Partition programmée : Regardez bien le logo de MIKADO, la radio des Nations Unies au Mali, que vous inspire-t-il ? Notre analyse pour engager les débats sur la Paix et la Réconciliation nationale

19

Partition programmée : Regardez bien le logo de MIKADO, la radio des Nations Unies au Mali, que vous inspire-t-il ? Notre analyse pour engager les débats sur la Paix et la Réconciliation nationale Depuis le 16 juin 2015, une nouvelle radio appelée MIKADO émet sur les fréquences de 106.6 à Bamako, 94.0 à Gao, 92.6 à Tombouctou et 91.8 à Mopti, 94. C’est une nouvelle radio, celle  des Nations Unies qui vient s’ajouter à la kyrielle de radios privées qui existent au Mali. Dans un pays où les radios ne manquent pas où on dénombre plus d’une trois centaine de radio libres et souvent certaines de  bonne qualité pourquoi une telle radio de plus ? Pourquoi la MINUSMA n’a-t-elle pas tout simplement lancé comme l’UNESCO l’avait fait avec les Centres MultiMedia Communautaires (CMC) financés par la Coopération suisse de 2003 à 2011 un vaste programme de renforcement des capacités des radios existantes pour en faire ses véhicules pour la paix et la réconciliation nationale ? Ce ne sera pas plus efficace si ce n’est que pour résorber le chômage ambiant des pays donateurs qui envoient leurs ressortissants pour occuper les meilleurs postes aux frais des aides allouées au Mali pour la crise au détriment d’une véritable mise à niveau  des radios libres existantes que l’on aurait pu aider à mieux se porter. Nous n’avons pas de bons pressentiments quand ce sont directement  les Nations Unies qui créent leur radio dans un pays en guerre qui engage un processus difficile de paix et de réconciliation nationale. La crainte est que la MINUSMA est l’opinion publique jugée plus favorable à la minorité arabo-touareg au détriment de la grande majorité des populations noires du Mali qui voient en elle un prolongement de la politique extérieure de la France sous couvert des Nations Unies.

Dans une interview réalisée par nos confrères de Journaldumali.com sous les questions habiles de Mame Diarra DIOP en date du  26/06/2015, la chef de la radio  Hélène Papper reconnaissait que « MIKADO FM a été lancée pour contribuer à établir une paix durable et promouvoir la cohésion nationale en servant à établir un dialogue plus direct entre tous les acteurs qui participent au processus de paix en cours et les populations du Mali ». C’est un désaveu de taille pour dire que l’ORTM et ses démembrements ainsi que la kyrielle des radios privées du Mali ne font pas bien leur travail. Dans la forme l’analyse n’est pas fausse et interpelle le Ministère en charge de l’ORTM et de l’Essor, les media d’Etat. Mais dans le fond, cette attitude cache bien un dessein inavoué, celui de contribuer sous le prétexte d’une radio de la paix  à préparer les esprits pour une partition future du Mali. Comme pour le projet avorté avec les Kurdes en Irak, la France envisage de se racheter en créant par tous les moyens son vieux rêve de l’OCRS dont le projet de création demeure encore à ce jour une loi en vigueur de la République Française qui n’a jamais été abrogée. Elle oublie gravement que les grands empires ne meurent jamais et que le Mali aura le ressort nécessaire cent ans après un tel forfait  de recouvrer  par tous les moyens possibles son intégrité quand de dignes fils de ce pays prendront un jour les rênes du pouvoir d’Etat. Le Mali ne se limite pas à ses dirigeants actuels et l’avenir d’un peuple ne se joue pas en l’espace d’une mission, fut-elle celle des Nations Unies.  Ici, aucun malien n’acceptera de céder un centimètre de notre territoire à qui que ce soit. Si la France n’a pas accepté de donner l’indépendance aux Corses ou aux Basques, l’Algérie à la Kabylie et le Sénégal à la Casamance pourquoi c’est au Mali de se priver d’une partie de son territoire pour donner l’indépendance à une poignée d’arabo-touareg manipulée par la France pour ses intérêts géostratégiques.

