Sommet Afrique-France : Cheick Sidi Diarra nommé président de la commission d’organisation

0
Sommet Afrique-France : Cheick Sidi Diarra nommé
Cheick Sidi Diarra

Le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta vient de nommer Cheick Sidi Diarra, un diplomate chevronné, au poste du président de la commission d’organisation du sommet Afrique-France.  L’ambassadeur Cheick Sidi Diarra jouit d’une riche expérience professionnelle de plus de 30 ans dans les relations internationales, le droit et les questions de développement.

 

Détenteur d’une maîtrise en Droit international public et Relations internationales de l’Université de Dakar, Sénégal, l’ambassadeur Diarra jouit d’une connaissance de première main et d’une riche expérience dans les relations bilatérales et multilatérales, de compétences établies en matière de négociations internationales, ainsi que dans la recherche de consensus sur les questions de développement. Il  a pris une part active dans le processus de réconciliation nationale dans notre pays entre 1993 et 1995, processus qui a contribué au règlement de la crise du Nord des années 1990. M. Diarra a contribué, dès 1982, au renforcement de l’intégration économique du Continent africain ainsi qu’à la promotion de l’agenda de développement économique et social de l’Afrique au plan international.

La diplomatie multilatérale a occupé l’essentiel de sa carrière professionnelle. Les décennies consacrées aux affaires de l’Onu ont permis à notre ambassadeur d’acquérir une connaissance approfondie des questions multidimensionnelles de l’organisation, y compris de son processus intergouvernemental ainsi que le fonctionnement de son secrétariat. Cheick Sidi Diarra a apporté une importante contribution au processus de réforme des Nations unies visant à renforcer son rôle dans les questions de développement économique. Plus précisément, il a co-présidé les consultations informelles du Groupe de travail sur le renforcement du rôle du Conseil économique et social (Ecosoc). Celles-ci ont abouti à l’adoption de la résolution 61 /16 de l’Assemblée générale. Il a également co-présidé les consultations officieuses sur la résolution 60/265 relative à la mise en œuvre des résultats du Sommet mondial de 2005 sur les questions de développement, y compris les OMD.

Le diplomate est par ailleurs membre du groupe des «amis de la cohérence à l’échelle du système». Il a été l’avocat infatigable de la cause de l’Afrique, des pays les moins avancés (Ldcs), des pays en développement sans littoral (Lldcs) et des petits Etats insulaires en développement avec plus de 90 pays membres ou associés des Nations unies. Ses efforts soutenus en faveur de ces pays lui ont valu la présidence du Groupe des pays en développement sans littoral de 2005 à 2007. Cheick Sidi Diarra a représenté le Mali comme ambassadeur en Algérie de 1993 à 2003 ; puis comme ambassadeur, représentant permanent auprès de Nations unies de juin 2003 à juillet 2007 à New-York.

Durant son mandat d’ambassadeur auprès des Nations unies, M. Diarra a été élu vice-président de la 60ème  Session de l’Assemblée générale. En cette qualité, il a présidé les auditions de la Société civile préparatoires à la Réunion de Haut niveau sur les migrations et le développement. Il a également présidé la première réunion des Etats parties de la convention des Nations unies sur les droits des migrants et ceux des membres de leurs familles. Le diplomate Diarra a été nommé Secrétaire général adjoint des Nations unies en juillet 2007. Ses responsabilités comprenaient celles de Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations unies sur les questions africaines ; de Haut représentant pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits Etats insulaires en développement. Il a aussi assumé les responsabilités de Représentant de la Cnuced au siège à New York. En cette dernière capacité, il a pris part à toutes les sessions du Conseil pour le commerce et le développement, l’organe délibérant de la Cnuced ainsi qu’à la Cnuced XI ; XII et XIII.

En mai 2011, Il a été nommé Secrétaire général de la Quatrième Conférence des Nations unies sur les pays les moins avancés, qui a réuni à Istanbul près de 9000 participants dont 36 chefs d’Etat et de gouvernement, 200 parlementaires, le Secrétaire général des Nations unies ainsi que 25 chefs d’institutions spécialisées du Système des Nations unies. La République du Mali y était représentée par le président de l’Assemblée nationale d’alors.

L’ambassadeur Cheick Didi Diarra a également servi comme Commissaire dans la «Commission sur la Bande large» (Broadband Commission) créée par le Secrétaire général de l’UIT pour conseiller sur les meilleures politiques pour rendre les nouvelles technologies de l’information plus accessibles aux plus démunis. La Broadband Commission est coprésidée par le président Paul Kagamé et Carlos Slim Helu, l’homme d’affaires mexicain. L’ambassadeur Diarra était membre du Conseil mondial sur les «Etats fragiles» du Forum économique mondial de Davos en 2011 et 2012. Il a été fait Docteur Honoris Causa de l’Université Hannan en République de Corée. Il a été fait Chevalier de l’Ordre national du Mali.

Cheick Sidi Diarra, âgé de 56 ans, est né à Kayes. Il est marié et père de deux enfants.

Diango COULIBALY

PARTAGER