Un casque bleu tué à Kidal, dans le nord du Mali

7
Un casque bleu tué à Kidal, dans le nord du Mali
Reuters/Reuters – Patrouille de casques bleus à Kidal, dans le nord du Mali. Un militaire tchadien de la force onusienne de maintien de la paix au Mali a été tué samedi lors d’une attaque contre une base de la Minusma à Kidal. /Photo d’archives/REUTERS/Adama Diarra

Le militaire tchadien a été tué par l’explosion d’une voiture piégée, conduite par un kamikaze, à un checkpoint situé à environ un kilomètre du camp, a déclaré la Mission des Nations unies pour la stabilisation au Mali dans un communiqué.

Un second véhicule a explosé à l’une des entrées de la base. Huit roquettes ont été tirées en direction du camp mais seules deux ont atterri à l’intérieur de l’enceinte, provoquant toutefois de sérieux dommages, a ajouté la Minusma.

“Une telle violence visant les forces de maintien de la paix de l’Onu est un crime grave, les auteurs et les responsables devront répondre devant la justice”, a déclaré le représentant spécial adjoint de l’Onu au Mali, Arnauld Akodjenou. “Ces actes n’affecteront en rien notre détermination à poursuivre la mission que le Conseil de sécurité nous a confiée.”

La France a lancé en janvier 2013 l’opération Serval pour chasser des groupes armés islamistes des villes du nord du Mali dont ils s’étaient emparés l’année précédente et stopper leur progression vers le sud, mais le Nord-Mali reste en proie à des violences ciblant l’armée malienne et le contingent de la Minusma.

Vendredi, des hommes armés ont attaqué la ville de Tenenkou, située dans le centre du Mali, tuant au moins trois personnes lors d’un échange de tirs nourri avec l’armée.

(Tiemoko Diallo et Adama Diarra; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. @Minusma,
    Je vous propose une idee pour diminuer les degats contre vous. Recencez tous les vehicules de Kidal et cherchez a savoir les proprietaires de tous les vehicules entrant dans la villle de kidal. La population totale de la region de kidal ne fait que 38,00 habitants et la ville fait moins que ca. Donc il n y a que quelque centaines de vehicules. Apres chaque explosion, retracez les voitures piegees aux vehicules manquants.
    vous avez besoin de donner quelque coups de coude, vous me paraissez tres profesionnels, tres polis. De grace, provoquez les, pour ensuite les faire subir quelque fessees.

    • Je vous propose une idée…

      Déclarons l’Opération “tous à dos de chameau”… les chameaux, c’est pour le désert… que l’armée malienne crève les roues de tous les véhicules auto et motos… Plus un seul véhicule roulant dans le désert !

      🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁

  2. Le fait religieux et ses contradictions en Afrique

    Cela fait plusieurs siècles que les africains pratiquent des religions monothéistes venus du monde arabe et occidental en plus des croyances authentiquement africaines.

    Aujourd’hui le fait religieux et la relation avec le divin préoccupent la majorité des africains au quotidien à telle enseigne qu’il influence leurs vies de tous les jours.

    Au Mali près de 80% de la population se considère comme musulmans et pratiquent un islam plus ou moins tolérant à l’égard des non musulmans.

    Cette pratique consiste d’abord à avoir la foi:

    “J’atteste qu’il n’y a autre divinité qu’Allah, et j’atteste que Mohamet est son messager”.

    Cette profession de foi qui suffisait à être musulman avant l’apparition des 5 prières quotidiennes est toujours considérée comme le point de départ du musulman dans l’islam.

    En plus de cette foi, il y a 4 autres piliers de l’islam: la prière (5 fois par jour), le ramadan (un mois lunaire par an), le zakat (qui consiste à manifester sa solidarité envers un ou plusieurs nécessités par une action de bonté ou de donation), le pèlerinage à la Mecque (qui n’est pas une obligation mais qui est recommandé à tout musulman ayant les moyens au moins une fois dans sa vie).

    La plupart des instructions dans l’islam viennent du Coran (le livre saint de l’islam révélé à Mohamet au 7 ème siècle de notre ère mais écrit par ces disciples et regroupés en un document unique bien après sa mort) et autres publications religieuses racontant la vie de Mohamet les “Adhissas”.

    Le comportement humain en société est largement instruit dans le Coran et dans les autres publications relatant la vie du prophète “Adhissas”.

    Le problème à ce niveau pour les musulmans réside dans l’interprétation du Coran.

    Selon les courants islamiques sunnites où Chiites (descendants du disciple Ali), les interprétations ne sont toujours pas les mêmes sur différents sujets de la pratique religieuse pourtant tous se réclament du même Coran et tous se réclament de Mohamet.

    Ces divergences de vue dans l’islam ne se sont pas estompées avec l’émergence des universités coraniques, et des savants musulmans dans le monde arabe et musulman et cela pendant des siècles.