« MIKADO  a pour but de créer un cadre qui favorise l’échange, le partage d’informations dans tous les domaines. Mais aussi de baisser les tensions qui naissent souvent d’un manque d’information ou d’une information erronée ».

Le Mali est décidément sous tutelle voilée sinon comment comprendre que MIKADO puisse comme elle le dit être un outil pour la MINUSMA, le système des Nations Unies et ses partenaires internationaux à être mieux à l’écoute des citoyens maliens pour mieux cibler leurs besoins. La Chef de cette radio poursuit que cette « MIKADO  a pour but de créer un cadre qui favorise l’échange, le partage d’informations dans tous les domaines. Mais aussi de baisser les tensions qui naissent souvent d’un manque d’information ou d’une information erronée ». Est-ce à dire que les informations officielles données par les organes de presse de l’Etat malien et par les radios libres sont erronées et non fiables ? Mikado connaitrait-elle le Mali mieux que les maliens eux-mêmes ? Et c’est à MIKADO de « s’assurer que les auditeurs qui ne comprennent que le Songhaï, le Tamasheq, le Bambara, l’arabe ou le Peuhl puissent accéder aussi aux informations ». C’est un désaveu et un aveu d’échec de l’ORTM et de l’Essor qui doivent revoir leur copie de la conception de media d’état. Sur ce point, le constat est juste qui relève qu’autant les maliens qui parlent français ont droit à l’information tous les jours autant ceux qui ne parlent que les langues nationales ont besoin d’informations pour vivre et cela tous les jours aussi. Les cantonner à une information sélective juste une fois par semaine dans « Dogokun Kibaru » est mal faire son métier d’informer dans le contexte d’un pays en crise. C’est pourquoi une autre lecture est de comprendre et de dire que le programme de la TM2 et de l’ORTM doit être totalement repensé pour en faire non une presse d’Etat mais un media du Peuple.

« S’assurer que les auditeurs qui ne comprennent que le Songhaï, le Tamasheq, le Bambara, l’arabe ou le Peuhl puissent accéder aussi aux informations »
Pour revenir à notre sujet, MIKADO a quelles expertises si ce n’est pas celles d’autres maliens qu’on débauchera des radios libres qu’on aurait dû tout simplement renforcer pour une paix durable pour  tenir compte de la question linguistique en parlant aux auditeurs dans la langue qu’ils comprennent. Et en choisissant de ne couvrir que les seules régions du nord, MIKADO viole le principe  d’universalité qu’elle entend défendre.

« Notre premier devoir est de nous assurer d’une information juste et équilibrée ».

Il faut reconnaître que les questions de justice équilibrée sont des jugements de valeurs et cela dépend sous quel angle on traite les informations et  selon quelle ligne éditoriale. Ce qui nous inquiète de plus est que le logo choisi en dit long sur le dessein caché de cette radio. Nous pensons qu’on veut avoir le peuple malien à l’usure et que la radio va tout simplement contribuer à préparer les esprits pour accepter une partition programmée de longue date par la France et ses alliés des Nations Unies au Mali. Regardez bien le logo de cette radio, que vous inspire-telle si ce n’est la partition du Mali entre un Mali du sud noir et un Mali du nord supposé blanche et voulu comme-t-elle. Les deux séparés par le travail d’une radio qui informera au-delà du Mali et fera admettre à l’extérieur le faux cliché que l’Occident a  du Mali d’une population arabo-touareg dirigée par un pouvoir noir de mauvais dirigeants qu’il faut déstabiliser. Notre inquiétude se renforce doublement quand nous constatons qu’Hélène Papper est aussi celle qui a dirigé la radio des Nations Unies lors du référendum pour l’indépendance au Sud Soudan. Les mêmes schémas sont supposés produire les mêmes effets et c’est le schéma du Sud Soudan qui est écrit pour nous. On veut l’appliquer au Mali aujourd’hui ou demain. C’est à nous de le savoir et de défendre chaque centimètre carré de notre pays comme la prunelle de nos yeux. Suivons bien cette radio, écoutons-la pour  éviter qu’elle ne fabrique et prépare les esprits au nord Mali à  exiger un referendum ficelé d’auto détermination quand  ils  sentiront que les esprits  sont réceptifs à une telle idée.

