ATT-cratie

0

rn

III. La mascarade électorale de 2002 ou le renvoi de l”ascenseur

rn

rn

En 2002 plusieurs facteurs ont favorisé l”entrée du général ATT dans la course à la magistrature suprême. Il s”agit entre autres des manoeuvres politiciennes opérées par le président sortant Alpha Oumar KONARE et l”intervention de la France.

rn

rn

Afin de briguer la magistrature suprême, le Général ATT, au lieu de démissionner de l”armée, a opté en septembre 2001 pour une retraite anticipée. Ce qui constitua une entorse à la loi électorale N° 00-058 du 30 Août qui, dans son article 131 stipule bien qu”un militaire doit démissionner de l”armée pour pouvoir être candidat : « Tout membre des Forces armées ou de Sécurité qui désire être candidat aux fonctions de Président de la République doit démissionner six mois avant l”ouverture de la campagne».

rn

rn

Comme pour éviter la focalisation sur la légalité ou l”illégalité de la candidature d”ATT, le président Alpha Oumar KONARE favorisa la multiplicité des candidatures (24 candidats) qu”il justifia du reste par l”idée qu”il s”agit d”une fête nationale. Pour arriver à cette fin et détourner l”attention de l”opinion publique de la candidature controversée d”ATT, l”ancien président ne s”est gêné de payer la caution de certains candidats.

rn

rn

Cette manoeuvre politicienne n”était pas sans rapport avec la crise au sein de l”ADEMA-PASJ. Certes, en favorisant l”émergence d”autres candidatures (Mandé SIDIBE, El Madani DIALLO) en plus du candidat investi par le parti Alpha Oumar KONARE a ainsi contribué à l”affaiblissement, et à l”émiettement des forces de son parti au profit de son futur protecteur ATT, candidat indépendant. Comme si cela ne suffisait pas, le Président sortant Alpha Oumar KONARE, demanda aux responsables de l”ADEMA-Pasj de ne pas considérer ATT comme leur adversaire d”une part, et entraîna dans cette manoeuvre la Cour Constitutionnelle qui ne s”est pas gênée d”invalider des milliers de voix exprimées en faveur du candidat du RPM en la personne de Ibrahim Boubacar KEITA. C”est dire que la Cour Constitutionnelle du Mali, de par ses attributs, est un faiseur de Président. Espérons que l”équipe dirigée par l”actuel président Salif KANOUTE, un homme de reférence dans la magistrature malienne, ne se laissera pas intimider ou soudoyer par le pouvoir.

rn

rn

L”arrivée d”ATT au pouvoir était non seulement un moyen pour le président sortant Alpha O. KONARE de lui renvoyer l”ascenseur mais aussi d”assurer ses arrières.

rn

rn

Par ailleurs le Président Jacques CHIRAC usa de toutes ses influences, et de ses réseaux en 2002 pour imposer au peuple malien ATT dont les traits de caractères ont été déterminants dans son choix : personnalité indécise, furtive, irresponsable, complexée, sans parole d”honneur, et aimant le double jeu. C”est dire que la France a voulu un président qu”elle peut manipuler à sa guise. Toutes choses qu”elle n”a pas eues avec les présidents Modibo KEITA, le Général Moussa ”l”RAORE et Alpha Oumar KONARE.

rn

rn

Les traits de caractère d”ATT confirment par ailleurs les propos d”Alpha Condé, Président du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) à savoir que « la France a un gros défaut : elle n”aime pas les intellectuels. Elle préfère des gens comme Bokassa et Mobutu, des gens qu”elle peut manipuler. » (Jeune Afrique Intelligent N°2373 du 2 au 8 juillet 2006)

rn

rn

Après trois mois d”exercice du pouvoir, le nouveau président se rend en France pour y prendre ses ordres et remercier cette dernière dont il estime être parmi les privilégiés («il n”est pas donné à tous les chefs d”Etat d”être reçus à l”Elysée après seulement 100 jours d”exercice du pouvoir »).

rn

rn

« En décidant de revenir au pouvoir, le Président ATT a oublié qu”il n”avait pas le profil de la situation. Parce que n”ayant pas l”étoffe et la fermeté d”un Moussa TRAORE, ni l”habileté et le pragmatisme d”un Alpha Oumar KONARE. Des qualités indispensables pour bien tenir le gouvernail. » (Le Challenger, N°193, du 4 août 2005)

rn

rn

Ce rôle de « marionnette du Président ATT » est toujours d”actualité. Pour preuve, après le refus d”autres pays africains de la phase expérimentale du visa biomé-trique français, c”est le Mali d”ATT qui l”a accepté.

rn

rn

Par ailleurs, le Mali d”ATT n”a-t-il pas été le premier pays visité par le Ministre français de l”Intérieur, Nicolas SARKOZY, le jour où sa loi, qui durcit les conditions d”entrée et de séjour des étrangers en France, passait devant l”Assemblée Nationale de ce pays ?

rn

rn

Avec le Président ATT le Mali ne s”est-il pas transformé en laboratoire d”expérimentation de la politique d”immigration de la France ? On remarque que contrairement au Président sénégalais, Abdoulaye WADE, le Président ATT se montre incapable de défendre les intérêts de nombreux immigrés maliens en France.

