IBK a-t il été le dindon de la farce d''Att-cratie?

0

Selon certains sources généralement bien informées, IBK, le ténor de notre opposition est troublé du fait  que des agents de la BHM soient impliqués et soient à l”origine du livre « Att-cratie. »
rn

Il se demande comment son protégé a-t-il pu lui cacher la présence de ceux-ci. Les langues, d’ailleurs commencent à se délier dans la sphère d”Att-cratie. Certains nous ont appris qu”IBK ne savait pas que le Saidi en question était celui qui était proche du Président ivoirien Laurent Gbagbo. Avec qui il échangeait quelques fois et fumait même le cigare. Le Châtelain de Sébénikoro a été choqué de le savoir. Comment ont-il pu affirmer que Saïdi, qui a la nationalité ivoirienne,  est interdit de séjour en Côte d”Ivoire?  Le Sphinx Initiateur qui en voulait à Saidi a insisté pour que son nom  figure dans le livre et que ses allégations mensongères soient écrites. 

rn

Pour justifier ses mensonges, le "nègre" du Sphinx aurait expliqué aussi à IBK que Saidi a financé ATT en 2002, et que les "supposés" 8 milliards qu”il doit à la BHM devaient servir à financer celui-ci  en 2007.  Toujours, selon les mêmes sources, aujourd”hui IBK est très amer d”avoir été floué par ses petits et ses partenaires politiques qui lui ont caché la vérité sur la présence des agents de la BHM. En homme politique, il croit avoir été utilisé pour cautionner les milliards détournés à la BHM par ses agents et on lui faisait croire que c”était des prêts politiques ou des mauvaises orientations.

rn

L’homme aujourd’hui est très dépité. Le  ridicule ne tue décidément plus dans ce pays !Comme si la BHM avait 500 millions de disponible. Le faux virement de 6 milliards établis au nom de la SICG a trompé plus d”un. IBK a longtemps hésité avant de mordre à l”hameçon. Mais il n”y croyait toujours pas. D”où sa gêne quand il appris que Saidi a informé Gbagbo qui ne l”a pas empêché de porter plainte. Cela veut dire ce que ça veut bien dire. De même,  Mr Pryen qui a des liens particuliers avec Laurent Gbagbo a été surpris d”apprendre que Mr Saidi est très proche de ce dernier.

rn

Notre opposant national a alors découvert qu”il venait d”être piègé par les initiateurs du livre. Et c”est un ex-ministre en charge des combattants, expert en roublardise et en félonie, qui aurait demandé par l”entremise d”un ses amis parisiens de faire citer IBK et les autres Bittar, Balla et Boré comme témoins pour enfoncer davantage le vieux ténor, ce pour l”avoir sous sa coupe et l”affaiblir.  C”est au billard à trois bandes que le sinistre  ministre a joué. Pour lui, dès la parution du livre, ATT devait paniquer.

rn

IBK sera incriminé et cité comme complice. Et lui tirera les marrons du feu. Le tout financé par les agents de la BHM. Tel est le film qu”avait imaginé notre ex-ministre mis très tôt à la retraite selon ses propres dires. Même Machiavel dans le Prince n”aurait pas rêvé à un tel montage. Sinon comment comprendre que Me Ursulet se soit permis de qualifier ces témoins de lâches le 16 Mai 2007 ? Me Tchikaya a rappelé à son confrère qu”il est inadmissible de traiter le Président de l’Assemblée Nationale du Mali de lâche, alors qu”il avait été cité à tort par l”Harmattan.  Et Me Tchikaya a été plus loin, en disant qu’ IBK s’est démarqué en disant qu’il préférait les débats d”idées aux coups bas du Sphinx et de ses complices.

rn

IBK était très gêné par la présence de son protégé,  de directeur de publication,  dans cette ténébreuse affaire. Il découvre que ce dernier lui a menti sur toute la ligne. Mais il est trop tard, le mal est fait.  Au cours d”une réunion tenue à son domicile après les élections, les inconditionnels d”IBK lui auraient posé la question de savoir ce que tous ces nouveaux amis et Att-cratie lui ont apporté. Une autre affaire à suivre. Quant au Sphinx, mauvais perdant, il a eu une attitude indigne pour avoir monté cette opération contre des amis à lui et ses  anciens clients qui lui ont accordé leurs largesses.