« La démarche de MIKADO s’inscrit dans une école de pensée particulière ».

On ne pouvait mieux dire en reconnaissant que « la démarche de MIKADO s’inscrit dans une école de pensée particulière ». On ne décortique jamais l’actualité nationale et internationale sans ligne éditoriale précise comme RFI n’ira jamais à l’encontre des orientations de la politique étrangère française dont elle est le bras vocal.  Donc une ligne éditoriale est  toujours au service d’une cause.

« Tous les jours, une langue et une région seront à l’honneur sur la radio MIKADO »

Qui sait ce qu’on dira quand ce sera la langue tamasheq et la région de Kidal qui sera à l’honneur sur Mikado ? Forcement on dira des choses pour conforter leur logique d’abandon des régions du nord par le pouvoir en place en oubliant que le sud a depuis toujours  les mêmes revendications de développement et demande la même attention comme la région de Sikasso reconnue par l’UNICEF comme une zone de malnutris bien que regorgeant de tout. C’est aussi une sorte d’abandon. Mais jamais le sud n’a pris les armes pour revendiquer. Mais est ce que la radio MIKADO est prête à assener de telles vérités à nos compatriotes Touaregs en langue tamasheq ? Reste à voir et entendre. Nos autorités devraient commencer par faire un audit des radios comme ONUCI en Côte d’Ivoire ou OKAPI en RDC pour prévenir les dérives éventuelles de MIKADO au Mali.

C’est donc aux maliens de se préparer pour participer massivement dans le sens du respect de l’intégrité du Mali à la libre antenne que MIKADO ouvrira par téléphone, SMS, sur les médias sociaux. La radio se donne une soupape en disant que les interventions doivent s’inscrire dans une logique de réconciliation. Il faut faire attention ici, pour que les appels à la justice ne soient pas refusés quand il s’agira de demander que les narcotrafiquants et les prétendus jihadistes  arabes et touareg de la CMA  soient remis à la CPI pour les exactions commises sur nos militaires à Aguelhok et à Kidal. On ne doit jamais accepter au nom de la Paix que ceux qui ont égorgé de sang-froid  des personnes humaines comme des moutons parce qu’elles sont tout simplement noires restent impunis. Sauf à reconnaître que la vie d’un noir équivaudrait moins à celle d’un blanc qu’il soit arabe ou touareg. Parler ainsi n’est pas refuser la paix, mais c’est une exigence de justice transitionnelle et pour le repos de ceux qui ont donné leur vie pour le Mali.

Espérons que nos critiques aideront à alerter et à prévenir les maliens de rester toujours vigilants pour faire en sorte que MIKADO soit comme le jeu auquel elle emprunte son si joli nom, celle de dire que l’Unité fait la force.

La Rédaction

PARTAGER

19 COMMENTAIRES

  1. c est vrai que le mali n est pas le soudan mais gardons bien les yeux ouverts et les oreilles attentives sur cette radio,a la derive mettons la feu et brullons tout wa salam,merci.

  2. On a pas droit de badiner sur la premiere derapage de cette radio .Au premier dilemme l’assemblee nationale doit reagir et arreter toute radio au Mali qui sors du role d’informer pour deformer .
    Vigilance vigilance et ouvrons grandement les oreilles.