    Au moyen âge déjà Tombouctou au Mali était une ville musulmane universitaire et africaine enseignant les préceptes du Coran et plein d’autres disciplines scientifiques à des milliers d’étudiants.

    Vers les début du 20ème siècle en Arabie Saoudite, le courant Wahabiste fait son émergence et pratique un islam moins tolérant et plus exigeant que ce qu’on a connu par exemple à Tombouctou au moyen âge et qui est largement pratiqué dans le Mali d’aujourd’hui.

    Aujourd’hui au Mali ce sont les imams des mosquées qui interprètent le plus le Coran pour des millions de fidèles et il n’y a vraiment pas une instance suprême de contrôle de la pertinence ni des “Koutouba” des vendredi de ces imams ni de toutes les interprétations du Coran qu’ils font de la vie en société d’aujourd’hui.

    Alors que le Coran date du 7 ème siècle et nos imams sont en charge de l’interpréter par rapport aux faits de société du 21ème siècle sans en avoir forcément les compétences requises.

    Les Wahabistes au Mali qui prennent leurs mains pour prier et voilent leurs femmes et filles (pour la plupart), et laissent pousser les barbes, sont beaucoup plus connectés au moyen orient que les autres courants islamiques maliens avec lesquels ils ont beaucoup de divergences.

    Leur lecture des versets du Coran est beaucoup plus lente que les autres pendant les prières, ils ne font pas la bénédiction ensemble après la prière (communément appelé au Mali prendre la “fatiya”) et font leur cérémonie de baptême à la mosquée et non à la maison, etc.

    En plus des Wahabistes il y a beaucoup d’autres courants islamiques comme le “Tidiania”, les “Soufi”, etc.

    Il y a donc deux sortes de divergence dans la pratique religieuse musulmane aujourd’hui au Mali.

    La première est une divergence d’interprétation du Coran entre différents courants à l’intérieur de l’islam qui dure depuis le 7ème siècle.

    La deuxième est une divergence d’interprétation du Coran par les musulmans pour des faits actuels de société du 21ème siècle.

    Le danger de ces deux divergences c’est qu’il n’y a pas une entité suprême de référence de validation des interprétations des textes pour les musulmans d’aujourd’hui dans le monde.

    Alors que la majorité des musulmans au Mali ne comprend pas l’arabe (la langue du Coran et des prières en islam) et n’a pas non plus étudié la théologie ni le Coran.

    L’un des principaux prêcheurs du Mali, Haidara (leader du mouvement Ansardine de Bamako) avait dans les année 80 fustigé les leaders d’antan de l’AMUPI (organisation des ulémas du Mali) à propos de la retransmission télévisée des cérémonies de Miss ORTM.

    Il disait que celui qui ne veut pas voir Miss ORTM à la télévision n’a qu’à éteindre son téléviseur que lui quand même il allumera le sien et il regardera bien.

    Plus de 20 ans plus tard ce débat sur Miss ORTM à la télévision nationale n’est pourtant pas clos au Mali.

    En fin 2014, le personnel de l’ORTM a menacé de grève pour protester contre une décision du ministre Camara de ne pas retransmettre la cérémonie Miss ORTM 2014 à cause dit-il de “l’Ebola”.

    Mais tout le monde a compris que c’est la pression des membres du Haut Conseil Islamique de Mahamadoun Dicko qui étaient à la manœuvre contre cette tentative de museler l’ORTM.

    Aujourd’hui le même Haidara dit aux musulmans qu’il a pitié d’IBK pour avoir marché contre le terrorisme en France.

    Si je comprends bien dans son interprétation du Coran, il lui est permis de regarder Miss ORTM mai il ne lui est pas permis de dénoncer la barbarie et la folie meurtrière des individus qui ont tué à Paris en trois jours (français athées, juifs et musulmans, noir et blancs, en même temps pour protester contre un dessin).

    Ma question est de savoir si je prends un crayon et un papier et je dessine un aminal et j’écris “HAÏDARA” est-ce que cela fera du prêcheur Haidara, leader religieux au Mali un animal?

    La réponse est clair et nette c’est NON!

    C’est NON parce que la personnalité d’un homme sur terre n’est pas déterminée par des caricatures mais par les actes qu’il pose lui même lors de son passage sur terre.

    Mohamet est perçu par 1,5 milliards de musulmans dans le monde comme étant le Prophète de l’islam, envoyé de Dieu, et il fut son passage sur terre depuis le 7ème siècle, ce n’est pas une caricature de Charlie Hebdo qui changera cela.

    De quoi ont-ils donc peur les musulmans?

    Ont-ils peur pour eux mêmes ou pour l’islam et son prophète?

