ATT-cratie : un cauchemar pour ses auteurs

0

En septembre 2006 apparut dans notre paysage politique le livre Att-cratie signé de l”inconnu  « Le Sphinx  ». Nous nous sommes interrogés sur le mobile de l”auteur. L”histoire d”agents de banque à la base et de farfelus politiciens en herbe.  Après la parution des pièces produites par Me Ursulet le 16 Mai dernier devant la 17ème chambre correctionnelle de Paris, nous comprenons mieux le mystère qui entourait le mobile de ce livre et ses auteurs.
rn

Déjà le 11 décembre 2006, l”Harmattan remettait à Me Vergès, à travers son offre de preuve,  une convention de prêt qui lie la SICG à la BHM. A cette date, on ne connaissait pas la source de l”Harmattan. Avec les derniers éléments versés par Me Ursulet,  on a réussi à définir le portrait robot de l”inconnu de Sphinx, auteur intellectuel et financier de l”ouvrage, de son principal "nègre" et les différentes passerelles qu”il a utilisées pour la confection de son bouquin.  Celui qui a servi de "nègre" et ceux qui ont servi d”entremetteurs avec les éditions l”Harmattan sont dorénavant identifiés. Tous ceux qui se sont cachés derrière « Le Sphinx » connaissent leurs cibles avec qui ils ont partagé repas et intimité. Ils se sont cachés derrière ce pseudonyme pour vilipender le Chef de l”Etat, d”honnêtes citoyens, des politiciens et comme par hasard surtout des clients de la BHM. Aujourd”hui Att-cratie devient un cauchemar pour ses auteurs, qu’ils soient auteur intellectuel, principal "nègre" ou informateurs. 

rn

Dans ce livre, le portrait robot de l”auteur intellectuel de l”ouvrage nous conduit vers un ex-cadre de banque (?) de la place qui semble vouloir régler ses propres comptes pour avoir été mis en cause dans sa gestion et d”avoir été abandonné par ses amis, hauts fonctionnaires, qui auraient profité de ses largesses (?), ou celle de la banque. Pour les autres co-auteurs de cet ouvrage,  une occasion leur était donnée pour répandre à leur tour leur venin sur des cibles bien choisies (militaires, politiques, etc…). Devenus co-auteurs d”Att-cratie, ils pensaient faire de ce livre une bombe politique qui éclaterait et qui emporterait le régime en place avant les élections. 

rn

Un acte séditieux.

rn

L”idée du livre a pris corps en Mars 2005.  Au départ,  l”auteur intellectuel était seul à user de sa plume. Il voulait justifier sa gestion à la banque. En Avril 2005, il fit part de son idée à un premier journaliste d’un bi-hebdo très lu sur la place qui déclina l”offre.  L”illustre Inconnu connu s”est ensuite adressé à un Directeur de Publication d”un journal de la place (proche du plus grand parti de l”opposition) pour lui proposer son projet et pour assurer la rédaction de l”ouvrage.  Dans le métier littéraire, on dira que ce directeur de publication a été le "nègre" du Sphinx.

rn

Ce "nègre" lui proposa ainsi une autre mouture de son ouvrage et une nouvelle orientation pour ne pas être en première ligne. D”où les changements, les incohérences et les hésitations dans la rédaction des chapitres successifs du livre. Les autres personnes ont participé à la rédaction de ce pamphlet comme de simples rédacteurs. Nous mêmes, le Sphinx de Bamako, avons eu droit à un chapitre dans le tome II de ce livre. Ce chapitre a été rédigé par un de nos confrères concurrents ayant été associé à ce livre qui ne fait aucune proposition de projet de société fiable pour le Mali. Et pour cause … l”objectif du livre est de nuire, de détruire et d”appeler à la révolte. 