  3. Chers Journaleux du Courage ! Du Logo on s’en balance! Allez le Logo de la DGE et CENI ( delegation generale pr les elections et commissions nationales pr des elections libres et independantes) leur Logo partage le Mali plus que celui la et au meme endroit!!!
    Coincidence ou Recherche de symetrie spaciale ? Je ne saurais vous le dire, pourtant cela date d’avant l’occupation. Un Mali divise possible mais un Mali divise selon les cartes et logo qu’on nous fait voir sur les Medias cest du Suicide pr la SDN pardon l’ONU et cest du Suicide pr les hommes et femmes nes au Nord mais du Sud, du Suicide pr les homnes et femmes nes au Sud mais du Nord, du suicide pr ceux qui nes’identifient pas a la localite s’appelant Azawad : Tous peuvent-ils laisser Faire pr simplement des interets petsonnels !!!!???
    Certains sont quand meme pret a faire la guerre a tout le monde et a s’allier a n’importe qui pr ne pas Franchir une Frontiere pr l’obtention de certains documents administratifs( exple: casiet judiciaire non informatise), pire rendre le sahel et le Sahara inutilisable pr qui que se soit !!!!!
    Puissance certaines Nations ont cru qu’ils sont hereditaire, le courage, l’intelligence, la bravoure ne peuvent s’heriter mais se construisent!!!

  4. c est une mauvaise nouvelle pour le peuple malien. c est la radio de l intox . de la manipulation des nations unis. je demande aux maliens de boycotter cette radio. et de l interdire dans chaque famille . informer autour de vous.

  5. Il faudrait néanmoins surveiller cette radio de très près .
    Dès le premier dérapage , ne pas hésiter à l’interdire au Mali
    La vigilance doit être de mise à chaque instant , il en va de la survie de notre nation .

  6. Et pourtant c’est un très bel article. Ecoutez seulement cette radio et vous comprendrez la légèreté de traitement des Infos. J’apprécie bien les analyses de ce journal. La HAC devrait se prononcer sur le cas mikado

  7. Eh yako Mali. avec des réflexions comme ça, je ne suis pas étonnée qu’on en soit là aujourd’hui. chez nous ici, on critique tout, on abat tout le monde, même nous mêmes. franchement, ce Mali là me fait peur. comment peut-on écrire des inepties comme çà. vous pensez que vous résolvez un problème en écrivant un chiffon comme çà ? VRAIMENT TRÈS DESOLANT, CA FAIT P I T I E. Avec des individus de ce genre, le mali ne peut qu’être là où il est aujourd’hui, rien d’étonnant. que Dieu protège le Mali.

  8. La partition du Mali me semble impossible entre les peaux Noires et les peaux Blanches. Ces derniers ont eu assez de terre en Afrique quand bien même qu’ils ne soient pas Africains d’origine.
    La partition entre les noirs peut se comprendre au nom du droit divin du premier habitant (l’Afrique = continent des noirs; Asie = continent des jaunes et rouges; Europe= continent des blancs; Amérique=continent hybride).

    Les Africains ont accepté la cohabitation chez eux (continent noir) avec les hommes venus de partout dans le monde dans un passé ou la gloire était Africaine. Si ces derniers en ont assez de cette cohabitation de nos jours, j’espère qu’ils doivent rebrousser chemin au lieu de violer, voler, tuer, piller,… ceux là qui leur ont offert gite et couvert au moment de leur migration.
    Vous voulez vivre entre vous, aucun problème! Rentrer chez vous. Vos frères et sœurs vous y attendent.

