La partition du Vérificateur.

0

Pour empêcher que l”on découvre ces faux certificats depuis 2004, sentant que des agents de la BHM étaient menacés et allaient être rattrapés par la vérité, le Vérificateur, l”ami de toujours, est aussi venu au secours de ceux-ci en Janvier 2005. Il prit le taureau par les cornes pour repousser la reddition des comptes demandée par un client de la banque depuis Août 2004. Cette reddition était pourtant inévitable et le Vérificateur le savait. Au mois de Mai 2005, il exigea que le client se présente manu militari au siège de la banque sans autre forme de procès pour une reddition de comptes en violation de toutes les lois en vigueur dans notre pays. La SICG rappela au Vérificateur que la justice est saisie depuis plus d”un an et que le Vérificateur n”avait pas vocation à organiser une reddition de comptes entre deux structures de droit privé.  Malgré toutes les menaces proférées par le Vérificateur, le client s”en est tenu à la loi,et a refusé de suivre le Vérificateur dans ses arguties.  Le 1er Juin 2005, le Tribunal de commerce de Bamako ordonna cette reddition. Cela n”a pas plu au Végal,comme aiment le dire ses amis noctambules. Dans un de ses courriers il écrivait:" … la justice et moi nous ne sommes pas sur le même registre … " .Dans quel registre légal se situe t il?

rn

Une histoire de fous. Les opérateurs économiques locaux dans la foulée avaient aussi saisi la Chambre Administrative de la Cour Suprême pour dénoncer les violations du Végal. Pourquoi le Sphinx n” a-t-il pas fait allusion à cette démarche des opérateurs économiques dans son brûlot? Parce que cela ne l”intéressait pas. Donc ce n”est pas une affaire de la BHM.  Pourquoi alors insinuer à tort que le Vérificateur a été empêché de faire ce qu”il n”était pas habilité à faire ?  Cet épisode a été relaté dans le livre Att-cratie à la page 40,  mais avec une version favorable au Vérificateur, le faisant passer pour une victime.

rn

Pour dissimuler ses liens avec le Végal, le Sphinx a égratigné au passage son ami dans le livre, pour faire diversion. Des méthodes vieilles de 50 ans .. Encore quelques nostalgiques des guerres anciennes.

rn

 

rn

Encadré

rn

Un ancien Ministre de la Défense chargé de trouver l”éditeur s”est adressé à un de ses amis à Paris ,propriétaire d”une lettre hebdomadaire spécialisée pour l”Afrique,  pour lui demander de lui trouver un éditeur qui accepterait de publier le livre sans auteur. Ce dir’pub français a trouvé l”Harmattan. A la vue des faux certificats d”inscriptions d”hypothèque et des pièces BHM remis à Me Alex Ursulet de l”Harmattan, où devons nous classer ces piteux personnages de la BHM?

Commentaires via Facebook :

PARTAGER