rn

Cela est d”autant plus grave que des cadres d”une banque d”Etat ont participé à la vile oeuvre. Le directeur de publication (le nègre) deviendra l”interlocuteur unique du Sphinx Initiateur afin de le protéger par la suite. Il devait régler seul le montage du manuscrit avec les autres complices qui ne devaient surtout pas connaître l”existence de notre banquier ou de nos banquiers et pourquoi pas de nos banquières. Les tristement célèbres Sphinx,  tapis dans l”ombre,  sont les bailleurs de fonds de l”ouvrage, ils tenaient à ce que le livre soit un moyen pour justifier leur gestion et de pouvoir s”en servir comme moyen de chantage.

rn

Leur leader était donc seul à décider de l”opportunité de la parution du brûlot. Ils croyaient que ce livre aller pouvoir dissimuler leurs carences au cas où ils seraient inquiétés. Un autre ministre actuellement membre du gouvernement et ami du leader des Sphinx, sans y participer de façon formelle a relaté certains passage de la vie de famille du Chef de l’Etat au "nègre" du manuscrit. Aux yeux de ce Ministre, il vaut mieux avoir un ATT faible et manipulable qu”un ATT fort. Quel Ministron! Il aurait même réussi à obtenir plusieurs exemplaires avant la mise en vente du livre. Comment pouvait t il connaître l”existence du livre? On y reviendra C”est un travail scientifique qui a été fait avec un de nos confrères parisiens pour comprendre les raisons de leurs incohérences rédactionnelles.

rn

On remarquera que l”essentiel du livre a trait aux problèmes de la BHM et à des clients.  L”objectif est de rejeter sur les uns les déboires de la banque et sur les autres des histoires rocambolesques. Et pour ne pas être découverts, ils ont monté tout ce stratagème. Dans plusieurs des chapitres du livre on fait souvent allusion à la BHM. Pour les autres sujets d”ordre militaire ou politique, juste quelques lignes. La raison est toute simple. Le livre n”était pas écrit pour eux.  Pour qu”ils ne soient pas identifiés, on remarquera qu”à chaque fois ils citent d”autres personnes afin de faire perdre le fil conducteur  et noyer le poisson afin qu’on ne remonte  pas jusqu’à eux ! Aujourd”hui c”est chose faite.  Le leader des Sphinx est identifié et eux avec .

rn

Une de leur cible, le Colonel Hamidou Sissoko qui leur aurait promis monts et merveilles. Le colonel aurait fait miroiter à leur leader un poste de Ministre le 2 Mai 2004.11 aurait aussi promis de faire des notes au Président ATT pour nuire à Saidi Mahomed Jamal, le PDG de la SICG. Un des amis du colonel,  DG de la STA (société non immobilière) aurait bénéficié d”un prêt de la BHM de 147 millions, et pour la cause !  Notre Sphinx, grand de taille mais petit par l’esprit,  n”a jamais été nommé ministre. Et Saidi est toujours là,  à Bamako. Ceci explique cette haine du Sphinx contre le Colonel Hamidou Cissoko dit Man.

rn

La page 117 contient un indice révélateur. A cette page,  il est écrit que la Fondation devait faire construire son siège par Saidi. Cela était plausible jusqu”au 13 septembre 2005, date à laquelle  ce dernier faisait savoir son indisponibilité. 

rn

C”est cette page 117 qui nous permet d”affirmer que la fin de rédaction du manuscrit devait se situer à Octobre 2005. Dans la presse locale nous avons constaté qu’aucun journal proche des rédacteurs du livre n’a fait  allusion qu”aux 1008 logements, source des problèmes de la BHM. Alors que le courrier du directeur national de la BCEAO est très explicite (voir fac-similé). Le dernier chapitre a été rajouté à la sauvette en Juin 2006 et là encore,  on rappelle toujours la BHM.  et les ex-PDG. En effet,  en Juin 2006, un nouveau PDG a été nommé à la BHM. 

