Adoption d’enfants maliens : Vivement le niet catégorique de l’Etat

17

bebeLa compagne (non mariée) de François Hollande, Valérie Trierweiler, est présentement au Mali  pour une visite. L’épineux dossier de l’adoption des enfants maliens par des français serait au centre des échanges entre la « première Dame » française et nos plus hautes autorités.
Selon le quotidien français “Le Parisien”, la compagne de François Hollande serait invitée par, Madame Mintou Doucouré, l’épouse du président Dioncouda Traoré. Le même quotidien de préciser que « ce voyage serait à tonalité humanitaire » et que « Valérie Trierweiler pourrait œuvrer en faveur de l’adoption des enfants maliens ».

A la faveur de la transition, le Ministère de la Justice, en étroite collaboration  avec le Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, a cru bon de mettre en branle une circulaire pour éviter que l’on vienne adopter de façon anarchique les enfants maliens, cela avec tous les risques que cela peut occasionner.
Ainsi, la circulaire du 5 décembre 2012 du ministère de la Justice invite  les magistrats à appliquer le nouveau Code des personnes et de la famille et notamment son article 540 qui restreint l’adoption internationale aux seuls ressortissants maliens. La compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler, vient-elle au Mali pour forcer la main à nos autorités ?

Sa visite en a tout l’air, dans la mesure où elle a récemment reçu à l’Elysée, un collectif de familles dont les demandes d’adoption au Mali « sont bloquées » depuis le début de la crise dans notre pays en 2012. Selon ce collectif, Au total 81 dossiers de candidats français sont en attente d’un apparentement (l’attribution d’un enfant à une famille adoptive).

Ils avaient été sélectionnés parmi plus de 1000 dossiers avant le déclenchement de la guerre dans le Nord et l’arrêt total du processus par l’Etat malien. Alors, pourquoi ce forcing de la part des autorités françaises ou du moins de la compagne du président français.

«Comme François Hollande a de bonnes relations avec le président Dioncounda Traoré, nous comptons sur lui pour essayer de relancer les choses…Nous avons demandé à la première dame de l’alerter. Elle s’est montrée ouverte et à l’écoute, très réceptive à notre problème.
Certaines familles patientent depuis 2009» expliquait Anne Morin, une des responsables du collectif, après son entretien à l’Elysée.

Avant cette entrevue avec Mme Trierweiler, ces mêmes personnes, visiblement en quête d’enfants maliens, ont exercé de fortes pressions sur les plus hautes autorités maliennes via l’ambassade de France à Bamako.

Heureusement que nos deux Ministres (Justice et Promotion de l’Enfant) ont tenu bon jusqu’à présent. Toutes les démarches de l’Ambassadeur de France au Mali auprès de Madame ALWATA Ichata SAHI, Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, sont restées vaines. Elle refusa d’envisager de prendre une quelconque dérogation pour tous les dossiers sélectionnés en 2009, 2010 et 2012.

La ministre malienne a fait savoir à l’Ambassadeur de France au Mali que les demandes d’adoption pour lesquelles aucun jugement du tribunal n’a été prononcé, ne pourront être traitées et qu’aucune dérogation ne sera possible. Bien dit.

En matière de coopération bilatérales, les parties prenantes doivent respecter les lois et règlements de la partie adverse. Telle ne semble pas être le point de vue de « nos amis » français. Ce n’est pas parce que la France est venue libérer le Mali (un Etat à terre) des griffes des narcotrafiquants, bandits et autres Djihadistes qu’elle peut se permettre certain comportement.

Le président Dioncounda Traoré, qualifié d’ami de François Hollande, et son épouse, Mintou Doucouré,  doivent ouvrir l’œil à un moment où en France, on vient d’autoriser le mariage homosexuel sous la trompeuse appellation française : « Mariage pour tous »
C’est-à-dire permettre à deux personnes de même sexe de se dire oui devant un officier d’Etat civil. Une pratique aux antipodes des us et coutumes du Mali. Que Dieu protège le Mali d’une telle dépravation morale et sociale !