rn

rn

 

rn

rn

IV. ATT face à la réalité du pouvoir

rn

rn

Comme le témoigne ce slogan de l”époque de la révolution de Mars 1991 « An bè saa inofè » (nous mourrons pour toi) le Président ATT a cristallisé les espoirs de beaucoup de maliens de 1991 à 2002. Quatre ans après son retour au pouvoir, on constate que le Président ATT fait les frais d”une politique basée sur la fuite en avant : se servir de

rn

rn

l” Etat sans en être responsable. Toute chose qui révèle son manque d”emprise sur les réalités quotidiennes du malien, et son manque d”envergure et de compétence pour faire face à ce que l”on pouvait appeler en 2002 les 12 travaux de ATT : l”éducation, la santé, le chômage, la corruption, l”insécurité, l”injustice, la pauvreté, la réforme administrative et institutionnelle, l”investissement et l”impunité, l”insécurité alimentaire et la diplomatie.

rn

rn

Autant de chantiers ou de maux auxquels ATT devrait apporter des remèdes appropriés. Si son arrivée au pouvoir était supposée restaurer l”image négative de l”homme politique malien par la rigueur dans le choix des hommes et la transparence dans la gestion, force est aujourd”hui de constater qu”elle a favorisé l”émergence de politiciens affairistes, corrompus et opportunistes et dévoilé certains traits de caractères chez ATT qui étaient jusque-là inconnus, insoupçonnés : le complexe d”infériorité, l”irresponsabilité, l”infidélité dans ses relations et l”absence d”envergure d”homme d”État. Certains officiers des forces armées et de sécurité et hommes politiques, peu soucieux du devenir du Mali, ont sacrifié l”espoir de tout un peuple sur l”autel des ambitions personnelles. En choisissant mal «ses hommes de troupe » et ses lieutenants, le général ATT s”est trompé royalement de bataille, laissant du coup le pays sombrer dans la corruption, l”affairisme et l”impunité. Les discours d”ATT et ceux de ses laudateurs n”ont plus d”emprise sur l”opinion publique dont l”ampleur de la désillusion est telle que des évaluations trimestrielles folkloriques de l”action gouvernementale ne sauraient effacer: le peuple a besoin de concret.

rn

rn

qui, avec un coup de baguette magique, allait apporter les solutions aux différents problèmes du peuple malien. Hélas ! ATT avait oublié que son «super homme » était dépassé, car resté longtemps coupé de la réalité sociopolitique malienne.

rn

rn

Idem pour Django SISSOKO dont la conception du pouvoir (centralisateur) constitue actuellement un frein au processus de décentralisation en cours.

rn

rn

A ce complexe d”infériorité, il convient d”ajouter le choix des hommes.

rn

rn

Le Sphinx, contrairement à ce qu’il avait décidé, se voit encore dans l’obligation d’intervenir par rapport au procès en vue contre l’éditeur l’Harmattan. Et cela avant la publication du tome 2 sur ATTcratie.

rn

rn

            Compte tenu de l’exactitude des informations concernant M. SAIDI dans le livre, ce procès du promoteur immobilier SAIDI n’est qu’un « procès de forme et non de fond ».

rn

rn

Par ce procès, le pouvoir, à travers SAIDI, cherche à jeter le discrédit sur le contenu du livre, et à empêcher l’éditeur de publier le tome 2 avant les prochaines élections. La stratégie du clan ATT est la suivante : attaquer le livre sur un aspect, à savoir le cas SAIDI, pour ensuite essayer de mettre en cause tout son contenu. En réalité, ce que le public ne sait pas c’est que Monsieur SAIDI est en mission commandée qui fait suite à un deal qu’il a conclu avec le Président ATT.

rn

rn

            Le  deal consiste à arrêter toutes les actions de récupération des parcelles impayées de SAIDI par l’Agence de Cession Immobilière (ACI) dont le PDG M. Yacouba DIALLO, a été convoqué à cet effet juste avant son départ pour la Mecque par le Président ATT. M. Yacouba DIALLO, qui court toujours après un poste ministériel, s’est empressé de classer le dossier SAIDI. On voit bien que ce dernier tire profit de « ATTcratie … » plus que n’importe qui. Car qu’il gagne ou qu’il perde le procès, l’ACI ne l’inquiétera plus tant que ATT et son clan demeurent au pouvoir. 

rn

rn

            M. SAIDI, sachez qu’aucune intervention du Président ATT au niveau de l’ACI ou de la BHM , ne vous rendra blanc, tant que vous ne payez pas ce que vous devez au Mali.

rn

rn

            Messieurs du Clan, il ne sert à rien de passer par les proches des employés de l’Harmattan avec de fortes sommes d’argent pour connaître le ou les auteurs de « ATTcratie…. ». Cela montre que pour le régime ATT tout le monde est corruptible. On voit bien jusqu’où le pouvoir et ses thuriféraires peuvent aller dans la compromission.

rn

rn

            Le Sphinx promet un grand scoop au mois de mars prochain qui sera l’occasion d’informer le public sur les conditions d’attribution de certains marchés publics tels que ceux relatifs aux installations téléphoniques et sécuritaires de la Cité Administrative d’une part et d’autre part à la pose des fibres optiques dans le cadre du développement des prestations de la SOTELMA. Le Sphinx vous édifiera par ailleurs sur les conditions d’acquisition et d’octroi des tracteurs aux paysans, sur le deal secret entre le pouvoir et des insurgés après la signature des Accords d’Alger, sur les tentatives de sabotage des actions humanitaires entreprises par la Fondation Partage , sur les agissements et l’identité des fantassins du pouvoir au niveau de l’ORTM, sur les frustrations relatives à la nomination d’au moins un général au niveau de la Gendarmerie , les conditions immorales d’attributions de certains logements sociaux.

rn

rn

rn

            Le Sphinx présente ses vœux les meilleurs au peuple malien. Que 2007 soit une année de paix et de prospérité. Amen ! 

rn

rn

[email protected]

Commentaires via Facebook :

PARTAGER