Message du président de la république sur les évènements en cours

29

Mes chers compatriotes,

C’est le cœur serré que je m’adresse à vous en ce moment pour regretter les scènes de violence et de saccage ainsi que les tentatives d’occupation de nos Institutions et services stratégiques auxquelles il nous a été donné d’assister en cette journée du 10 juillet 2020.

A ce stade, le bilan et les circonstances exactes des pertes humaines et matérielles reste à établir. Une enquête est diligentée à cette fin.

Toutefois, j’exprime ma sincère compassion aux familles des victimes ainsi qu’aux citoyens dont les biens ont été pillés.

Vous le savez, c’est au nom de l’Etat de droit que les pouvoirs publics ont autorisé la manifestation d’aujourd’hui du M5 RFP, malgré les incitations à la violence véhiculées par les messages de certains responsables de ce Mouvement.

C’est au nom de ce même Etat de droit qu’il m’incombe d’assurer la sécurité des biens, des citoyens et des Institutions et cela sera fait, sans faiblesse aucune.

Toutefois, je voudrais de nouveau rassurer notre peuple sur ma volonté de poursuivre le dialogue et réitérer ma disposition à prendre toutes les mesures qui sont en mon pouvoir en vue d’apaiser la situation.

Bamako le 10 juillet 2020

Ibrahim Boubacar Kéita
Président de la République
Chef de l’Etat

Commentaires via Facebook :

29 COMMENTAIRES

  1. > Qui sème le vent récolte la tempête !
    > L’arroseur sera arrosé ; le balayeur sera balayé !
    > Force restera à la loi !
    > Rira bien qui rira le dernier !
    > Jamais des hommes maudits (m5 rfp) ne triompheront sur un homme béni (IBK) !

  2. > Qui sème le vent récolte la tempête !
    > L’arroseur sera arrosé ; le balayeur sera balayé !
    > Force reste à la loi !
    > Rira bien qui rira le dernier !
    > Jamais des hommes maudits (m5 rfp) ne triompheront sur un homme béni (IBK) !

  3. Tienkafo, tu peux chanter cet Hymne du grand Wasulu pour ton petit Boua le ventru IBK le Franco-Malien: “Si tu ne peux organiser, diriger et défendre le pays de tes pères, fais appel aux hommes les plus valeureux;
    Si tu ne peux dire la vérité, en tout lieu et en tout temps, fais appel aux hommes les plus courageux;
    Si tu ne peux être impartial, cède le trône aux hommes justes;
    Si tu ne peux protéger le fer pour braver l’ennemi, donne ton sabre de guerre aux femmes qui t’indiqueront le chemin de l’honneur;
    Si tu ne peux exprimer courageusement tes pensées, donne la parole aux griots.
    Oh Fama! Le peuple te fait confiance, il te fait confiance parce que tu incarnes ses vertus.”

    • Je crois que les maliens ne comprennent pas ou refusent de comprendre les missions devolues aux forces armées et de securité. Il s’agit d’une Republique. Les missions devolues a chacun sont clairement precisées dans la Constitution et les lois du pays . Ils sont nombreux ces elements qui partent sur le theatre des operations à contre coeur . Mais ils ne sont pas les seuls électeurs qui ont voté pour IBK. Chacun de nous sait que cet homme nous a été imposé par la communauté internationale en 2018. Il etait le vaincu . Aujourd’hui en vouloir aux elements du service d’ordre , est un mauvais procès. Cherchons à faire degager IBK qui est le principal ennemi du Mali.

  4. @Kassin a ecrit: A tous les porteurs d’uniformes au Mali. Si vous êtes assez maudits pour tuer les maliens pour sauver IBK et sa famille c’est tant pis pour vous. Rangez-vous du côté du peuple malien dans sa lutte de libération et de dégagement d’ibk et famille.
    IBKorona tu n’es plus président de la république du Mali. Tu vas pourrir en prison pour avoir tue des maliens exerçant leur droit constitutionnel de te faire dégager par désobéissance civile:
    • Ne payer plus d’impôts ni taxes douanières et ne laisser plus les services des impôts ni des douanes travailler.
    • Pas d’impôts et pas de douanes pas de trésor publics pas de BCEAO et le voleur IBK ne pourra rien faire.
    • Bloquez tous les aéroports et toutes frontières pour qu’aucune personne ne rentrent ni sort du Mali.
    • Bloquez toutes les banques et stations services.
    • Bloquez tous les ministères et tribunaux.
    • Bloquez tous les commissariats de police.
    • Bloquez la sécurité d’etat.
    • Bloquez tous les accès à Koulouba.
    • Bloquez tous les accès à Sebenicoro.
    • Bloquez toutes les sorties de bamako et des autres grandes villes.