Vouloir adopter nos enfants est une solution très facile pour « nos amis français ». En France, tout comme dans de nombreux pays occidentaux, les femmes refusent de faire des enfants, pour ne pas «abîmer leur corps ». Et puis, avec cette homosexualité florissante en Occident, nous allons assister à une ruée des candidats à l’adoption vers nos pays africains « pauvres » à fort taux de natalité.

Nos autorités en charge de la question de l’adoption doivent rester sur leur garde. Aucun enfant malien, aussi déshérité qu’il soit, ne doit être élevé dans un foyer homosexuel.

 
En France, on a fait un choix, celui d’autoriser ce mariage contre nature entre deux êtres humains de même sexe. Les français doivent s’assumer en laissant tranquille nos enfants à nous. Ici au Mali, nous devons dire niet à toute adoption qui dénature nos valeurs socioculturelles.

IBRAHIM   MOUSSA, Option

PARTAGER

17 COMMENTAIRES

  1. I ni su Ibrahim,

    À la yé nafolotigiya da ka kaarinciya fisaya a yé !Or je crois que ça n’est pas la richesse mais la générosité qui fait qu’on se propose d’adopter un enfant, quel que soit le pays.
    Plus de 5000 enfants dans les rues de Bamako et 2 000 à Kayes, Ségou ou Sikasso. Nos “amis” Maliens regardent mourir leurs enfants, orphelins, talibés…dans l’indifférence. Certes, ils restent maliens, mais cela vaut-il mieux que l’amour d’un foyer, l’éducation et l’hygiène ? Vous écrivez sur internet, c’est donc que vous y avec accès, vous êtes instruits vous vivez dans la paix, la propreté et sans être affamé. Demandez aux enfants qui sont dans vos rues à trainer en haillons, ne mangeant pas à leur faim, ce qu’ils penseraient d’être adoptés ? S’il n’y avait pas les ONG pour ouvrir des orphelinats et venir en aide aux enfants des rues du Mali que serait votre peuple vu que vous même ni votre gouvernement ne faites rien. Il faut en finir avec la polémique Noir/Blanc ! C l’amour qui compte.

  2. Ibrahim Moussa, tu écris trop vite.Dans ta précipitation, tu oublies des infos. Tu écris : “En matière de coopération bilatérale, les parties prenantes doivent respecter les lois et règlements de la partie adverse “. Je rajoute : en matière de coopération bilatérale, les parties doivent respecter leur propre engagement. Les candidats en attente d’adoption ont tous été sélectionnés par les autorités maliennes, et ce bien avant la guerre. Il y avait un accord entre eux et le Mali. Cet accord a été unilatéralement annulé.Renseigne-toi sur les femmes françaises avant d’écrire.Si tu avais fait un travail de recherche d’infos, tu aurais su que les candidats à l’adoption doivent apporter la preuve de leur stérilité. On est loin d’une préoccupation narcissique.Et sache que les homosexuels n’ont déjà pas le droit d’adopter au Mali.Bref, si tu es journaliste, fais un travail de journaliste.Si tu es un commentateur, analyse avant de cracher.Si tu n’es ni l’un ni l’autre, abstiens-toi de publier.

  3. Ces enfants risquent de mourir en orphelinats et pouponnières si l’adoption n’est pas réouverte en urgence !! L’adoption internationale est le seul moyen de sauver ces enfants,
    le Mali n’a pas les moyens d’entretenir ces orphelins. Ce journaliste ne connait vraiment rien au sujet !!
    Le Mali est ouvert à l’adoption depuis le milieu des années 1970, c’est la 1ere fois que ce processus est arreté depuis, suite à l’entrée en vigueur de ce code de la famille sous influence islamiste en décembre dernier !!
    La question de l’homosexualité de ne pose même pas car le Mali a toujours interdit l’adoption aux homosexuels.

    Ce journaliste souhaite sans doute voir mourir ces enfants maliens plutôt que de leur offrir une chance de salut !!