rn

Comme vous le constatez, de Septembre 2005 à Juin 2006, le Sphinx n”a fait allusion à aucun nouvel évènement sauf celui relatif toujours à la banque.  Cette nouvelle nomination de Modibo Cissé à la BHM a été le déclencheur de la rage de notre Sphinx jusqu”à le décider enfin à éditer son brûlot. Les imprimeries en juillet et août étant fermées en France, il a dû attendre Septembre 2006 pour mettre sous presse son manuscrit et à sa charge uniquement. Entre temps,  il apprend aussi que le juge-commissaire a constaté la carence de la BHM,  le 13 Juillet 2006 (1”incapacité de la banque à rendre des comptes qui lui sont réclamés) dans le cadre de la reddition des comptes. 

rn

Rien ne pouvait plus arrêter nos Sphinx. Le décor étant planté, nous pouvons vous donner les raisons qui ont aussi poussé le Sphinx-Initiateur à choisir ses victimes.  Parmi elles, on trouve, Soumaila Cissé, l’actuel Président de la Commission de l’UEMOA,  Alou Tomota, le PDG de Graphique Industrie, le Colonel Cissoko dit Man, Le Vérificateur Général , les beaux frères du Président, Daffé Abdoulaye  le PDG de la BDM, la Première Dame, ses enfants, l’ambassadeur Bocar Bah, Saidi Mahomed, Mali Univers, IFABACO, Bani Kanté, le Premier Ministre et le Chef de l”Etat dans une moindre mesure. On remarquera que ces personnes ont été soient clientes de la BHM ou amis du Sphinx ou ont eu des relations d”affaires avec notre Inconnu connu ou des natifs de la même région. Notre Sphinx a cité Soumaila Cissé pour n”avoir pas su lui renvoyer l”ascenseur. 

rn

Selon des proches du Sphinx, la BHM a avancé plus de 116 millions de nos francs à Soumaila Cissé pour sa campagne en 2002 contre ATT et en retour, il n”a pas levé  le petit doigt en tant que Président de la Commission de l”UEMOA pour influencer la BCEAO et la commission bancaire en 2004 pour les besoins de la banque. Pour Alou Tomota, les proches du Sphinx font allusion à une affaire à odeur de souffre,  relative à des engins de travaux publics appartenant à Babani Cissoko où Alou Tomota aurait servi d”intermédiaire …

rn

On y reviendra égalementPour Daffé, une histoire de concurrence commerciale. Aux yeux du Sphinx, Daffé était contre la BHM … et il bénéficiait de tous les fonds de l”Etat. (Voir un mémo dudit Sphinx envoyé en  son temps à l’ex- ministre de l’Economie et des Finances Bassari Touré)En ce qui concerne Bani Kanté c”est une histoire de logement à Paris …

rn

Pour revenir à la fille du Président, qui a une société de communication avec son époux, on l”éclabousse parce qu”elle piétinerait  les plates bandes d”un protégé des Sphinx de la BHM. (CRÉACOM de Amidou SAMPI) . Et là encore BHM ! On nous rappelle en Septembre 2006, que Mme ATT a bénéficié d”un prêt à la BHM pour achever sa maison. Quoi de plus normal. Quel est le rôle de la banque? Financer des candidats à des élections ou des sociétés aériennes?  Pour notre Sphinx, chaque fois que la BHM vous accorde un prêt,  vous lui restez redevable à vie …. Quel esprit ?

rn

La BHM fait-elle partie de son patrimoine privé? Le prêt accordé à Mme ATT a-t-il été donné sans intérêt? Ce qui est frappant, nos misérables « sphinx »  rappellent le prêt mais ils oublient de dire qu”il a été soldé en 2004. Notre Sphinx, apprenti maître-chanteur pensait pouvoir faire peur … Et c”est comme cela à chaque fois …. Cette aventure est désormais un cauchemar pour lui et ses complices depuis la plainte de  Saidi Mahomed et les récentes révélations de Me Ursulet.