    Debout, peuple fier du Mali, IBK n’est plus president, arrêtez-le par tous les moyens et jugez-le pour Haute Trahison. Salute

  5. Que ce pathétique bouffon arrête ses “messages” que plus personne n’écoute plus depuis déjà longtemps !!!

    “De source médicale, le bilan était en fin de soirée d’au moins une personne tuée et de nombreux blessés, dont 19 par balles.”

    “dont 19…..PAR BALLES “!!!!!!!!😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡

    CA Y EST HELAS, CETTE FOIS, COMME IL FALLAIT LE REDOUTER, NOUS Y SOMMES !
    LE “CAP FATIDIQUE” ET LE POINT DE “NON-RETOUR” ONT ÉTÉ BEL ET BIEN FRANCHIS, À SAVOIR :

    – ZONKEBA LE BANANIER À OSÉ FAIRE COULER LE SANG DE POPULATIONS CIVILES 😎😎😎😎😎😎😎😎😎

    – ZONKEBA LE BANANIER À OSÉ FAIRE TIRER À BALLES RÉELLES (!…) SUR SON PROPRE PEUPLE 😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎

    Et ce sang, l’Histoire retiendra (et la justice internationale aussi😎!…) que c’est LUI ET LUI SEUL qui l’aura fait couler…

    Zonkeba le bananier n’était pas face à une horde déchaînée ARMÉE, tentant de le renverser PAR LA FORCE DES ARMES…
    Zonkeba le bananier n’était pas non plus face à une junte militaire armée jusqu’aux dents pour le renverser PAR LA FORCE DES ARMES…

    Depuis déjà plus D’UN MOIS (!…), Zonkeba le bananier était juste face à une DEMANDE DE DÉMISSION massive, répétée, unanime, et PACIFIQUE de la population civile, légitimement exaspérée par 7 ans d’incompétence totale, 7 ans ans de mensonges de magouilles et de détournements incessants, et 7 ans d’échecs lamentables DANS TOUS LES DOMAINES !

    Il lui suffisait donc simplement de DÉMISSIONNER (c’est parfaitement prévu dans la constitution ), pour que les choses se passent SANS CHAOS ET SANS VIOLENCES pour le pays.

    Malheureusement pour le Mali déjà plongé au fond du gouffre par Boua et son clan (voire son “Gang”😎), le vieux “m’as-tu-vu Bananier” dévoré par un orgueil PERSONNEL démesuré d’une part, et par un goût PERSONNEL de luxe, de pouvoir et de tapis rouges tout aussi démesuré, Son Altesse Bananière Serenissime à préféré LE CHAOS ET LE SANG pour tenter de préserver SON PROPRE train de vie, SON PROPRE palais perso de Sebenikoro, SON PROPRE Joujou-caprice-Boeing perso, etc!😎😎😎😎😎😎😎

    Voilà la stricte vérité !

  6. > Vive SE-M.IBK !
    > Bien fait !
    > Enfer aux tués, humiliation dans la souffrance à tous les instigateurs des violences, dont personne n’a le monopole !
    > Les ch iens aboient, la caravane passe ou casse.
    > Vive SE-M.IBK, jusqu’au lundi 4 septembre 2023, à 11 heures pile TU ./

  7. “C’est au nom de ce même État de droit qu’il m’incombe d’assurer la sécurité des biens, des citoyens et des Institutions et cela sera fait, sans faiblesse aucune.” D’accord monsieur IBK cela a Kidal et au centre du pays d’abord! La-bas ce sont des massacres quotidiens des populations innocentes, non?

