20 janvier 2022 : Les FAMas au cœur de la lutte contre le terrorisme

2

Hier l’Armée malienne a célébré ses 61 ans dans un contexte de lutte implacable contre le terrorisme sous toutes ses formes.

 

Créée le 20 janvier 1961 par le Président Modibo Keïta dans l’optique de ne plus confier la sécurité et la défense du pays à une puissance tierce. Il développera d’ailleurs une diplomatie militaire multiforme et diversifiée, fondée sur l’intégration et la recherche de la paix et la sécurité dans le monde. Depuis cette date du 20 janvier est gravée dans la mémoire des Maliens et se perpétue malgré les circonstances. Hier 20 Janvier 2022, l’Armée malienne a eu 61 ans dans un contexte de fierté et d’appartenance à une nation forte qui brille au firmament des autres nations malgré la situation que vit le Mali sur la scène sous-régionale et internationale.

Certes les défis restent toujours nombreux en temps de paix comme en tant de guerre. Nos FAMas ont toujours assumé leurs rôles quant à la défense et la sécurité des Maliens. Depuis une décennie, l’armée malienne mène une guerre implacable contre le terrorisme sous toutes ses formes. Dans cette lutte antijihadiste, l’Etat ne cesse de consentir des efforts pour minimiser les risques d’attaques terroristes contre les populations et les FAMas. Depuis un certain temps, l’Armée malienne est dotée d’équipements de dernière génération, de véhicules blindés, des aéronefs transportant les troupes sur le terrain. Une nouvelle stratégie a été adoptée aujourd’hui. Les FAMa sont sur la défensive et l’offensive pour traquer les terroristes jusque dans leur dernier retranchement. Si on croit aux différents communiqués de la Direction des Relations publiques de l’Armée (Dirpa), l’Armée malienne enregistre en longueur de journée des victoires satisfaisantes sur les terroristes au centre, nord et le sud du pays.

Malgré les soubresauts, les coups bas et les revers sanglants que l’Armée subit au fil des années, elle continue malgré tout à faire des exploits car notre survie et la survie de notre liberté en dépendent. Aujourd’hui il est une lapalissade de dire que le sahel est devenu un terrain de combat dans le cadre de la lutte anti-terroriste. La simple présence de l’armée malienne dans le sahel ne suffit pas, il a fallu une coalition sahélienne (G5 sahel) regroupant le Mali, le Niger et le Burkina-Faso pour mener ce combat anti-djihadiste. Cette coalition ne signifie pas que l’armée est faible, elle a aussi, avant d’être aidée aujourd’hui fortement par ses frères d’arme de la France et de la communauté internationale, aidé à libérer des peuples frères sous le joug du colonialisme allemand et de l’apartheid, aidé à imposer et maintenir la paix et la sécurité, protéger et défendre les populations civiles à travers le monde.

Bonne fête à nos FAMas !

Ousmane Mahamane 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Vu tout ce démonstration par nos FAMA, vu leurs engagements et attachement à notre nation, vu leurs courages et détermination pour se combattre contre l’ennemi de notre pays, vu également que le gouvernement de la transition s’est occupé à notre armée en mettant tous ces équipements militaires de dernière génération à leurs disposition en si peu de temps malgré la difficulté que le Mali fait face, nous devons maintenir nos militaires à la tête du pays pendant 3 ans minimum et non négligeable.
    Le Pays commence à se mettre sur les rails, nous devons le laisser du temps pour que tous ces roux soient correctement positionnés d’une façon efficace afin d’éviter tout risque de nouveau dérapage.
    Ce gouvernement de la transition est une opportunité et un espoir pour notre Pays, nous devons le conserver pour que notre nation redevient un état fort et responsable et surtout la sauvegarde de notre souveraineté nationale.

    La menace terroristes et autres ne sont pas finis, elles sont juste derrière notre maison et attendent de voir si ceux qui les ont chassés sont toujours présents dans la maison, une fois rassuré que ces derniers n y sont plus, elles y reviendront plus violemment qu’avant.

    Nous devons donc donner le temps (3 ans minimum) nécessaire aux maîtres de chasseurs de nos ennemis enfin que le danger son aille pour toujours et que notre Pays s’occupe à autre chose, comme le développement par exemple.

    A force de nous soumettre aux gens qui nous forcent les mains, nous finirons par nous mordre le droit et le regretterons pour toujours !

  2. Bonjour Mr Ousmane Mahamane,

    Oui une armée malienne qui peut être fière de ce qu’elle accomplit. Les soldats maliens sont patriotes, courageux, endurants. Ce sont de redoutables guerriers. Comme vous le rappelez ils ont exprimé toutes ses qualités pendant la seconde guerre mondiale. C’est pourquoi les soldats français sont également fiers de les aider à assurer la défense et la sécurité de leur pays.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here