Interdit d’entrée aux États-Unis, l’Iran applique la réciprocité

3
Le président iranien Hassan Rohani s'en est pris au mur de Trump lors d'un discours plus tôt dans la journée de samedi. © IRANIAN PRESIDENCY / AFP/ HO
Le président iranien Hassan Rohani s'en est pris au mur de Trump lors d'un discours plus tôt dans la journée de samedi. © IRANIAN PRESIDENCY / AFP/ HO

L’Iran a décidé samedi de fermer ses frontières aux ressortissants des États-Unis, en réaction au décret de Donald Trump jugé “insultant” et “illégal”.

Pour faire suite à une « décision insultante », l’Iran va fermer ses frontières aux ressortissants américains, a indiqué le ministère des Affaires étrangères. L’État a décidé samedi d’appliquer le principe de réciprocité après la décision du président américain Donald Trump d’interdire pendant trois mois l’entrée des Iraniens et des ressortissants de six autres pays musulmans aux États-Unis. « La République islamique d’Iran […], tout en respectant le peuple américain et pour défendre les droits de ses citoyens, a décidé d’appliquer la réciprocité après la décision insultante des États-Unis concernant les ressortissants iraniens et tant que cette mesure n’aura pas été levée », a affirmé le ministère dans un communiqué repris par la télévision d’État. Donald Trump a signé vendredi un décret pour interdire pendant trois mois l’entrée aux États-Unis de ressortissants de sept pays musulmans : Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen. À l’exception de ressortissants détenteurs de visas diplomatiques et officiels et qui travaillent pour des institutions internationales.

Le ministère des Affaires étrangères a affirmé que « la décision américaine compren(ait) des attentes illégales, illogiques et contraires aux règles internationales […] qui n’aura aucun effet sur l’attitude du gouvernement iranien » en allusion au fait que les États-Unis exigent, selon les médias iraniens, des informations sur les voyageurs iraniens pour la levée de cette mesure. Le ministère iranien a également ordonné aux ambassades et consulats iraniens de prendre des mesures pour aider les ressortissants iraniens qui sont « empêchés de rentrer à leur domicile, sur leurs lieux de travail et d’études » aux États-Unis. Alors que deux citoyens irakiens ont été interpellés vendredi soir à l’aéroport américain JFK, plusieurs Iraniens ont été empêchés de prendre l’avion pour se rendre ou rentrer aux États-Unis après le décret du président Trump, selon les médias.

=======

Des musulmans empêchés d’aller aux Etats-Unis après le décret Trump

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. TRUMP DEVRAIT COMMENCER PAR LES PAYS FRANCOPHONES NOTAMMENT OUST AFRICAINS;CELA OBLIEGRAIT LES INTELLECTUELS PARESSEUX A TRAVAILLER AFIN DE DEVELOPPER CETTE PARTIE DU MONDE QUI EST A LA TRAINE

  2. L’Iran et le Mexique semblent être pour le moment, les seuls Pays à comprendre comment gérer ce fou! Un tel régime se gère “Coup” par “Coup”. C’est un raciste! C’est un islamophobe! C’est un protectionniste! Toutes ces allégations sont fondées, mais c’est quelqu’un qui cherche à protéger ses intérêts d’abord, comme tout américain ordinaire d’ailleurs. C’est un américain ordinaire qui est devenu Président! Il est loin des autres Présidents américains politisés ou diplomates. A toutes les communautés de toutes les Nations de prendre ses dispositions.

  3. TRUMPE, USA connaissent bien L’Iran les iraniens ne vivront pas avec l’aide américains IRAN a été exister bien avant l’AMERIQUE .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here