28e édition du sommet Afrique France : Emmanuel Macron bousculé par la jeunesse africaine

0

Le vendredi dernier s’est ouvert à Montpellier, France la 28e édition du sommet Afrique-France, un sommet nouvelle version, sans chef d’Etat et de  gouvernement ni de ballet diplomatique. Emmanuel Macron a préféré convier la jeunesse africaine, la diaspora et la société africaine et cette jeunesse n’a manqué de bousculer le Président français surtout sur les dossiers brûlants.

Pour faire un exercice de vérité entre l’Afrique et la France dont les relations ne cessent de se dégrader, le Président français a choisi la confrontation entre lui et la jeunesse africaine à l’occasion de la 28e édition du sommet Afrique-France tenu le vendredi dernier à Montpellier dans le sud de la France. Un Sommet qui est sorti de son format habituel. Aucun chef d’Etat n’a été convié, Emmanuel Macron a préféré discuter directement avec la jeunesse africaine et la société civile sur toutes les questions qui tiennent à cœur la jeunesse du continent. Et les douze pépites participantes qui ont été choisies pour confronter le Président français n’ont  pas tardé à bousculer Emmanuel Macron et ont fustigé tour à tour le colonialisme, l’arrogance et le paternalisme de leur hôte dans les relations entre l’Afrique et la France.

Les jeunes ont comparé les relations entre le deux continents à une « marmite sale » et demandent au Président de la récurer, sinon qu’elles ne mangeraient pas dedans. Une façon d’interpeller le locataire de l’Elysée à changer de comportement dans les relations entre l’Afrique et la France. Bref à Montpellier, nous avons assisté à un débat franc et sans langue de bois contrairement aux autres sommets où les chefs d’Etats sont tenus par leurs langues diplomatiques.

Mais ce qu’il faut retenir de ce sommet Afrique-France, Emmanuel Macron a fait quelques  annonces dont la création d’un fonds d’innovation pour la démocratie en Afrique avec une gouvernance indépendante à hauteur de 30 millions d’euros sur trois ans, un fonds de 10 millions d’euros sera aussi créé pour aider des entreprises africaines innovantes dans le secteur du numérique, un fonds pour aider les musées africains à accueillir des œuvres internationale et soutenir les académies sportives africaines. Quand on compare les annonces faites par Emmanuel Macron lors du sommet Afrique-France et celui des autres sommets Russie-Afrique, Chine-Afrique, Japon-Afrique, le Président français n’a rien donné de potable à l’Afrique.

Au sommet Russie-Afrique de 2019, Vladimir Poutine a décidé d’annuler les dettes accumulées par les pays africains à l’époque soviétique dont le montant global est estimé à plus de 20 milliards de dollars. En 2018 lors du dernier sommet Chine-Afrique, le Président chinois, Xi Jinping a offert 60 milliards de dollars de plus à l’Afrique. A l’issue de la dernière conférence internationale de Tokyo sur le développement (Ticad) en Afrique, l’aide publique au développement mise en œuvre par le Japon s’est élevée à 47 milliards de dollars.

Ousmane Mahamane      

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here