    • Boua le ventru IBK le Franco-Malien est un gros blablablateur, il a lamentablement echoue partout au Mali alors il doit degager tres vite et c’est tout.

  8. C’est le cœur serré que je m’adresse à vous en ce moment pour regretter les scènes de violence et de saccage ainsi que les tentatives d’occupation de nos Institutions et services stratégiques auxquelles il nous a été donné d’assister en cette journée du 10 juillet 2020>> La desobeisance civile est prevu par la constitution de la republique du Mali en son article 121 et cela est donc republicain monsieur le President au vu de la situation que vit le pays.
    A ce stade, le bilan et les circonstances exactes des pertes humaines et matérielles reste à établir. Une enquête est diligentée à cette fin.>> Le seul coupable est le president incapable de faire entendre raison a son Peuple.Monsieur le president le peuple ne se reconnait plus en vous.
    Toutefois, j’exprime ma sincère compassion aux familles des victimes ainsi qu’aux citoyens dont les biens ont été pillés.>> Nous n’avons que faire de votre compassion car vous etes la cause du malheur du peuple meutri du Mali. Vous voulez creer le chao dans ce pays mais INCH’ALLAH nous vaincrons les tenebres qui vous habitent, vous etes possede par le CHITAN.
    Vous le savez, c’est au nom de l’Etat de droit que les pouvoirs publics ont autorisé la manifestation d’aujourd’hui du M5 RFP, malgré les incitations à la violence véhiculées par les messages de certains responsables de ce Mouvement.>> Les responsables du M5 RFP ont mis de l’eau dans leur vin et vous qu’avez vous faire si ce n’est mettre des braises sur le feu. De grace epargne nous de parler d’un etat de droit, vous qui etes de convenivence avec les systemes mafieux pour l’achat de l’avion presidentiel et autres: J’ai pitie pour votre insatiabilite a piller le pauvre contriabuable Malien.
    C’est au nom de ce même Etat de droit qu’il m’incombe d’assurer la sécurité des biens, des citoyens et des Institutions et cela sera fait, sans faiblesse aucune.>> Arreter de reve MON EXCELLENCE, vous n’etes pas un homme de poigne; les maliens ont consacre combien pour l’effort de guerre, des bourses des etudiants coupes ainsi que les salaires des fonctionnaires pour mobiliser plus de 1250 milliards pour quel resultats: La guerre civile AU centre du mali sur votre gouvernance; L’oligarchie etc…
    Toutefois, je voudrais de nouveau rassurer notre peuple sur ma volonté de poursuivre le dialogue et réitérer ma disposition à prendre toutes les mesures qui sont en mon pouvoir en vue d’apaiser la situation.>> On peut tromper; piller; mepriser; voler; mentir;sacrifier le peuple ou une partie du peuple mais quand ce PEUPLE PRENDRA CONSCIENCE ET SE LEVERA RIEN NE POURRA L’ARRETER.
    Monsieur le President se vous prie de bien vouloir ceder le FAUTEUIL PRESIDENTIEL CAR SON PROPRIETAIRE NE VEUT PLUS DE VOUS. SI VOUS AVEZ LE MALI A COEUR PLEASE GIVE UP.
    DIEU BENISSE LE MALI. AMEEN

    • Vous êtes entrain de dire que la désobéissance signifie d’aller casser les biens publics et privés et les piller? Honte à vous !!! Je suis curieux de savoir si vous connaissez ce ce que signifie la désobéissance. Le problème du Mali est que les aveugles sont les guides des malvoyants.

  9. “C’est au nom de ce même Etat de droit qu’il m’incombe d’assurer la sécurité des biens, des citoyens et des Institutions et cela sera fait, sans faiblesse aucune.”