    Heureusement que le président Traoré et sa femme sont plus au fait du sujet et sensible à l’avenir des jeunes maliens que ce journaliste !!!

    Courage pour les familles en attente !!

  4. Merci Blanche Neige de remettre les pendules à l’heure.

    L’adoption, c’est une histoire d’amour entre un enfant qui a besoin d’une famille et d’un couple qui souhaite avoir un enfant.

    C’est rarement un choix de la femme de ne pas vivre une grossesse. Il s’agit en général d’un problème de stérilité de l’un ou l’autre des couples.

    Les couples qui veulent adopter doivent subir des évaluations pendant presque un an avant de pouvoir faire une demande dans un pays. Et, au Mali, un certificat de stérilité doit être fourni.

    Message aux détracteurs de l’adoption : pensez-vous vraiment qu’il est mieux pour un enfant de grandir dans un orphelinat plutôt qu’entouré d’une famille. Et que deviennent-ils quand ils sont trop grands pour rester à l’orphelinat ?

    Si vous rencontriez des familles adoptives, vous vous rendriez compte très rapidement que ces enfants sont heureux. N’est-ce pas le principal ????

  5. je pense k c est n est une mauvaise idee parcequ il sagit des enfants de la pupouniere,les adopteuers peuvent donner a ces enfants un avenir meilheur sinon en restant a bko ou au mali ce sont les memes organisations internationnales d aides aux plus dimunies ki les prendront en charges meme en etant a bko.IL S AGIT D OFFRIR UN AVENIR MEILHEUR a eux. QUI DE VOUS A JAMAIS AMENER UNE BOITE DE NIDO A LA POUPUNIERE,UNE CHAUSSURE,UN BIBERON,aet alors k voulez vous, l inportant est ces parents adopteurs mais surtout les bebes soient fichiers pour savoir si l enfant va bien et k in jour q il puisse reconnaitre ou retourner a son pays d orine,merci.

  6. les valeurs c’est ceux qui definisse une personne le rebourssement de la dette de la liberation francaise ne doit en aucun cas nous denaturer. Tout le monde est prevenu

  7. Blanche neige est vraiment malade. Ils n’ont qu’à faire des enfants. je félicite Ibrahim Moussa, l’auteur de ce article. Il a vraiment raison. L’adoption ne saurait être la solution. Le pays a besoin de tous ces enfants. C’est pas parce qu’on est pauvre, qu’on laissera nos enfant aller ailleurs. Moi, personnellement même si je vais manger du son chez moi, je ne laisserai jamais mon enfant aller chez “les riches”.

    • @IBA……je ne sais pas si tu es un h ou une f mais dans tous les cass ta connerie est indecrotable 👿
      ” je ne laisserai jamais mon enfant aller cher les riches ” ,d’abord il n’est pas question de ton enfant ,mais d’enfants abandonnés . Ces enfants là qui sont adoptés ont 100 fois plus de chance d’arriver à quelque chose dans la vie en etant adopté que 70% des enfants maliens qui vivent dans leur famille , et 1000 fois plus de chances quand ils ont été abandonnés à la pouponnière !
      En 2007 j’ai vu à Bamako un enfant de 2 ans adopté par des italiens ,qui ne pouvait pas rester assis et encore moins marcher . Ces personnes ont décidé de le ramener en Italie pour le faire soigner , eh bien ce gosse souffrait simplement de malnutrition et le personnel de la pouponnière le laissait couché dans son lit depuis sa naissance . 6 mois plus en Italie , il avait rattrapé ce retard . Sans doute à Bamako serait il mort dans son lit !! 👿 👿

      • Rien dans la cervelle. Moi j’approuve l’article sur plusieurs points. dans des pays où la perversion devient la règle, je n’encourage jamais l’adoption. Vous parlez de pauvreté, de mauvaise condition de nos enfants. pendant qu’on y ait pourquoi ne pas adopter toute l’Afrique. Comme vous êtes riches, vous avez accumuler la richesse de toute l’humanité chez vous en occident. Adoptez-nous. Il s’agit d’aider nos enfants sur place. pas les amener chez vous avec cette horde de lesbiennes, de travestis, de bi et d’homosexuels. Un monde de dépravés. On n’en veut pas.