  9. Il n’appartient pas aux Nations-Unies la pretention ,en tant que mediateur pour la reconciliation nationale,de former l’opinion publique au Mali ,et en particulier au Nord du Mali.Rien malheureusement ne les qualifie pour jouer ce role.La MINUSMA
    a simplement refuse d’etendre l’autorite de l’Etat Malien sur l’etendue de son territoire.Elle a considere l’Armee Malienne comme un cible hostile en essayant de bloquer son action sur son terrain.Elle est allee jusqu’a massacrer de simples manifestants Maliens.Si cette Helene Papper est bien celle qui a dirige la presse des Nations Unies au Sud Soudan,cela montre bien l’intention de certaines personnes du Secretariat des Nations Unies de renforcer l’esprit de la partition parmi une population minoritaire et sottement raciste,Quand on voit que les principes fondateurs des Nations Unies sont foules au pied par ceux qui ont l’obligation morale de les defendre,il devient indeniable que l’interet national est en train de prendre le dessus au depens du renforcement de la paix et de la justice.La Media Malienne devrait engager une action collective contre cette radio.Elle n’a aucun role positif a jouer au Mali.Il conviendrait par ailleurs de definir une politique d’information en ce qui concerne l’information relative a la crise au Mali.La presse doit etre unanime sur les points suivants: La souverainete du Mali sur l’etendue du territoire,l’integrite territoriale,l’Unite Nationale excluant toute idee d’autonomie politique,la Laicite, une Republique democrate et liberale.une armee puissante et loyale a la Nation Malienne,la reconciliation basee sur le respect des principe de gouvernance democratique,de l’impunite des crimes imprescriptibles,et du respect des domaines de Souverainete Nationale: La Securite Nationale,la Diplomatie Nationale,les Ressources nationales,la Justice,les douanes et la monnaie ,(souverainete collective),l’Opinion publique Nationale.

  10. C’est une radio comme tant d’autres et c’est tant mieux
    Concernant la division du Mali c’est une mission impossible même dans les rêves les plus fous .Même la majorité des terroristes maliens ne veulent pas une division du Mali . Seuls les apatrides et les mercenaires veulent la division du Mali . Il suffirait de faire un sond

  11. C’EST AUX AUTORITES DE REAGIR EN PAREILLE CIRCONSTANCE……………LES POPULATIONS MALIENNES N ONT JAMAIS VOULU DE PARTITION ENCORE MOINS CECI NE POURRA JAMAIS SE FAIRE…………………PUISQU’ELLES NE L’ACCEPTERONS JAMAIS………………..UNE POIGNEE DE MAUDITS TRAFICANTS DE DROGUE EN SONT INSPIRES POUR LEUR PROPRE INTERET EGOISTE…………….

    QUAND UN JERY PROMENE AVEC EN POCHE PLUS DE 600 MILLIONS DE FCFA………….LE TRAFFIC DE DROGUE SE CONFIRME.
    💡

  12. C’EST AUX AUTORITES DE REAGIR EN PAREILLE CIRCONSTANCE……………LES POPULATIONS MALIENNES N ONT JAMAIS VOULU DE PARTITION ENCORE MOINS CECI NE POURRA JAMAIS SE FAIRE…………………PUISQU’ELLES NE L’ACCEPTERONS JAMAIS………………..UNE POIGNEE DE MAUDITS TRAFICANTS DE DROGUE EN SONT INSPIRES POUR LEUR PRPORE INTERET EGOISTE…………….

    QUAND UN JERY PROMENE AVEC EN POCHE PLUS DE 600 MILLIONS DE FCFA………….LE TRAFFIC DE DROGUE SE CONFIRME.
    💡

  13. LES NATIONS UNIES S’AMUSENT AVEC LE FEU AU MALI………

    L’EIE EST NEE EFFECTIVEMENT DE CETTE MANIERE EN SYRIE…………APRES LES NATIONS UNIES N ‘ONT PU AVOIR AUCUN CONTROLE. ET AUJORDHUI TOUT LE MONDE EST IMPUISSANT DEVANT L IRREPARABLE………………

    LE MNLA LA CMA ET ASSOCIES SONT EN REALITE DES CELLULES DORMANTES DE TERRORISTES IRREFUTABLE
    💡

  14. LES NATIONS UNIES S’AMUSENT AVEC LE FEU AU MALI………

    L’EIE EST NEE EFFECTIVEMENT DE CETTE MANIERE EN SYRIE…………APRES LES NATIONS UNIES N ‘ONT PU AVOIR AUCUN CONTROLE. ET AUJORDHUI TOUT LE MONDE EST IMPUISSANT DEVANT L IRREPARABLE………………

    LE MNLA LA CMA ET ASSOCIES SONT EN REALITE DES CELLULES DORMANTES DE TERRORISTES IRREFUTABLES.