    Qu’il mette d’abord ces menaces à exécution au nord et au centre du pays………. C’est là-bas qu’on a besoin qu’il assure la sécurité des personnes et de leurs biens…………………… C’est là-bas que les maliens ont le plus besoin de ses petits muscles, pas face aux manifestants désarmés à Bamako!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  10. Bravo pour ce discours de paix et d’appel au calme, ca c’est un vrai president, allez vous faire foutre le mouvement de Dicko le fou

  11. IBK est un homme de paix, alors que les terroristes du m5 ont tenter de detruire le pays, il est toujours calme, bravo pour le sang froid mon presidento

  12. On se demande qui est le plus patriote, les gens qui brulent le pays (mouvement m5) ou l’homme qui fait pour tout proteger le pays et appel a l’union (ibk) ?? soutien a ibk

  13. Ibk est un patriote un vrai, il aime son pays plus que tout au monde, alors que le partisans du m5 n’ont rien de tout ca

  14. A tous les porteurs d’uniformes au Mali.

    Si vous êtes assez maudits pour tuer les maliens pour sauver IBK et sa famille c’est tant pis pour vous.

    Rangez vous du côté du peuple malien dans sa lutte de libération et de dégagement d’ibk et famille.

    Salute

  15. “…C’est au nom de ce même Etat de droit qu’il m’incombe d’assurer la sécurité des biens, des citoyens et des Institutions et cela sera fait, sans faiblesse aucune….”
    T’ASSURE LA SECURITE DE QUI ET OU? LE GUEUX QUI NE PEUX MEME PAS DEPASSER SEGOU SANS AVION ALORS QUE NOUS MILIATAIRES N’EN N’ONT MEME PAS

  16. Ibkorona tu n’es plus président de la république du Mali.

    Tu vas pourrir en prison pour avoir tuer des maliens exerçant leur droit constitutionnel de faire dégager par désobéissance civile.

    Ne payer plus d’impôts ni taxes douanières et ne laisser plus les services des impôts ni des douanes travailler.

    Pas d’impôts et pas de douanes pas de trésor publics pas de BCEAO et le voleur IBK ne pourra rien faire.

    Bloquez tous les aéroports et toutes frontières pour qu’aucune personne ne rentrent ni sort du Mali

    Bloquez toutes les banques et stations services

    Bloquez tous les ministères et tribunaux

    Bloquez tous les commissariats de police

    Bloquez la sécurité d’etat

    Bloquez tous les accès à koulouba

    Bloquez tous les accès à Sebenicoro

    Bloquez toutes les sorties de bamako et des autres grandes villes

    IBK n’est plus président et arrêtez le par tous les moyens.

    Salute

    • Ne payez plus d’impôt et taxes. C’est justement la désobéissance civile et non les casses. Mais je doute très fort que les dignes maliens, en majorité, vous écoutent sur ça. Je ne respecterai jamais un mot d’ordre venant des djihadistes et des voleurs fâchés parce que sevrés de bien publics.

  17. 😂 KAAFAROH 😂 LES NEGRES ESCLAVES ONT BIEN FAIT UN CHOIX, L ESCLAVAGE DES ELITES AFRICAINES ET NOIRES DANS LE MONDE, EST BEL ET BIEN UN CHOIX!

    😎Le candidat aux elections USA😎

    En 2018, il avait expliqué que pour lui, l’esclavage était un choix.

    🤣 CETTE DECLARATION SEMBLE INSENSEE, MAIS SI ON SUIT SON EXPLICATION, LA SUIVANTE:🤣

    “Quand vous entendez parler d’esclavage pendant 400 ans… Pendant 400 ans? On pourrait croire que c’est un choix”, avait-il déclaré, provoquant l’incompréhension et la colère.

    🤣J AJOUTERAI, QUAND ON VIOLE VOUS SOEURS VOS FEMMES ET VOS FILLES PENDAND LES DJIHADS ET LES GUERRES DE COLONISATION ABRAHAMISTES, QUAND ON VOUS COUPE LES MAINS ET ON VOUS CHASSE DE VOS TERRES PENDANT DES MILLENAIRES ET QUE VOUS PRIEZ DES DIEUX DE VOS BOUREAUX ET ASSASSINS! QUAND VOUS ACCEPTEZ DE PRIER DANS LES LANGUES DE VOS ESCLAVAGISEURS, QUI SE FONT VOS MAITRES ET VOS DIEUX DE FACTO, QUAND LA VIE DES NEGRES EST COMPLETEMENT REGIE PAR LEURS ENVAHISSEURS, ILS PARLENT SA LANGUE APPLIQUENT SES LOIS ET S ASSIMILENT A EUX, N EST CE PAS UN CHOIX?…🤣

