Concours de vidéos de la MCIMA sur la paix : Hatouma Kamissoko lauréate

0

La Maison des Cinéastes du Mali (Mcima) a procédé, le jeudi 3 décembre 2020 à Hôtel Koria de Bamako, à la remise de prix aux lauréats de son concours de vidéos sur la paix et la réconciliation nationale. Des structures et d’autres acteurs  œuvrant pour la consolidation de la paix ont également reçu des trophées de reconnaissance.

Le Mali fait face à plusieurs défis : sécuritaire, social, sanitaire… “, tel était le thème du concours de vidéos organisé par la Maison des Cinéastes du Mali (Mcima) qui mettait en lice des jeunes maliens qui devaient, dans une vidéo d’une durée d’environ 3 minutes, montrer que la paix et la réconciliation nationale sont nécessaires pour redonner espoir aux Maliens. Au terme de la compétition, c’est la jeune Hatouma Kamissoko qui remporte le premier prix du concours.

La cérémonie de remise a eu lieu le jeudi 3 décembre dernier à l’Hôtel Koria ex-Seheraton  de Bamako en présence de plusieurs personnalités du monde de la culture et des médias, notamment le directeur de l’Ortm, Salif Sanogo ; le directeur  de Cherifla TV,  Almamy Koureichy ; le chef de Cabinet du ministère de la Culture de l’artisanat et du tourisme Almamy Koureichy, les artistes Djénéba Seck, Kary Bogoba Coulibaly alias  Madou Wolo, Habib Dembélé (Guimba National) ainsi que le représentant du ministère de la Paix et de la renonciation nationale.

Au-delà des prix remis aux trois premiers du concours sur les six finalistes, des structures et des acteurs de la culture ont également reçu des trophées de reconnaissance pour leurs actions en faveur de la paix et la réconciliation dans notre pays. Il s’agit, entre autres, de l’Ortm, L’Essor, le ministère de la Réconciliation nationale, Cherifla TV  et l’artiste chanteuse, Djénéba Seck. L’artiste déclare être honorée par cette distinction et a invité les autres artistes à œuvrer dans la promotion de la paix et la cohésion sociale dans notre pays.

“Avec la crise que traverse notre pays, la Maison des Cinéastes du Mali reste convaincue que le cinéma constitue un moyen d’information, d’éducation populaire, de divertissement et contribue à forger une véritable conscience citoyenne. Notre partition est de regrouper les Maliens autour des questions de la paix et de la cohésion sociale. Nous avons décidé de récompenser ces acteurs afin de les encourager dans leur mission de promotion de la paix”, nous confie le réalisateur Boubacar Sidibé, président de la Maison des cinéastes du Mali.

Le chef de Cabinet du Ministère de la Culture, de l’artisanat et du tourisme, Almamy Koureichy, soutiendra que le cinéma est un vecteur très important pour la restauration de la paix. “Aujourd’hui, nous avons l’obligation de nous parler, d’aller les uns vers les autres pour se comprendre et nous ne pouvons pas réunir tout le monde au même moment et au même endroit, mais nous pouvons trouver des moyens comme le cinéma de porter le message là il le faut” a-t-il conclu.                                                                        

  Youssouf KONE 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here