IBK face à l’histoire : «Pas un homme providentiel, pas un sauveur mais un homme assez intransigeant…»

56
L'acceuil du président IBK à Baraouéli lors de sa première journée de visite dans la région de Ségou
L'acceuil du président IBK à Baraouéli lors de sa première journée de visite dans la région de Ségou

En l’espace de deux ans de gestion à la tête du Mali, le président de la République a effectué plus de visites à l’extérieur qu’à l’intérieur du pays. Incompréhensibles voire inadmissibles pour des citoyens, nécessaires et plus qu’opportuns pour d’autres. D’où actuellement dans la région de Ségou, IBK monte au créneau. Il appelle la majorité à sortir de la léthargie pour défendre le bilan qu’elle juge positif.
La situation actuelle du Mali nous interpelle tous. Nous ne cesserons jamais de le dire. A cet effet, élu presque comme un homme plébiscité, IBK s’attendait à de la surenchère, à la trahison et aux coups bas. Il en a été bien servi avant de prendre du poil de la bête.
En l’espace de deux ans de gestion à la tête du Mali, le président de la République a effectué plus de visites à l’extérieur qu’à l’intérieur du pays. Incompréhensibles voire inadmissibles pour des citoyens, nécessaires et plus qu’opportuns pour d’autres. D’où actuellement dans la région de Ségou, IBK monte au créneau. Il appelle la majorité à sortir de la léthargie pour défendre le bilan qu’elle juge positif.
Depuis sa visite dans la région de Sikasso, le président de la République a inscrit dans son agenda de rencontrer les différents bords politiques. C’est-à-dire la majorité et l’opposition. Si à Sikasso, le président avait fustigé ses soutiens, la majorité, à Ségou, IBK semble plus à l’aise. Puisque les zones d’ombre se dégagent petit à petit et il est en train de prendre de l’ascendant dans la gestion du pays. C’est ainsi qu’en recevant la majorité, le président Ibrahim Boubacar Kéïta était très à l’aise. Il a su et pu parler sans anicroche. Surtout que cette majorité a jugé le bilan positif et reluisant. A cet effet, le président a demandé à sa majorité d’être plus active. C’est-à-dire de le défendre à visage découvert les preuves de la réussite étant disponibles. Alors, dit-il, IBK n’est pas un homme providentiel, loin un sauveur mais c’est un homme assez intransigeant. Foi en Dieu, l’amour de la patrie aidant, il n’a qu’une conviction, le Mali : son honneur, sa fierté et puis le bonheur des Maliens. Décidé à atteindre ces objectifs, il a indiqué que notre Armée ne sera plus la risée de qui que ce soit. Ce travail, soutient-il, est visible rien qu’avec les gilets pare-balles, les tenues correctes, des armes entre autres. Il ajoute : «Nous sommes en train de travailler pour doter notre armée de moyens aériens adéquats car sachez que les terroristes et autres sont surarmés…». Après avoir demandé à sa majorité de se réveiller, il les a exhortés à plus de vigilance, d’engagement et de patriotisme pour relever les nombreux défis. Aussi, il a souhaité que la nouvelle démarche entreprise par la majorité envers l’opposition pour l’intérêt du Mali puisse aboutir à des choses potables.
Dans la même fourchette politique, IBK a reçu l’opposition. Il les a encouragés tout en leur invitant à préserver les intérêts du Mali. Aux préoccupations légitimes de celle-ci, IBK a apporté des éclaircissements.
En effet, ces rencontres avec la majorité et l’opposition permettent au président de clarifier certaines zones d’ombre. Quid, aux uns et aux autres de l’y croire. Cependant, ces rencontres permettent au renforcement de l’idéal démocratique. Pourvu que les uns et les autres soient sincères.
Boubacar DABO   