rn

L”ingratitude caractérise généralement l”homme inconscient.  Notre Sphinx avait déjà eu une idée,  celle de créer une association (retrouvons nous) à Paris. Mais il a vite déchanté et a préféré écrire ce livre en se cachant derrière notre confrère et l”ancien ministre. Ils ont piégé IBK avec ce livre.  En effet, avant la mise en vente du livre, un quotidien de la place en a publié de larges extraits. A l”Assemblée Nationale plusieurs exemplaires du livre étaient distribués par les commerciaux du même journal, toujours avant la mise en vente du bouquin à Paris. Pourquoi a l”Assemblée spontanément?  Cela a été fait à dessein. Il fallait avoir la protection d”IBK, lequel ignorait tout de ce grossier montage. Souvenez-vous de la phrase de Mr Pryen sur Radio Klédu et je cite:"Si on cite ces témoins, c”est parce qu”ils en savent quelques choses" ..

rn

La distribution du livre à l”Assemblée et les propos de Pryen faisaient partie d”un plan qui consistait à affaiblir IBK au profit de ces autres partenaires opposants à ATT. Le clan IBK a-t-il pris la mesure de cette machination dont a été victime leur leader de la part de ses propres partenaires? Les jours à venir nous le dirons Nous n”avons pas voulu en parler avant la fin de l”élection présidentielle pour ne pas donner le sentiment que nous voulons justifier quoi que ce soit et avons aussi attendu le procès en diffamation en cours à Paris contre l”Harmattan pour conforter nos analyses. Nous avons eu raison .Notre analyse a été confortée par la présence de pièces émanant de la BHM.  Quel intérêt la Banque avait-elle à défendre le Sphinx et l”Harmattan s”il n”avait  aucun lien comptable entre eux ?  Du jamais vu en Afrique et même en France.

rn

Le monde à l”envers me diriez-vous?Où sommes nous? Rassurez vous nous sommes encore au Mali et les pieds sur terre. Nous avons attendu que le Peuple Malien juge les actions du Président avant de vous livrer la primeur de notre enquête Le Peuple ayant plébiscité ATT en lui accordant 71,23% de son suffrage , nous pouvons sans être taxé d’avoir fait du parti pris pour  expliquer librement et vous donnez les traits de caractères de ces auteurs et de ces activistes qui constituent l’engeance qui a écrit Att¬-cratie.

rn

Un livre moyenâgeux,  dépourvu de tout bon sens, sans aucune stratégie politique. qui incarne plus un esprit de vengeance. En fait les agents de la BHM (anciens et actuels) ont voulu nous faire avaler leur vérité en se cachant derrière ces Giga- Faux certificats d”hypothèques fictifs depuis 2004 en pensant pouvoir influencer la Cour d”appel de Bamako en faisant paraître le brûlot avant le procès. C”était peine perdue. On comprend mieux pourquoi la justice a été salie dans ce livre par ses auteurs..

rn

A.D

rn

rn


rn

La partition du Vérificateur général

rnPour empêcher que l”on découvre ces faux certificats depuis 2004, sentant que des agents de la BHM étaient menacés et allaient être rattrapés par la vérité, le Vérificateur, l”ami de toujours, est aussi venu au secours de ceux-ci en Janvier 2005. Il prit le taureau par les cornes pour repousser la reddition des comptes demandée par un client de la banque depuis Août 2004. Cette reddition était pourtant inévitable et le Vérificateur le savait.

Au mois de Mai 2005, il exigea que le client se présente manu militari au siège de la banque sans autre forme de procès pour une reddition de comptes en violation de toutes les lois en vigueur dans notre pays. La SICG rappela au Vérificateur que la justice est saisie depuis plus d”un an et que le Vérificateur n”avait pas vocation à organiser une reddition de comptes entre deux structures de droit privé.  Malgré toutes les menaces proférées par le Vérificateur, le client s”en est tenu à la loi,et a refusé de suivre le Vérificateur dans ses arguties.

 Le 1er Juin 2005, le Tribunal de commerce de Bamako ordonna cette reddition. Cela n”a pas plu au Végal,comme aiment le dire ses amis noctambules. Dans un de ses courriers il écrivait:" … la justice et moi nous ne sommes pas sur le même registre … " .Dans quel registre légal se situe t il?

Une histoire de fous.

Les opérateurs économiques locaux dans la foulée avaient aussi saisi la Chambre Administrative de la Cour Suprême pour dénoncer les violations du Végal. Pourquoi le Sphinx n” a-t-il pas fait allusion à cette démarche des opérateurs économiques dans son brûlot? Parce que cela ne l”intéressait pas. Donc ce n”est pas une affaire de la BHM.  Pourquoi alors insinuer à tort que le Vérificateur a été empêché de faire ce qu”il n”était pas habilité à faire ? 

Cet épisode a été relaté dans le livre Att-cratie à la page 40,  mais avec une version favorable au Vérificateur, le faisant passer pour une victime.Pour dissimuler ses liens avec le Végal, le Sphinx a égratigné au passage son ami dans le livre, pour faire diversion. Des méthodes vieilles de 50 ans .. Encore quelques nostalgiques des guerres anciennes.   
  

rn


Commentaires via Facebook :

PARTAGER