    😎 FAAROHW DISENT : LES NEGRES ESCLAVES ONT BIEN FAIT UN CHOIX, L ESCLAVAGE DES ELITES AFRICAINES ET NOIRES DANS LE MONDE, EST BEL ET BIEN UN CHOIX!😎

    😂 KAAFAROH 😂 LES NEGRES ESCLAVES ONT BIEN FAIT UN CHOIX, L ESCLAVAGE DES ELITES AFRICAINES ET NOIRES DANS LE MONDE, EST BEL ET BIEN UN CHOIX!

    🙈🙉🙊 heeeeee!!!!🙈🙉🙊
    Mbouille et Moumoutou Dicko ont fini? ils ont mi leurs idiotises dans les rues puis se taisent desormais?

  18. « L’ACCORD D’ALGER ENTRE BAMAKO ET LES REBELLES A CREE PLUS DE PROBLEMES QU’IL N’EN A REGLES». ET TANT QUE NOTRE ARME N’EST PAS BIEN DOTE ( EN LA DEBARASSANT DE LA PIEUVRE MAFIEUSE QUI ACHETE DES AVIONS QUI NE VOLENT, DE BLINDES EN CARTON ET DES FUSILS QUI TIRENT PAS BIEN), NOUS NE SERONT PAS EN PAIX AVEC DES REBELLES QUI NOUS TIENNENT AU BOUT DE LEUR CANON..
    Pour Nicolas Normand, ancien ambassadeur de France au Mali, « il est urgent de réviser le compromis signé en 2015 ».
    Depuis plus de sept ans, l’armée française combat au Mali des bandes djihadistes qui contrôlaient le nord du pays en 2012. Et voici cinq ans qu’un accord issu d’une négociation à Alger avec une partie des groupes armés est censé ramener la sécurité dans la région avec l’appui de trois forces : les 12 000 casques bleus des Nations unies, les 5 100 hommes de la force offensive française « Barkhane », et la Force conjointe du G5 Sahel d’environ 5 000 soldats africains. Cependant, la situation n’a cessé d’empirer, l’insécurité s’étant même étendue à de nouveaux territoires. Il y a de quoi s’interroger sur les remèdes apportés.

    Pourquoi l’accord de 2015, toujours en cours d’application, n’a-t-il pas ramené « la paix et la réconciliation au Mali », comme le promettait son intitulé ? Est-ce le résultat d’une inadéquation profonde entre les méthodes militaires et l’aide apportée ? La gouvernance locale est-elle en cause ? Ou est-ce l’accord lui-même qui pose problème ?
    L’idée reçue est qu’une application plus volontariste, par Bamako, du compromis signé en 2015 améliorerait grandement la situation. C’est même devenu une idée fixe de la diplomatie française et onusienne, d’autant que sa mise en œuvre accuse de nombreux retards. Pourtant, il devient de plus en plus évident, comme nous allons le préciser, que l’accord crée plus de problèmes qu’il n’en a réglés.

    « Syndicalisme de la kalachnikov »
    Pour commencer, le texte prévoit que les groupes armés signataires, placés au même niveau que le gouvernement, bénéficient d’une impunité totale, malgré leur rebellion et les exactions commises. Cette disposition a encouragé les autres factions touareg restées loyales à l’Etat malien et les communautés non touareg à se venger, en se faisant justice elles-mêmes.
    L’impunité s’est également doublée d’avantages divers, et notamment la nomination à des postes de dirigeants et à des promesses d’intégration dans la fonction publique. Ce « syndicalisme de la kalachnikov » a fait des jaloux. Peuls et Songhaï, majoritaires, ont compris qu’ils avaient tout intérêt à prendre les armes pour obtenir des gratifications dans une région de chômage de masse.
    Mais un autre facteur a considérablement alimenté l’insécurité : le désarmement différé des groupes signataires. Prévu comme l’aboutissement final d’un interminable marchandage, il a favorisé l’apparition, au nom de l’autodéfense, de nombreuses milices tribales ou ethniques, en plus des milices touareg. Certaines se sont rapprochées des djihadistes pour se procurer des armes, d’autres simplement pour se protéger et parce que des raisons de solidarité communautaire pèsent plus que la distinction occidentale « laïcs-djihadistes ».