rn

Pour montrer la collusion entre le Sphinx ou les Sphinx de la BHM, le 16 Mai 2007, à l5 heures, Me Urselet lâchait ceci: Saidi compte poursuivre sa notaire, allusion à  Me Madina Dem (pour l”affaire des Giga- faux certificats Cf Le Sphinx N° 175). Comment Me Ursulet pouvait-il le savoir sans que la notaire ou la BHM ne l”en ait informé?  D”où la preuve d”une passerelle permanente entre l”Harmattan et la BHM …

rn

La BHM et ses Sphinx-agents sont mal barrés …

rn

Ceux qui ont été traités de ripoux, de proxénètes, de traîtres de père en fils, de colonels alimentaires vont se saisir de ces informations pour demander au Procureur Général d”ouvrir une information judiciaire. Qui est fou de ne pas vouloir se saisir de cette passerelle entre la BHM et l”Harmattan? Les autres personnes citées dans le pamphlet l”ont été du fait des autres co-auteurs pour des raisons purement politiciennes et de jalousies. Mais rien de consistant. Que des balivernes et des ragots de salons comme nous l’avons toujours dit..

rn

Ainsi on retrouve les noms de Me Mountaga Tall et Choguel Maiga (ex-membres d”Espoir 2000). On égratignera un peu Modibo Sidibé, tout juste. On salira les juges et la justice. On citera certains militaires parce qu”ils ne se souviennent plus du nom de leur ancien Ministre. C’est le cas du Dg de la SE, Mamy Coulibaly pour être loyal avec le Président dans la fonction qu”il occupe. Cela lui a valu un plein chapitre dans le sordide pamphlet.

rn

Les insanités les plus dures se sont plutôt portées sur des personnes qui ont eu des relations avec la BHM et Mr Baba Diawara. Lors du procès en diffamation tenu à Paris le 16 mai dernier, des pièces de la BHM versées par l”avocat de l”Harmattan devant le tribunal ont surpris plus d”un. En ce qui nous concerne, nous avons toujours pensé que ce livre avait un lien avec la BHM, ses anciens dirigeants et agents.  Faut-il aller chercher encore plus loin et plus longtemps où se trouve le Sphinx ou qui est le Sphinx?

rn

Quel a été le rôle de la BHM dans Att-cratie?

rn

Pour le compte de qui la BHM a-t-elle remis ses pièces à Me Ursulet violant ainsi le secret professionnel? Me Ursulet nous a quand même édifié en traitant,  en outre, les témoins de lâches.  Si IBK est devenu un témoin lâche aux yeux de Me Ursulet, que doit-on penser du Sphinx-Initiateur qui se cache derrière la BHM? Un voyou? Un psychopathe ? Un menteur fieffé? Un Ingrat notoire? Un homme sans honneur?  D”où la question, IBK a-t-il été le dindon de ce Sphinx et de ses partenaires qui ont participé à cet ouvrage? Que dire enfin de ce livre très hybride où s”entremêlent vengeance et politique, incohérences et mensonges, dépits et insultes, escroquerie intellectuelle et pièges à cons, sinon qu’il a été conçu pour assouvir une vengeance.

rn

Au regard des pièces en fac-similé relatives à la méthode de gestion de la BHM, on constatera que la banque ou certains de ses agents voulaient occulter la vérité. Et ne veulent pas d”un procès équitable. Ils ont exigé que la Cour d”appel nomme des experts pour compléter le rapport du juge commissaire. La Cour désigne des experts depuis le 7 Février 2007. Mais la BHM ne s”est jamais empressée pour aller retirer l”arrêt. Bien au contraire c”est la SICG qui a été chercher cet arrêt pour le lui signifier. La banque ne peut plus fuir ses responsabilités. Nous allons publier les pièces relatives à tous les prélèvements illicites sur les comptes clients que le Sphinx (agents BHM) voulaient noyer.

rn

Nous allons aussi publier les adresses e-mails de chaque "nègre" ayant participé à la rédaction du manuscrit. Beaucoup d”entre eux, par amateurisme,  ont des adresses e-mails avec leur propre nom! ! ! En réalité, ce livre est une arnaque intellectuelle pour tromper l”opinion et faire passer la banque pour une victime d”un système qui l”a plutôt protégée. Le mensonge de cette bande de cadres de la BHM vient de prendre fin. Maintenant il faut que ces messieurs rendent des comptes.

rn

Adama DRAME

Commentaires via Facebook :

PARTAGER