Affaire Issa Kaou N’Djim : Les magistrats rappellent à tous le respect de la séparation des pouvoirs.

6

Le Syndicat Autonome de la Magistrature (SAM) et le Syndicat Libre de la Magistrature (SYLIMA) ont pris connaissance de la résolution n 2021 -001/CNT-RM, demandant la suspension de la détention de Monsieur Issa Kaou DJIM, membre du CNT, incarcéré pour des faits d’atteintes au crédit de l’Etat et à ses institutions, faits prévus et punis par les dispositions combinées des articles 58 et 167.1 du code pénal et incitation au trouble à l’ordre public, faits prévus et punis par les dispositions combinées des articles 63 du code pénal et 37 de loi portant régime de presse et délit de presse.

Cependant, les Syndicats rappellent à tous, le respect du principe sacro-saint de la séparation des pouvoirs, gage d’une justice forte.

Ils expriment enfin, leur soutien indéfectible à leurs militants et singulièrement à ceux du Tribunal de Grande Instance de la Commune IV, dans leur lutte inlassable contre l’impunité

Fait à Bamako, le 04 novembre 2021

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. kaou Djim ne respect certes personne mais le mettre en prison juste parce que il a critique le 1er Ministre apparaît pour beaucoup de malien comme une justice base sur le sentiment politique ,le droit ne doit pas se mêle de sentiment politique

  2. Je vous soutiens sur ce plan. Il doit être jugé avant toute libération! S’il est blanchi, il pourra demander une réparation et la justice est là pour cela. S’il est condamné, il doit purger sa peine sous réserve d’une grâce présidentielle.

  3. La justice était où quand on disait dans la loi malienne l’organe legislatif peut demander la libération d’un de ses membres ??? Tchrrrrrrrrr

  4. Espérons que le laxisme ne prédomine pas encore en foulant au sol tous les principes rationnels de la démocratie en mettant en selle cet homme indigne, irresponsable et défendant les comportement éhontés dans pays dont responsables ont décidé de donner la place aux moins que rien et mettant loin les vrais fils capables de garantir le développement de notre très cher Mali. Ils sont là ces grands maliens, mais les autorités de ce pays actuel ne les voient pas. C’est dommage que les jeunes colonels donnent leur tête au Satan et aux diables depuis leurs arrivés au pouvoir, nous sommes totalement sidérés, ce qui est certain, très bientôt nous n’aurons que nos yeux pour pleurer. Il faut rapidement mettre hors d’état de nuire cet Issa Kaou DJIM, un homme qui croit que le Mali appartient aux griots et aux hommes de castes incapables de dire la vérité. Bien sûre que ces hommes de castes et les griots ont leur place dans notre société, mais il faut donner à César ce qui appartient à César et au peuple ce qui appartient au peuple, c’est comme ça qu’on pourra bâtir ce pays avec dignité et responsabilité. Issa Kaou DJIM croit que notre pays appartient à des incapables et aux irresponsables de ce pays, cela s’appelle erreur et erreur très grave.

  5. Le CNT est qui pour imposer une décision à notre vaillante justice?
    Si la justice refuse ce qui sera le cas, j’espère que le CNT partira en grève. Ils sont fous ces conseillers ramassés dans la rue.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here