Au centre «AHMED Baba» : Quelque 180 000 manuscrits détruits ou emportés par les terroristes

5 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Après les mausolées, c’est au tour des manuscrits de la Cité des 333 saints (Tombouctou) d’être détruits par les terroristes. Comment comprendre que ceux-là mêmes qui prétendent se réclamer des préceptes de l’Islam puissent s’adonner ainsi  à la destruction de symboles reconnus par la religion musulmane ?
La «Cité mystérieuse» regorge de monuments culturels d’une valeur historique capitale certaine pour l’Africain, en particulier le Malien,  par rapport à la participation au savoir universel et eu égard à leur portée religieuse et sociale de ces édifices culturels. Tombouctou était et reste encore un centre de la connaissance et un berceau de l’Islam depuis les premières heures qui suivirent l’avènement de cette réligion sous nos cieux. De nombreuses mosquées et écoles coraniques renommées et de haut niveau ont auréolé la vie des habitants de la ville avant, pendant et après cette longue période du Moyen Age. D’éminents érudits coraniques et savants dans  toutes les disciplines ont enseigné et laissé de riches manuscrits qui ont marqué tous les domaines de la vie religieuse et scientifique et la vie même des populations de la « Cité des 333 saints ».

Hélas, les autorités maliennes avaient assisté, impuissantes, à la destruction de tous ces manuscrits légués en héritage au pays par des savants et érudits qui, depuis leurs débuts, ont «bu au sein et à la source de l’Islam. Ces destructions sont l’œuvre d’individus de mauvaise volonté sans foi ni loi, qui se cachent derrière l’Islam pour perpétrer des crimes odieux que le Mali n’avait jamais connus auparavant : détruire ou emporter des manuscrits du centre «Ahmed Baba» qui peuvent servir toute l’humanité à travers l’inépuisable savoir contenu dans ce riche patrimoine humain, matériel et immatériel. Aussi, si les hommes n’ont rien pu contre ces malfrats de tout acabit, le Ciel, Lui, ne leur pardonnera jamais pour ces crimes commis contre le savoir et la sainteté.
Abdoulaye Faman Coulibaly

 
SOURCE:  du   31 jan 2013.    

5 Réactions à Au centre «AHMED Baba» : Quelque 180 000 manuscrits détruits ou emportés par les terroristes

  1. dibi

    Oh! les cons! En cinquante ans, ils n’ont pas pu se fournir le matériel nécessaire pour faire des copies doubles délocalisées? C’est bien dommage et c’est le reflet de nos tristes réalités: incompétence et inaptitude à anticiper! Qu’elle est belle l’université malienne avec ses historiens et ses archivistes inaptes à prendre les devants!

  2. dibi

    Oh! les cons! En cinquante ans, ils n’ont pas se fournir le matériel nécessaire pour faire des copies doubles délocalisées? C’est bien dommage et c’est le reflet de nos tristes réalités: incompétence et inaptitude à anticiper!

  3. blanche neige

    Déjà qu’ATT en avait offert à Kadhafi :wink: :wink: çà tombe toujours dans de mauvaises mains :mrgreen:

  4. Dozoba

    Cet acte est le signe de la négation totale de la culture.Au cours de mon séjour tombouctien, j’ai passé de longues heures à admirer les manuscrits du Centre Hahmed Baba. C’est une perte incommensurable. Meme Satan n’aurait pas agi de la sorte! :(

  5. Ajanga

    DEPUIS HIER, ON SAIT QUE C’EST FAUX. LES MANUSCRITS AVAIENT ETE MIS EN LIEU SUR. L’INCIDENT EST CLOS