Conséquence de l’annulation de la visite de Moussa Mara à Mopti : Les leaders religieux et les hôteliers de Djénné ont enregistré de lourdes pertes financières dans les préparatifs

5
ni le FMI ni qui que ce soit n’a demandé que l’avion de la République du Mali soit vendu
Le premier ministre Moussa MARA

Depuis le mois de mai dernier, le premier ministre Moussa Mara a initié une série de visites qui doivent le conduire dans toutes les régions du pays. L’objectif est de s’assurer de l’effectivité du déploiement de l’administration ainsi que de rétablir la confiance entre celle-ci et les administrés. Suite à la crise sécuritaire qu’il a connue, c’est par le nord du pays que Moussa Mara a donné le coup d’envoi de cette campagne. Annoncé la semaine dernière dans la région de Mopti, le premier ministre a du annuler cette visite. Du coup, l’espoir des populations de Djénné a été brisé en ce sens que les leaders religieux et les hôteliers ont enregistré de lourdes pertes financières dans les préparatifs. 

La visite du premier Ministre Moussa Mara n’a finalement pas eu lieu dans la région de Mopti comme prévu la semaine dernière. Attendue depuis le mercredi 29 octobre dernier, la visite du chef du gouvernement a été annulée à la dernière minute, sans qu’aucune explication ne soit donnée par les autorités régionales aux populations qui étaient mobilisées pour le recevoir. Plusieurs fois programmée, cette visite dans la région de Mopti a été toujours annulée au moment où les populations commençaient à se mobiliser.

Celles de Djénné en particulier qui misaient sur cette visite pour relancer leur économie en berne depuis le déclenchement de la crise sécuritaire ont vu leur espoir brisé par cette énième annulation.

Selon une source digne de foi, les leaders religieux de la ville de Djénné ont été mobilisés toute la matinée du vendredi 31 octobre dernier, pour attendre leur hôte. Face à eux, il y a également certains hôteliers qui ont engagé de lourdes dépenses pour accueillir la délégation du PM.

La question qui taraude l’esprit des populations de Mopti est de savoir si le PM maîtrise réellement son programme ?  On est tenté  de répondre par non ! C’est un véritable supplice que l’on fait subir aux autorités locales qui ont toujours eu comme souci de bien réussir une telle visite.

A cela s’ajoutent les dépenses et les efforts engagés dans les préparatifs qui resteront vains. A ce titre, il convient de préciser que certains hôteliers et restaurateurs avaient engagé des dépenses pour la rénovation et la restauration.

Si pour certains la déception a été grande pour d’autres ce sont surtout les importantes pertes financières engagées dans les préparatifs qui causent leur traumatisme.

Espérons que la prochaine programmation de cette visite ne sera pas annulée.

                        C.T

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Quelques questions:
    -En quoi des dignitaires religieux enregistreraient-ils des pertes suite à une annulation de visite?
    -Est ce du commerce, ou de entrepreneuriat qu’ils comptaient faire suite à cette visite?
    -Comment une visite d’une durée de moins d’une semaine pourrait relancer une économie en berne depuis plus d’un an?

    CT, répondre à ces questions, te ferra probablement changer de profession.

  2. C.T mais vous compliquez trop les choses, envoyez lui vos factures oubien ? 😈 Je comprends votre colère mais je crois qu’il faudrait chercher à comprendre d’abord. Moi je dirai plutôt que tout ce fiasco est au niveau d’IBK, tantôt à Bruxelles, tantôt en Guinée ou Libéria pour une tournée solidaire au nom du virus Ebola, etc… Quel programme son PM pourra respecter si lui il voyage sans arrêt et sans programmation? 😛 Si vous comptez sur cette délégation pour booster votre tourisme à Djenné, Mopti et Pays dogon, vous devez être patient encore quelques mois 😀 😀

    • Patients encore quelques mois quel optimisme, on ne change pas les habitudes du vieux sige alors qu’IBK est un vieux singe. Et puis ce n’est pas la visite d’un PM sans dignite et honneeur qui va changer les chiffres du tourisme a Djenne, Mopti, Hombori ou au pays-dogon

    • Koudis, c’est ce que je disais que si IBK retait tranquil un sur ces fesses a s’occuper des vrais du pays, il n’y aurait pas de chamboulement d’agendas. Une tournee, je dirais une promenade en guinee, au Liberia et en Sierra-Leone de ladji kabakoh etait inutile. Imaginons les couts engendres par cette balade qui n’est que de solidarite. JE ne minimise pas le cas d’ebola mais son ministre de la sante ou de la communication, ou qwuoi pouvait faire ce deplacement a moindre, moindre, moindre couts. Faire voler un boeing a des millions de fcfa juste pour des conneries est inacceptable de la part de verreux, serpent venimeux, nepotiste et suceur de tresor public a blanc. quel gapillage ce president qui ne sait que dire des inchallah au lieu des actions concretes. dieu ne nous fera rien tomber sur nos tetes sans que Nous sueront pas de nos propres forces. Quel presient et gouvernement de racailles.

Comments are closed.