    💡

  15. C’est la division du Mali, mais je reste certain que la chose ne sera pas facile, çà soyez en certain.

  16. Bonjour la Rédaction,
    Je vous remercie de cette clairvoyance qui a échappée à beaucoup de maliens, surtout aux autorités, et aux professionnels de la presse qui sont engagés comme porte voix.
    J’ai eu à attirer l’attention de beaucoup de personnes sur le risque de la création de cette radio et me suis toujours posé des questions sur sa ligne éditoriale.
    Ce que plusieurs personnes n’ont pas remarqué, cette radio dessert 3 régions. Kidal, Gao et Bamako. Je vais revenir sur ces points plus tard.
    Pour donner raison à votre rédaction, il ya quelques jours, j’ai suivi une émission dite “débat” animée par des journalistes maliens dont Cisse, sur la question des engrais. J’ai trouvé l’angle de traitement totalement bizarre.
    D’abord je comme par dire que je ne prends pas partie sur les fais. Ni l’animatrice de l’émission, ni les panélistes du jour ne m’ont présenté une analyse scientifique convaincante. ils m’ont semblé plus confus que le problème en lui même. La logique serait de pousser l’investigation, aller analyser des échantillons des engrais en question dans des laboratoires nationaux, d’aller interviewer les protagonistes, retourner a Mariko pour prendre les informations scientifiques sur les engrais, aller à l’APCAM s’informer sur le mécanisme de certification des engrais, approcher des chercheurs et plusieurs autres spécialistes sur la gestion des sols, des pesticides, etc. Malheureusement, je n’ai appris rien de cela. Comment des journalistes acceptent ils d’aller discuter d’un sujet dont ils ne maitrisent pas? Tout ce qu’ils ont eu à dire c’est d’accuser les pouvoirs publics, d’accuser les agriculteurs, d’accuser l’APCAM.
    J’ai très peur, pour le personnel de cette radio qui me semble agir simplement en robot. Aujourd’hui, il revient aux autres presses du pays, de faire attention, et de ne pas se laisser entrainer dans des rediffusions dont ils ne maitrisent pas les conséquences.
    Autant la maison de la presse que l’ensemble des acteurs de la presse privée et publique doivent organiser avec professionnalisme un cadre de concertation sur la ligne éditoriale de cette radio. Ils doivent savoir se regarder en face, et défendre leur corporation qui est accusée. La phrase « Notre premier devoir est de nous assurer d’une information juste et équilibrée » en dit long.

  17. Si ibk n’est pas complice comment ils fait pour avoir les fréquences et tout les papier pour émettre il faut l’accord de nos dirigeants en tout sans l’accord de ibk aucunes radio peut émette au Mali sauf par le satellite (numérique)

  18. La vigilence doit etre de mise. Mais de là a voir la main cahée de la France partout est une paranoia qui ne fera pas avancer le Mali. La MINUSMA se veut etre un facilitateur entre l’Etat et les rebels. Que dire si toutes ses communication devaient passer par un medium que l’Etat controle? Une radio de la MINUSMA permet a celleci d’etre plus proche des populations. Apres on peut debattre du contenu proprement dit des emissions.

  19. Cette MIKADO n’est qu’un preparateur des esprits à la partition blanc-noir. pouquoi le nord et non le Mali as a whole ?? Soyons vigilants car the white man never does nothing 4 nothing.

Comments are closed.