les élections du Congrès. Or, la majorité des États sont contrôlés par les Républicains”, note Pierre Guerlain.

… Et qui n’est pas près de changer

Et le problème devrait empirer dans les années à venir. En 2016, Clinton a surperformé dans les Etats majoritairement démocrates, de plus en plus peuplés, notamment de jeunes et de minorités. Mais que le candidat gagne un Etat avec 1 ou 30 points d’avance, le résultat est le même.

Mais si ce système de grands électeurs est si peu représentatif, pourquoi perdure-t-il après plus de deux siècles? Tout simplement car un changement aussi important du système est plus qu’improbable. Pour passer un amendement constitutionnel, les deux tiers du Congrès doit le valider, de même que 38 Etats, rappelle Vox. Il est donc impensable que des petits Etats valident un changement des règles en leur défaveur.

De plus, ce débat n’est pas prioritaire dans le système politique américain, “le rôle de l’argent cristallise bien plus de tensions”, explique Pierre Guerlain. Pour autant, certaines initiatives existent. Il serait même possible de respecter le suffrage universel direct des citoyens américains sans changer la constitution, précise Vox.

En effet, celle-ci ne précise pas comment doivent être nommés les grands électeurs. Un système a donc été imaginé où les États s’engagent à ce que ses grands électeurs votent pour le candidat qui a remporté le plus de suffrages dans l’ensemble des États-Unis.

10 États, représentant 165 grands électeurs, ont même déjà accepté ce système. Mais pour qu’il rentre en application, il faut qu’il soit accepté par suffisamment d’États pour totaliser 270 grands électeurs. Or, sur tous les États ayant accepté ce changement, pas un républicain ni un “swing state”, les précieux sésames de l’élection qui concentrent l’attention. Et, encore une fois, il y a peu de chances que ceux-ci acceptent un changement qui ne leur sera assurément pas bénéfique.

Par huffingtonpost.fr

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

    • Il faut t’informer avant d’ecrire tes posts! Apres chaque election depuis pres de 30 ans (la dure’e de ma presence aux USA, ) des americains demandent a’ ce que le systeme des grands electeurs soit aboli mais seuls deux ou trois etats ont accepte’ de modifier le systeme. winner takes all existe toujours dans les autres etats. Quand vous pensez aux elections aux USA, je vous conseille de ne pas penser aux elections dans les pays francophones comme la France. Les francais auront du mal a’ comprendre que le candidat qui a obtenu la majorite’ des suffrages n’est pas elu!
      Mes amis, c’est la fete du 11 novembre j’aimerais me reposer que de continuer a’ ecrire a’ propos d’un sujet que j’enseigne. (Trump vient de demontrer que je suis idiot et je ne sais rien de ce que j’enseigne. (rire!!!))
      Il faut bien que je continue dans l’idiotie en rappelant a’ notre ami Tidiane que THE FOUDING FATHERS n’aimaient point de president. C’est pourquoi de 1776 a’ 1789 l’Amerique n’avait pas de president! Il ne voulaient egalement pas que tous les adultes votent. Pour avoir le droit de voter il fallait remplir les conditions suivantes:
      1- Etre un homme blanc
      2- Avoir une grand propriete’
      Les femmes et les pauvres n’avaient pas le droit de voter.
      Dans leur philosophie, PERMETTRE AUX IGNORANTS DE VOTER, SERAIT UNE GRANDE MENACE POUR LA DEMOCRATIE!!!!
      The articles of the Confederation qui servaient de Constitution, ont echoue’ pour des raisons connues. Les etats ont envoye’ des representants a’ Philadelphia pour ecrire une nouvelle Constitution (celle que nous avons toujours mais il faut reconnaitre qu’elle a connu 27 amendements). Il y a eu des problemes pour ecrire la Constitution dont :
      1- La question de l’esclavage. Les sudistes etaient contre l’intention des nordistes d’abolir l’esclavage. Finalement les deux parties se sont mises d’accord de permettre a’ l’esclavage de continuer pour 20 ans.
      2- Comment compter les esclaves aussi etait un probleme. Les sudistes voulaient compter leurs esclaves comme des… PERSONNES dans l’unique but d’avoir une grande population afin d’avoir plus de depute’s au parlement. Les nordistes etaient contre parce qu’ils ne voulaient pas voir un parlement controle’ par les sudistes. Les deux parties se sont mises d’accord sur the THREE FIFTHS COMPROMISE (le compromis des 3/5. En d’autres termes, tous les 5 esclaves seront compte’s comme…. TROIS PERSONNES! On fera comme si les deux autres n’existaient pas!
      Le senat aussi existe pour calmer les petits etats qui avaient peur d’etre ecrase’ par les grands etats. C’est pour cela que chaque etat a droit a’ deux senateurs seulement.
      Tidiane, je vous conseille de lire Lincoln’s Plan, Johnson’s Plan and the Congress Plan for the Reconstruction. Il faut surtout mediter sur les raisons derriere chaque plan. Savez-vous que Johnson’s plan qui a permis a’ 10 Confederate Generals, 2 former Confederate cabinet members and 1 former Confederate Vice-president d’etre elus, DONNA NAISSANCE AUX BLACK CODES!!!( UNE OPPRESSION ET UNE DISCRIMINATION CONTRE LES NOIRS DU SUD)
      Le congres a mis fin au plan Johnson et a rapidement procede’ a’ amender la Constitution pour faire des noirs Americains des citoyens americains (14th Amendement) et pour permettre aux hommes noirs americains de voter the 15th amendment)

      Tidiane, je t’informe que les femmes americaines n’ont eu le droit de voter qu’avec the 19th Amendment qui date de 1920!

