Communiqué du Gouvernement sur les évènements survenus dans le cercle de Djenné

4

Le Gouvernement de la République du Mali a le regret d’informer l’opinion publique nationale que suite à un litige foncier, de violents affrontements ont opposé dans la journée du 25 Juin 2016 les populations des villages de Mougna et de Kochima dans le cercle de Djenné.

Ces affrontements ont malheureusement causé la mort de 14 personnes et fait 46 blessés. Les blessés ont été admis au centre de santé de référence de Djenné où ils reçoivent les soins appropriés. Les autorités administratives, judiciaires et sécuritaires de a région de Mopti se sont rendues sur les lieux à la suite de celles du cercle de Djenné qui ont déjà effectué le déplacement sur les lieux des affrontements pour appeler à l’apaisement.

Le Gouvernement de la République prie pour le repos de l’âme des disparus, présente ses condoléances les plus attristées à leurs familles et souhaite prompt rétablissement aux blessés. Le Gouvernement rappelle que l’affaire concernant le litige foncier opposant les villages de Mougna et de Kochima est pendante devant la justice de notre pays.

Par conséquent le Gouvernement invite les populations au calme et à faire la confiance en la justice de notre pays. Il rappelle une fois de plus que rien ne saurait donc justifier ces violences ayant causé de nombreuses pertes en vie humaine.

Bamako, le 26 juin 2016

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Helas toujours les mêmes communiqués du gouvernement , quand nos politicards verreux et vampires et leurs complices de voleurs argentiers font la Pluie et le Beau Temps dans le pays alors avec la frustration et le laissez aller, le peuple s’adonnera a appliquer sa justice anarchiquement.
    Mes sincères condoléances aux familles des victimes et un prompt retablissement aux blessés.
    Que leur ame repose en paix.

  2. Comme j’ai eu à le dire, quand il y a frappe c’est soit Dieu qui puni, soit Satan le traitre et meurtrier. Dans le deux cas, c’est Dieu qui a le dernier mot, car l’autre ne peut rien faire si Dieu le lui refuse. Ensuite, permettez moi d’apporter une précision: Beaucoup de gens qui meurent sont souvent offerts en sacrifice à Satan et ses démons, en échange de gloire d’autres gens (hommes politiques ou d’affaires, artistes, marabouts, charlatans, francs-maçons, sorciers, et autres satanistes). Seul les gens qui sont sous la couverture du Seigneur sont hors de protée du diable et de ses alliés actifs et passifs. Quand on cherche Dieu, Il se laisse trouver facilement. Chers compatriotes. SVP REPENTEZ-VOUS!, cherchez à connaitre la vérité avant qu’il ne soit tard (Osée 4: 6).
    Que le Seigneur bénisse le Mali.
    Joseph Guindeba

    • Quel crédit à encore la justice malienne?depuis combien de temps ce contentieux est pendant devant la justice malienne,qui est la pour les plus offrant?
      Comment va t on gérer un problème communautaire devant une juridiction occidentale qui se fie de la sociologie,des rapports humains,de l’historique.
      Le président devrait retirer ce dossier dans les mains de la justice malienne en tant que président de la magistrature.
      Le pire est à venir le jour où la justice rendra son verdict,alors retrouvons nos valeurs pour résoudre ce problème.
      Chacun s accordé à dire que tôt ou tard le foncier engendrera des crises au mali,attendrons nous d autres drames pour réglementer le foncier.?non.
      C est l occasion pour mande massa d interpeller ses ministres de la justice,de la sécurité afin qu ils collaborent franchement avec le ministre des affaires foncières pour éviter de tel drame..
      Le ministre bathily à lui seul ne peux rien sans la collaboration de ses homologues de la justice et de la sécurité.
      Prompt rétablissement aux blessés et en ce mois béni de ramadan,que Dieu fasse miséricorde aux victimes de notre justice à double vitesse.

Comments are closed.