Commune I : Sur les traces d’un bâtisseur nommé El Hadji Mamadou B Keïta

0

Promoteur d’une multitude de projets de développement en commune I (Ecosup/Alternance, un GIE de lutte contre l’insalubrité, «Mandé Sanuya», un laboratoire de langues, une Medersa et bientôt une mosquée), El Hadj Mamadou B Keïta, est un cadre qui fait sans nul doute partie des cerveaux du Mali. Né, à Bamako, un 10 janvier 1944, M Keita fut un brillant élève, avant de se révéler un grand serviteur de l’Etat ayant fait ses preuves (des années durant) à la tête de plusieurs grandes écoles du pays comme l’ENI, l’ex E.H.E.P, l’ECICA etc.

Et aujourd’hui, El Hadji Mamadou B Keïta emploie plus de 90 jeunes (qualifiés et non qualifiés) sans compter le nombre important d’enseignants auxquels il a donné du travail dans ses différentes écoles et instituts de formations comme le lycée Mandé Massa Keïta, Ecosup/Alternance.

 

Homme humble et très modeste, Elhadj Mamadou B Keïta ne parle jamais de lui-même. Ce sont les autres qui parlent de lui. C’est pourquoi nous avons jugé nécessaire de consacrer ces quelques lignes à son honneur. A son honneur !

Homme de principes et de valeurs, il suffit de suivre ces quelques lignes pour mieux connaître et comprendre Elhadj Mamadou B Keïta dans sa dimension d’homme aux valeurs multiples. .

Certes, il est loin d’être président, ministre ou autres de la République ; mais il n’a jamais perdu de vue certaines de nos valeurs ancestrales. Et Elhadj Mamadou B Keïta a su avancer positivement, tout en respectant ces valeurs là. Donc, un homme de valeurs, il l’est et il le sera pour toujours. Aux yeux de la jeunesse malienne, voire africaine, l’homme incarne aujourd’hui de multiples valeurs : intellectuelles, humaines et un grand visionnaire.

 

Valeurs intellectuelles

Après ses brillantes études primaire et professionnelle au Mali, Elhadj Mamadou B Keïta bénéficia d’une bourse FAC (fonds d’aide et de coopération) et rentra à l’école de formation  professionnelle de la régie Nationale des Usines Renault à Boulogne-Billancourt de 1963 à 1966.

Brillant étudiant puis technicien diéséliste en mécanique auto et professeur, spécialité : mécanique et électricité au collège technique Romain Roland, puis au bureau d’études SACEL. Tout en finissant en beauté au moment où le Mali a fortement besoin de ces cerveaux, il rentra au bercail en 1976, période pendant laquelle il exerça la fonction de professeur de dessin industriel à l’école Nationale d’Ingénieurs (ENI) de Bamako de 1976 à 1980.

Après tous ces beaux parcours, Elhadj Mamadou B Keïta exerça aussi des fonctions administratives :

-de 1980 à 1991, Directeur général de l’école centrale pour l’industrie, le commerce et l’administration (E.C.I.C.C.A) à Bamako au Mali, sur recommandation du président de la République, le Général Moussa Traoré, au ministre de l’éducation nationale, le Général Sékou Ly.

-De 1991 à 1996, il bénéficia de nombreux stages : pédagogie des objectifs par compétences, en entreprenariat, formation des formateurs organisée par le centre d’études financières, économiques et bancaires à Marseille en France.

-De 2000 à 2013, Directeur général et fondateur de l’institut consulaire d’études et de formations (In. C. E. F) avant de devenir promoteur et Directeur Général (2004) de l’Ecole Supérieure des métiers, du commerce et de la gestion (Eco Sup alternance de Bamako).

Parcours lumineux, Elhadj Mamadou B Keïta incarne des valeurs intellectuelles car il a d’abord décroché ses diplômes (parmi les meilleurs) pour faire face à sa vie.

 

Valeurs humaines et humanitaires : :

L’humanitaire constitue aujourd’hui une valeur mondiale. Les institutions spécialisées de l’ONU ne disant pas le contraire. L’homme dont nous vous parlons n’est pas un fonctionnaire de l’ONU. Il n’a jamais travaillé dans aucune des institutions de l’ONU, mais son humanisme avéré envers ses compatriotes fait de lui plus qu’un «ONUSIEN». Il est initiateur, donateur et financier de ses œuvres parmi lesquelles on peut citer :

– Un centre de Medersa à Djélibougou et Banconi.

Il projette de construire dans l’avenir une mosquée afin de laisser un souvenir aux générations futures de la communauté musulmane.

– des aides humanitaires sans arrière pensée font de lui un homme humaniste. Cela est prouvé par des aides :

  • Aux lieux de cultes religieux, aux sinistrés, aux handicapés, aux femmes, aux orphelins, aux veuves, aux personnes âgées en difficultés etc.
  • Aux centres de références de Korofina, Sikoro, Fadjiguila en commune I et ailleurs.

 

Un homme visionnaire :

L’homme visionnaire n’est pas celui qui élabore un programme politique ; mais un visionnaire c’est celui qui transforme sa vision, dans la pratique, afin que les générations futures puissent en bénéficier même après sa disparition.

Sans risque de me tromper, Elhadj Mamadou B Keïta est un visionnaire. Il l’a concrétisé comme :

-Professeur émérite à l’ENI en formant de nombreuses générations qui sont aujourd’hui la crème de l’élite malienne, voire africaine.

-Co-créateur de l’ex E.H.E.P aujourd’hui l’IUG de Bamako ;

-Directeur de l’E.C.I.C.A pendant douze ans.

-Co-créateur de l’IN C.E.F au Mali à Hamdallaye de Bamako.

 

A titre privé :

-Fondateur de l’Ecosup/Alternance, première université privée en commune I, en 2004 ;

-Promoteur d’un lycée privé «Mandé Massa Keïta » en commune I, en 2013 ;

-Créateur d’un GIE de ramassage des ordures «Mandé Sanuya » pour diminuer le taux de chômage des jeunes en commune I ;

-Initiateur d’un laboratoire des langues : Anglais, Chinois, arabe, allemand, espagnol, Bamanan, français, perce…

-Promoteur d’un centre informatique.

En effet, vous comprenez mieux que cette vision touchera tous les secteurs socio-économiques de la commune I : l’éducation, la culture, l’assainissement, la santé, la sécurité, le commerce, le transport, l’industrie, la pêche, l’élevage, la politique, le logement…

Il suffit donc d’ouvrir l’esprit et avoir une conscience claire pour mieux comprendre qu’Elhadj Mamadou Keïta est un homme visionnaire pour le Mali, l’Afrique et pour l’humanité toute entière.

 Par Almoudou Alamine TOURE,

Chargé de cours de géographie économique et politique à l’Ecosup/Alternance

 Tel : 76 19 90 01    

 

Source : L’Officiel

PARTAGER