Génocide des Peuls (ou Foulbés) du Mali et Manifestation devant la maison de Radio–Canada à Montréal au Canada.

2

Le monde entier n’oubliera jamais ce qui s’est passé ce samedi 23 mars 2019, dans le village d’Ogossagou dans le centre du Mali. En effet, des miliciens de l’ethnie Dogon, lourdement armés ont massacré au moins 160 personnes de l’ethnie Peule dont des femmes enceintes, des femmes, des enfants et des vieillards. C’est un nettoyage ethnique purement et simplement. C’est également l’une des tueries les plus sanglantes que ce pays de l’ouest africain, aurait connu depuis son indépendance en 1960. Il nous manque des mots pour décrire cette situation d’une terrible cruauté. Pendant cette expédition mortelle, les villageois d’Ogossagou qui sont avant tout des êtres humains, ont subi une boucherie, un carnage, une décimation, une extermination, un égorgement et une hécatombe. On raconte également qu’il y a eu des gens brûlés vifs et de cas d’extrême tortures durant cette décente mortelle des assaillants. Par la suite, l’armée malienne complice de cet HOLOCAUSTE, est venue comme à l’accoutumée, compter les victimes.

Jusqu’à présent, on ne fait état d’aucune arrestation sérieuse ou d’inculpation concernant ces miliciens barbares et génocidaires. Ils seraient tout simplement libres comme l’air en attendant de commettre d’autres nettoyages ethniques ou d’atrocités dans d’autres villages peuls. Tout porte à croire que le président de la république du Mali, Monsieur Ibrahima Boubacar Keita connu sous le nom de IBK et son armée seraient les commanditaires et les responsables moraux de ce GENOCIDE des Peuls (Foulbés) de son pays. Beaucoup d’autres tueries très sanglantes sur ces mêmes peuls ont eu lieu, depuis que ce dernier est venu au pouvoir. C’est principalement le seul groupe ethnique (les Peuls) qui est visé par ces meurtres de masse, planifiés, organisés et exécutés par des miliciens appuyés par l’armée, sous le commandement du locataire du palais de Koulouba. Ce cannibale des temps modernes, n’arrête pas de faire couler de rivière de sang venant de femmes, de femmes enceintes, d’enfants et de vieillards depuis qu’il est au pouvoir. Il est grand temps que la justice internationale s’intéresse à lui et à ses lieutenants, pour qu’ils soient poursuivis et lourdement punis pour leurs crimes contre l’humanité.

Nous invitons les organismes canadiens de défense des droits humains ainsi que le Barreau du Québec et du Canada à participer à l’enquête en cours, afin de sanctionner les responsables de cet ethnocide dont les Peuls du Mali sont victimes depuis des années. Nous voulons mettre fin à cette matricide pour que ce peuple de nomades, puisse vivre convenablement dans le pays de leurs ancêtres, l’instar des autres ethnies de ce pays.

Aussi, nous invitons tout le monde y compris toutes les bonnes volontés sans aucune distinction ainsi que les médias canadiens, québécois et internationaux à venir manifester contre le GENOCIDE des Peuls en cours au Mali. De ce fait, nous nous rassemblerons ce samedi 6 avril 2019 à 12 heures (midi) à Montréal à la sortie du métro Berri-UQAM. Ensuite, une marche débutera à partir de 13 heures et elle finira devant la maison de Radio- Canada.

Merci de répondre à notre appel et au plaisir de voir nombreux à cette rencontre.

Fait à Montréal, ce samedi 30 MARS 2019

Les associations africaines du Canada

Contact :

Gondiel Ka (Chroniqueur)

[email protected]

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. “En effet, des miliciens de l’ethnie Dogon, lourdement armés ont massacré au moins 160 personnes de l’ethnie Peule dont des femmes enceintes…”
    Je trouve ça un peu bizarre comme description, en ce sens que les enquêtes sont en cours pour déterminer les responsables. Ailleurs, je ne comprends pas pourquoi aller se pavaner devant la Radio Canada tandis que la Mali a une représentation diplomatique au Canada, notamment à Ottawa.

  2. tout ce que je peux dire aux maliens, c’est d’etre vigilants. On attribue cette tuerie aux dogons mais moi, je ne suis pas sur a part entiere. Avec le temps, nous saurons la verite….

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here