    Il est clair que le musulman d’aujourd’hui a beaucoup de chose à se reprocher et doit d’abord résoudre sa propre relation avec Dieu eu égard des préceptes du Coran et de son propre comportement dans sa famille entre ses femmes et ses enfants et dans la société d’aujourd’hui, ses rapports avec ses voisins, l’argent, le pouvoir, la justice, etc.

    Mes chers musulmans du Mali et du monde êtes-vous tous clairs aujourd’hui sur ces points avec le Coran?

    C’est cela le vrai débat sinon Charlie Hebdo c’est de la diversion et du tape à l’œil bon marché pour beaucoup de nos imams qui endoctrinent de millions d’illettrés musulmans dans nos sociétés pour leurs propres causes et non pas pour l’islam.

    Les musulmans doivent avoir d’autres combats comme par exemple taire leurs divergences dans l’interprétation du Coran et dans la pratique de l’islam.

    Parce que si c’est cette pratique qui doit leur donner l’accès au paradis je doute que n’importe quelle pratique de l’islam (entre Wahabistes, Tidiania, Soufi, etc) soit le bon pour le paradis.

    Donc le problème n’est pas Charlie Hebdo ni aucun autre non musulman, le problème de l’islam d’aujourd’hui ce sont les musulmans eux-mêmes et leur interprétation d’aujourd’hui du Coran.

    Sinon depuis le 7ème siècle il existe et il a existé dans les pays arabes et musulmans des représentations graphiques ou imagées du prophète Mohamet et personne ne peut nier cela.

    Quand je vois le Qatar qui ne voile pas ses propres femmes sur sa propre télévision Al Jazira, financer des fous furieux d’Ansardine d’Iyad AGHALI et autres membres d’AQMI pour venir couper pieds et mains chez nous à Tombouctou et Gao qui pratiquons l’islam depuis le moyen âge, il a manifestement un problème.

    Qui de Haidara ou de Dicko du HCI du Mali a dénoncé vigoureusement le Qatar et ses barbares au nord de notre pays?

    Quand je vois le Boko Haram voler des filles pour ensuite les violer et les tuer par centaines au Nigeria et au Cameroun, je me dis est-ce qu’ils ont jamais ouvert le Coran dans toute leur vie.

    Qui du HCI ou d’autres religieux du Mali ont dénoncé cette violence gratuite sur des filles mineures au Nigeria et en son temps au Mali durant des mois d’occupation des islamistes au nord?

    Ou bien ces petites filles nigérianes volées, voilées et tuées impunément par les fous du Boko Haram sont-elles exclues de la grâce d’Allah?

    Qui est mieux placé aujourd’hui pour se comporter en distributeur agrée de cette grâce d’Allah dans nos sociétés et de quel droit?

    Il faut qu’on se dise la vérité, la bêtise a des limites et personne ne peut indéfiniment se cacher derrière l’islam pour assouvir ses desseins malsains de mafiosi crapule et sanguinaire pour des idéaux qu’il n’est pas prêt lui même d’assumer.

    Salute.

    • Merci Kassin. Je pense que les hommes trouvent facilement un prétexte pour faire du mal à d’autres. Ce qui se passe au Niger, les attaques d’églises, de croyants, qui doivent être protégés par la police … ceux qui attaquent avaient déjà la haine de ceux qui ne croient pas comme eux. Je pense que certains gouvernants et responsables religieux ne remettent pas assez en cause leur propre responsabilité. Comment peut on être ouvert à l’autre si aucune critique et réflexion n’est apporté sur ce qui se passe dans leur pays ou ailleurs ( pouvant avoir un impact sur leurs propres citoyens).

    • Mon frère Kassin là tu me fait waououhhh. Tu pourrais enseigner ces fous de satan. :mrgreen: .
      Pour la nieme fois un autre mort parmis la minusma et les soldats n’en parlons pas. Le pire rien ne se passe et personne: l’etat malien avec ladji ibkon, la minusma, le barkhane et la communauté internationale. Pourquoi ❓ . C’est le premier qui me preoccupe ladji lalomah et sa racaille. Je n’ai vu rien de concrets de la part de notre ministere de la defonce, :mrgreen: .
      Donc le brave peut du Mali et ses forces de securité il est temps qu’on se revolte, il est temps que quelque chose se fasse au nord Mali, il est temps que Nous March ons sur Koulouba car assez c’est assez. Le pouvoir prend du temps pour ses propres interets ladji et sa gang, la minusma est apparence, la France Pl pour ses interets et la communauté internationale s’enfout pas mal. Alors qu’est ce qui Nous, maliens et maliennes, Nous reste. Je crois Nos VIES et l’avenir du pays sinon le Mali n’existe plus parce que c’est la même chose qui est entrain de se reproduire comme au Soudan, au Senegal, au Maroc etc, etc…REVEILLONS NOUS POUR LE MALIBA.

Comments are closed.