Grand meeting patriotique de soutien à l’armée malienne : La société civile exprime clairement son opposition à toute forme de partition du pays

0

 

Lacine Diawara, Biprem
Lacine Diawara, Biprem

En marge des pourparlers inclusifs inter malien d’Alger, plusieurs associations de la Société civile en collaboration avec les Chasseurs du Mali ont aminé un grand meeting patriotique le samedi 25 octobre 2014 au Stade omnisports Modibo Kéita. Ce meeting Citoyen a été organisé par diverses associations de la société civile parmi lesquels le Bloc d’Intervention Populaire et Pacifique pour la Réunification Entière du Mali (BIPREM-FASOKO), la Fédération Nationale des Collectifs d’Organisations Féminines du Mali (FENACOF), l’Union des Jeunes Musulmans du Mali (UJMA), les chasseurs du Mali, les commerçants détaillants, les transporteurs, les Expulsés, le Forum de la Société Civile ...

 

Il s’agissait pour les organisateurs d’exprimer leur soutien inlassable à l’armée malienne. « L’objectif visé par le présent rassemblement est de faire bloc derrière les Forces Armées Maliennes (FAMA), garante de l’intégrité du territoire et des institutions de la République qui sont de nos jours très fragiles ». A souligner Bokary Dicko du BIPREM-FASOKO. Les femmes du Mali, comme d’habitude ne sont pas restées en marge de ce grand évènement. Elles étaient en effet représentées à travers la FENACOF, avec à sa tête la Présidente, Dembélé Ouleymatou Sow.   « Du début de cette crise multidimensionnelle à ce jour, les femmes du Mali sont restées actives et engagées dans sa résolution. Elles ont contribué à plus d’un titre aux différentes propositions de solutions ». La Présidente Dembele Ouleymatou SOW de Poursuivre que les femmes ont fait montre de leur engagement à veiller à ce que l’intégrité territoriale

 

et le caractère laïc du Mali soient respectés. « Une fois de plus, nous profitons de cette occasion que nous offre le BIPREM pour crier et haut et fort : NON à l’indépendance, NON à l’autonomie, NON au fédéralisme, NON à toutes formes de statut particulier pour une quelconque localité du Mali, encore moins toute velléité de partition de notre pays qui n’a que trop souffert », a martelé la Presidente de FENACOF, avant de remercier vivement les FAMA , les FATIMA du Tchad, la MINUSMA , les opérations SERVAL et BARKANE de la France, les Nations Unies, pour les efforts soutenus, consentis pour notre pays.

Les donso du Mali, réunis au sein de la Fédération Nationale des Chasseurs du Mali et l’Association Kontoron Ni Saanè, étaient fortement représentés à ce meeting. Unis derrière leurs donsoba Karamoko Gossi Niakaté et karamoko Mamadou Bouaré, la déclaration solennelle des donso du Mali a été lue par Dr Fodé Moussa Sidibé, membre de la confrérie des chasseurs. Ainsi, les donso ont proclamé leur attachement à un Mali Un et Indivisible et rejeté toute idée de fédéralisme, d’autonomie et encore moins d’indépendance d’une partie du territoire national.   Au cours de cette même déclaration les donso du Mali, ont exhorté les patriotes du nord du Mali à se démarquer, sans équivoque, des velléités sécessionnistes des apatrides malfaisants et félons qui se cachent sous le manteau de l’Islam et de la droiture.

 

La communauté Arabe, la communauté Bèla, les commerçants détaillants, le MP22, l’UJMA ; ont tous tour à tour réaffirmé leur attachement à un Mali Un et Indivisible et exprimé leur soutien sans faille aux autorités ainsi qu’aux Forces Armées Maliennes. Rappelons que ce grand meeting tenu à Bamako, devra se poursuivre dans toutes les villes du Mali, pour exiger l’application intégrale de la résolution 2100 de l’ONU et des accords preliminaires de Ouagadougou pour un Mali Un et indivisible.

 

Moustapha Abdoulaye Djiro

Commentaires via Facebook :

PARTAGER