Commandement et renseignements militaires : Réorganisation

3

Aux grands maux, les grands remèdes. Le Chef Suprême des Armées, le Président Ibrahim Boubacar Kéita, a opéré un grand changement dans le commandement militaire pour plus d’efficacité face aux ennemis de la République.

La hiérarchie militaire change de visage. A la faveur du conseil des ministres extraordinaire du dimanche 24 mars 2019, le Président de la République, en Chef suprême des Armées, a opéré de grand changement dans le commandement militaire.

Ainsi, le chef d’Etat-major Général des armées, le Général M’Bemba Moussa Keita, a été relevé et remplacé par son Adjoint le Général de Division Abdoulaye Coulibaly. Quant au chef d’Etat-major de l’armée de terre, le Général Abdrahamane Baby, il est remplacé par Colonel-major Kéba Sangaré.

Au-delà de ces nominations d’Officiers aux postes, le Conseil des Ministres a procédé également d’officiers aux grades.

Rappelons que ce grand changement est intervenu une semaine après qu’une vingtaine de militaires aient perdu leur vie au poste militaire de Dioura, à la suite de l’attaque perpétrée contre les FAMA.

Qui est le nouveau CEMGA, le Général Abdoulaye Coulibaly ?

Le nouvel homme fort de l’Armée malienne, le Général Abdoulaye Coulibaly, est un natif de N’Tiobougou-Koulikoro, Sikasso, il y a 50 ans, est en terrain connu. Son parcours en dit long.

En effet, il a été Commandant du Théâtre de l’Opération Maliba (2013-2014), Chef d’Etat-major de l’Opération Badenko (2012- 2013), Chef de Division du Centre Opérationnel Interarmées, Etat-major Général des Armées, décembre 2010, Chef d’Etat-major de la 1re  Région Militaire (Juillet-Décembre 2010) Gao, Commandant 12e  Régiment Mixte (2008-2010), Kidal, Commandant 13ème Régiment Mixte (15 février 2007) – GAO, Chef d’Etat-major de la 5e  Région Militaire (août 2005 – Tombouctou).

Il est aussi un formateur avéré pour avoir été Officier d’Etat-major à la mission des Nation Unies au Burundi (ONUB), charge de la formation (Juin 2004 – Juin 2005), Directeur Adjoint de l’Ecole des Sous-officiers de Banankoro Sept 2003 – Août 2005, Instructeur permanent à l’Ecole Militaire Inter Armes (EMIA), Koulikoro, (Jan 1997 – Sept 1999).

Le nouveau CEMGA. a également commandé les petites unités, telles l’Escadron de Chars de Sévaré (Août 1999 – Sep 2003), l’Escadron de Reconnaissance de Tombouctou (Avril 1994 – Jan 1997) où il faisait officie d’adjoint.

Marié et père de six enfants, l’ancien du Prytanée Militaire de Kati (1982-1989) est un produit de l’EMIA de Koulikoro, Mali, 1989-Juin1993.

Après le Mali, son cursus indexe plutôt les USA où il a suivi les cours d’application de l’Arme Blindée Cavalerie à Fort Knox, USA (Oct-Dec 1993) ; le cours d’Etat -Major et de Commandement à Fort Leavenworth, (Juin2002-Juin 2003).

Le général Abdoulaye Coulibaly est aussi passé le Canada, Centre de formation pour le soutien de la paix, 2006. ; l’Ecole de Guerre Armée de Terre USA (2009 – 2010) ; l’Atelier pour les Officiers Supérieurs sur les Règles Internationales Régissant les Operations Militaires (SWIRMO 2014)

Son cours de capitaine a été effectué à Jaji, Nigéria (2000)

Dans sa besace, il garde de nombreux diplômes et certificats dont, entre autres, le Baccalauréat malien, le diplôme de l’Ecole Militaire Interarmes, le diplôme de l’Ecole de Maintien de la Paix, le Certificat du Centre de Maintien pour la Paix (Juin 2006 Canada), le diplôme de l’Ecole de Guerre de l’Armée de Terre (USA) ; une Maitrise en Etudes Militaires Stratégiques, Université de Pennsylvanie (USA), un Certificat de l’Atelier pour les Officiers Supérieurs sur les Règles Internationales Régissant les Operations Militaires (SWIRMO 2014)

Expériences professionnelles

L’ancien Chef d’Etat-major adjoint de l’Armée de Terre (2012-2015) est un homme d’expérience opérationnelle Sous-Chef d’Etat Chargé des Operations EMGA (2016-). Il a été, entre autres, Commandant du Théâtre de l’Opération Maliba (2013-2014), Chef d’Etat-major de l’Opération Badenko (2012- 2013), Chef de Division du Centre Opérationnel Interarmées, Etat-major Général des Armées, Décembre 2010 ; Directeur Adjoint de l’Ecole des Sous-officiers de Banankoro Sept 2003 – Août 2005.

Distinctions Honorifiques

Le nouveau Chef d’Etat-major général des Armées est un Chevalier de l’Ordre National du Mali, Médaille du Mérite Militaire, Médaille Commémorative de Campagne des UN, Médaille Commémorative de Campagne “FLAMME DE LA PAIX” Mali, Médaille Commémorative de Campagne Opération “DJIGUITOUGOU” Mali, Médaille Commémorative de Campagne Opération “MALIBA” Mali.
Il parle, lit et écrit couramment le Français et l’Anglais. Il parle aussi couramment le Bambara. Comme loisirs, il pratique : le Volley-Ball, et aime la Pêche et la Lecture.

Cyril ADOHOUN

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Ceux qui ont été limogés ne sont pas les vrais auteurs de la débandade de l’armee sur le theatre des opérations . Hélas ! encore hélas ! ailleurs le ou les Ministres en charge de La Défense et pourquoi pas celui de laSecutite devraient d’eux mêmes démissionner . Sauf que nous sommes au Mali, ou les cadres préfèrent perdre leur honneur et dignité et conserver leur fauteuil . Ce changement n’aportera rien tant qu’il y aura imixion du politique dans les opérations militaires. Enlever le Général M’Bemba Moussa Keïta et le remplacer par le Général Abdoulaye COULIBALY qui était son Adjoint n’est qu’un jeu de chaise. Que fait le Pr Tiemoko SANGARE au Ministère de La Défense et des Anciens Combattants ? Un pays en guerre , cet homme a sa place partout sauf dans ce département surtout le principal décideur .

  2. Mali-chez nous, la grande problem de c peuple cest leur negatif analyse des choses des le debuit.
    Etre optiste peu amene la courage as reusit. Mais helas, 99% des Maliens on pense negative dan tout les domaines.
    Que Dieu vous guide.

  3. Il a un physique imposant; ce qui est le premier signe de tout bon militaire de terrain. Son parcours aussi semble assez convaincant. Mais le plus important que les maliens attendent de lui est son résultat à partir de maintenant.
    Rien ne m’énerve plus que de voir officier militaire malien atteint d’obésité pendant que nous sommes en guerre depuis sept ans.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here