    La situation est d’autant plus problématique que l’accord d’Alger ne traite pas, pour l’avenir, les causes véritables de la rébellion du nord. A l’origine de la révolte de 2012, il y a l’opposition entre des Touareg nobles Ifoghas et le « tiers Etat » des Touareg tributaires, les Imghads. Le séparatisme des premiers résulte de la remise en question de leur autorité par les seconds. La démocratisation du Mali donne en effet progressivement le pouvoir aux Imghads majoritaires. Le séparatisme des Ifoghas, visait à maintenir leur pouvoir féodal et des trafics divers. En réaction, les Imghads, vassaux, ont formé leur propre groupe armé pro-Bamako. Une majorité de Touareg s’est déclarée loyaliste.
    Le compromis de 2015 a accordé des faveurs majeures aux leaders de groupes rebelles dont la seule légitimité est la détention d’armes. Selon l’ancien premier ministre du Mali, Moussa Mara, « l’une des conséquences de ces faveurs s’illustre dans l’exclusion de fait des autres composantes des sociétés civiles du nord et l’acceptation de la caporalisation de celles-ci par les groupes armés. On encourage ainsi la détention d’armes comme seul critère de représentativité… Nous avons progressivement mis les cinq régions du nord sous la coupe des groupes armés. Ceux-ci parviennent ainsi à obtenir pacifiquement ce qu’ils n’ont pu conquérir par la force. »
    Avantages indus aux milices
    Par ailleurs, l’opération « Serval », qui cherchait des alliés sur le terrain en 2013 pour combattre les djihadistes, s’est appuyée sur la milice des Ifoghas. En soutenant ainsi les séparatistes armés et en leur offrant même la ville de Kidal, au grand dam de Bamako, les Français ont commis une erreur lourde de conséquences et suscité l’indignation des populations maliennes qui suspecte désormais Paris de favoriser la partition du Mali. L’occasion a été manquée par la France en 2013 de désarmer ou de neutraliser tous les groupes armés sans distinction pour faire respecter le monopole de la force par un Etat démocratique. Il aurait alors fallu aussi traiter les doléances spécifiques des Ifoghas (leur reconnaître certains privilèges) ainsi que les droits du « tiers Etat », c’est-à-dire des Imghads et des anciens esclaves Bella.

    Enfin, le pari de l’accord d’Alger était d’ignorer les groupes djihadistes, espérant les marginaliser, et de considérer les seuls séparatistes comme des interlocuteurs politiques. Il aurait pourtant fallu traiter le cas particulier d’Iyad Ag-Ghali, qui n’était pas encore le chef terroriste irrécupérable qu’il est devenu. Il était naïf d’ignorer son pouvoir chez les Ifoghas, dont le groupe dominant est devenu le Haut Conseil de l’unité de l’Azawad (HCUA), islamiste, sorte de branche politique de l’ancien mouvement terroriste Ansar Eddine d’Iyad.

    Les erreurs se paient cher. Aujourd’hui, personne n’a réellement intérêt à l’application complète de l’accord d’Alger. Les groupes armés n’ont rien à gagner à un désarmement et à des élections libres qui entérineraient leur disparition comme minoritaires armés. Quant aux autorités maliennes, elles ont au moins quatre raisons de laisser traîner : l’impopularité d’un compromis qui accorde des avantages indus aux milices, le cessez-le-feu déjà obtenu vis-à-vis de l’armée nationale, l’objection de l’armée professionnelle à intégrer les ex-rebelles qu’elle considère comme des traîtres et enfin la reconnaissance d’une partition du pays.
    Il est donc urgent de réviser l’accord signé en 2015 en redonnant la primauté à l’Etat, en associant les diverses composantes de la nation malienne, sans pression extérieure d’acteurs bien intentionnés mais ignorant la complexité locale.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here