        • @IBA ……. quand il y a adoption ,les parents adoptifs vont tous les deux dans le pays ou ils souhaitent adopter un enfant .Vous avez parfaitement le droit de refuser de donner un enfant à un couple homosexuel (moi je suis contre le mariage gay et contre l’adoption pour ces gens là)!! les formalités durent à chaque fois un mois minimum et les parents adoptifs doivent rester sur place ,il y a pas mal de paperasses avec le ministère malien et aussi avec le consulat de France qui doit delivrer un passeport à l’enfant pour qu’il puisse entrer en France .Rien ne se fait en cachette !!

      • Comment voulez-vous qu’ils comprennent, un peuple d’égoïste, voila tout ! C’est même Moussa Traore (ex président) qui le disait lui même. Quant à la ministre de l’éducation (Aminata Diallo Sidibé) elle reconnaissait qu’il fallait que les femmes aient moins d’enfants, ce serait la solution…à méditer. S’ils ne veulent pas qu’on les aide, y a qu’à les laisser crever ; en attendant ce sont nos impôts qui vont payer leur libération contre les djihadistes !

    • Alors comment tu expliques qu’il y a 200 000 Maliens en France ? Et tous ceux qui vous dirigent Traoré, Konaré, ATT, IBK sont tous venus faire leurs études en France, alors arrêtez de cracher dans la soupe !

      Au fait, ça n’est pas parce que F. Hollande a voté pour le mariage des homosexuels que nous sommes tous d’accord avec lui. Il nous a imposé cette loi ! L’adoption devrait être permise simplement aux parents hétéro qui ont déjà des enfants, preuve qu’ils savent s’en occuper. Personnellement, quand je vais au Falatow Jigiyaso de Kalabankoura, les enfants sont ravis de me voir et l’on m’a demandé, en 2009 si je voulais en adopter un. donc même chez vous les avis divergent ! Ne yere be bamanankan kalan bawo aw ka jamana ka di ne ma. si j’adoptais un enfant malien (ou d’un autre pays) j’irais tous les ans dans son pays d’origine, je lui apprendrais l’histoire de son pays et j’étudierai sa langue pour qu’il garde ses racines.
      Finalement, les racistes c’est vous !

  8. Blanche neige, vous vraiment une conne. Vous pensez que nos enfants vont éternellement restés mendiants. Nous ne voulons pas que les pervers élèvent nos enfants.

  9. Ibrahim Moussa ……. tu préféres voir les bébés maliens abandonnés dans les pouponnières entrain de mendier dans les rues de Bamako d’ici 7/8 ans ,s’ils ne sont pas morts avant ?? 😳 😳
    Au fait ou en est la justice sur les 33 bébés morts à la pouponnière de Bamako en six mois de temps parce que le personnel volait leur nourriture ??? tu as des infos là dessus ?? 👿 👿
    De plus quand je lis “que dans les pays occidentaux les femmes ne veulent pas faire d’enfants pour ne pas abimer leur corps ” je me dis que tu es vraiment le roi des cons ! Quand un couple ne peut avoir d’enfant pour une question de stérilité de l’un ou l’autre des conjoints ,leur desir d’enfant fait qu’ils se tournent vers l’adoption .Et tu ne peux immaginer les dossiers ,les contraintes etc……. que doivent subir ces couples . Sois en certain n’importe quel couple préférerait avoir un enfant bien à lui plutot qu’un enfant adopté .

    • Foudkg.Pour une fois, je suis du même avis que toi!C’est vraiment égoïste de vouloir garder ces gamins dans une pouponnière où on vole du lait de bébé et même leurs couches pour les revendre après alors que ces bébés pourraient avoir de l’avenir en venant vivre ici!Je ne comprends pas cet acharnement du journaliste qui ne connais rien des conditions d’adoption d’un enfant vues par les autorités légales françaises. 😉

Comments are closed.