  1. Titre con, c’est le college electoral qui compte, il ne faut pas raconteur des conneries. Hilarry, adieu et finit la grande corruption politique.

    • C’est certes le College des grands electeurs qui compte et Trump sera notre 45e President!!!!
      C’EST EXTREMEMENT IMPORTANT DE SAVOIR COMMENT LA MAJORITE’ A VOTE’. Trump prendra toujours en consideration ce fait car plus de la moitie’ a choisi Hillary. Nous respectons les regles du jeu.
      Malidjigui, SAVEZ-VOUS QUE LE COLLEGE DES GRANDS ELECTEURS NE SE REUNIT QU’EN JANVIER POUR OFFICIELLEMENT CHOISIR LE CANDIDAT (CE SERA TRUMP SANS AUCUN DOUTE)!!!!! MAIS SAVEZ-VOUS QUE RIEN DANS LA CONSTITUTION LES OBLIGE DE VOTER CONFORMEMENT AUX CHOIX DES ELECTEURS DE LEURS ETATS RESPECTIFS?
      Malidjigui, just think about it!!!!! The person who won the popular votes will not be the president. The 538 members of the electoral College will officially choose our next president in January. We all believe that it will be Trump and based on the rules of the game, it should be Trump, BUT THERE IS NOTHING IN THE CONSTITUTION TELLING THE MEMBERS OF THE ELECTORAL COLLEGE THAT THEY MUST RESPECT THE WILL OF THE PEOPLE IN THEIR RESPECTIVE STATES. The article 12 of our Constitution is just stating that if no candidate can secure the 270 required, THE HOUSE OF THE REPRESENTATIVES WILL DECIDE.
      As of now, Trump has 276 based on the states that he carried. We have to wait for January to make it official with the hope that the members of the electoral College will respect the will of the people in theirs respective states.

  2. States: 1-5 Votes Electoral Votes States 6-9 Votes Electoral Votes States 10-15 Votes Electoral Votes States: 15 or More Votes Electoral Votes
    Alaska 3 Alabama 9 Arizona 11 California 55
    Delaware 3 Arkansas 6 Indiana 11 Florida 29
    District Of Columbia 3 Colorado 9 Maryland 10 Georgia 16
    Hawaii 4 Connecticut 7 Massachusetts 11 Illinois 20
    Idaho 4 Iowa 6 Minnesota 10 Michigan 16
    Maine 4 Kansas 6 Missouri 10 New York 29
    Montana 3 Kentucky 8 New Jersey 14 Ohio 18
    Nebraska 5 Louisiana 8 North Carolina 15 Pennsylvania 20
    New Hampshire 4 Mississippi 6 Tennessee 11 Texas 38
    New Mexico 5 Nevada 6 Virginia 13
    North Dakota 3 Oklahoma 7 Washington 12
    Rhode Island 4 Oregon 7 Wisconsin 10
    South Dakota 3 South Carolina 9
    Vermont 3 Utah 6
    West Virginia 5
    Wyoamie 3

    • Siko, je sais que la joie vous fait perdre vos chiffres. Que faire si notre PRESIDENT ELECT TRUMP PEUT PERDRE 983 MILLIONS DE DOLLARS DE SON PROPRE ARGENT, JE NE PEUT ABSOLUMENT PAS ME FACHER CONTRE L’AMI SIKO QUI N’A FAIT QUE PREDRE …. THE 3 ELECTORAL VOTES FOR WASHINGTON DC!!!! Siko, il faut ajouter 3 electoral votes pour DC qui n’appartient a’ aucun etat!!!
      JE SUIS ENTRAIN DE RIRE!!!! SIKO EST CONTENT DE SA CONQUETE DE LA MAISON BLANCHE QUI EST A’ DC MAIS IL A LE COURAGE D’OUBLIER WASHINGTON DC DE SA LISTE!!!
      Siko I know that Trump is a builder. I hope he does not have the intention to build for us a new federal capital in one of the red states. My beloved Arizona has voted for the republican candidate since 1948!SHOULD TRUMP CHOOSE TO BUILD A NEW FEDERAL CAPITAL IN THE DESERT AREA BETWEEN NOGALES ARIZONA AND NOGALES MEXICO, THE MALIANS WILL BE IN CHARGE OF BUILDING A BIG WALL, SO PRESIDENT ELECT TRUMP WILL NOT HEAR THE LOUD MUSIC COMING FROM MEXICO AND THE MAURITANIANS WILL BUILD THE ROOF OF THE NEW WHITE HOUSE TO PROTECT SOON TO BE PRESIDENT TRUMP FROM THE HOT SUN OF ARIZONA.
      RIRE!!!!!!!
      SIKO, JUST TAKE IT EASY!!!! LET’S MOVE ON!!!
      La campagne a pris fin. A partir du 21 janvier 2017, vous aurez l’occasion de nous demontrer ce dont vous etes capables. Nous vous souhaitons une bonne reussite car it is about OUR BELOVED AMERICA!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here