PARTAGER

56 COMMENTAIRES

  1. M le journaliste IBK s’ en prends a la majorité pour défendre une coquilles vide, mais ils vont défendre quel bilan ? Dans un pays c est les faits pas les dires, il n’ a pas besoin de demander cela a sa majorité, parce que le peuple sauras si les choses bougent ou pas. Ces partisans parlent de la hausse de l’ économie mais une économie qui va mieux au moment ou l’ éducation est bafouiller, la santé n’ en parlons pas, l’ agriculture pas d’ évolution, pas infrastructures,pas industries, le chômage pur ….. Vous n’ avez pas honte de dire que celui fait l’ honneur de ce Pays, au moment où une région est sous occupation, l’ armée cantonné c est sa un bilan alors bin courage

  2. Je pense que l’attitude de certains membres du président permettra à ce dernier d’avoir une nouvelle manière de gérer le pays car il leur accorder sa confiance et ils l’ont trahi.
    A quelques fois malheur est bon comme dit-on.
    La nouvelle année est celle des défis comme le président l’a dit à Bla par conséquent les incompétents seront obligés de débarrasser le plancher.

  3. Je pense que la majorité devrait prendre le bilan qu’elle a présenté au président comme un instrument de réponse aux détracteurs du président. Elle doit arrêter les écarts de langages qui pourraient les fragiliser.

  4. A mon humble avis, je pense que le président à travers ses dires, il veut une majorité soudée, forte et une et indivisible. Parce que c’est étant uni qu’on arrivera à relever le challenger qui est le nôtre.

  5. Les grands hommes ont toujours de grandes oreilles qui leur permettent d’avancer dans leurs tâches. Mais c’est dommage que le président soit dans une coalition politique pleines de vautours et d’arrivistes qui ne voient que leurs intérêts mesquins au détriment de ceux de la nation et du parti dont ils sont issus.

  6. Une chose est sure. Au Mali on a vu que les partis politique adhèrent à la majorité présidentielle pour des places et non pour faire un pôle pendant tout le mandant du parti auquel ils se sont alliés. La preuve en est que seule l’opposition alimente les débats politiques sous l’oeil indifférent de la majorité présidentielle.

  7. Il n’y aucune raison que vous rasiez les murs… pourquoi ne défendez-vous pas le bilan, bec et ongle, faits contre dires, disait le président lors de sa rencontre avec la majorité.
    Effectivement, je pense que la majorité devrait prendre ce bilan pour défendre le président face à ses détracteurs au lieu de toujours créer des scandales intestinaux qui ternissent l’image de la majorité.

  8. Vous ne voyez pas la solidarité des opposants malintentionnés?
    Ils sont solidaires dans le faux
    C’est place qui vous intéresse
    c’est le fauteuil présidentiel qu’on va vous donner

  9. Le président fait bien d’interpeller ses frères d’armes sur les différents tiraillements au sein du parti. A lui de leur dire de mettre leurs intérêts mesquins de côtés et de s’unir pour la cause commune. Et il va plus loin en leur demandant l’acceptation des autres pour la reconstruction du Mali. Cela est à saluer et à encourager.

  10. Ne dit-on pas que le linge sale se lave en famille. En effet, le président IBK en rencontrant la majorité présidentielle en marge de la visite d’Etat à Ségou pour discuter des maux qui minent leur coalition. Lors de cet entretien, le président n’a pas eu la langue dans la poche en demandant à ses alliés de taire les querelles et de se mettre en ordre de bataille.

  11. Pour servir son pays, nous n’avons pas besoin d’être du parti majoritaire, pour servir son pays, on ne doit rien attendre du Président, on doit agir pour le bien du pays. Le Mali nous appartient tous. Le Président a besoin du soutien de tous les maliens, et surtout de sa famille politique. Il doit être normalement compris par les membres de la mouvance présidentielle mieux que personne.

  12. Comme le dit l’adage l’union fait la force, le président a eu le nez creux pour rappeler la majorité à l’ordre.
    En effet, c’est dans l’union, la disciple et le travail que nous parviendrons à bâtir une nation forte et prospère dans la paix.

  13. Le RPM se trouve dans une situation qui mérite réflexion. Aujourd’hui, ce parti est rempli des gens qui venus de nulle part pour s’y joindre par simple intérêt.La preuve en est que l’opposition alimente seul les débats politiques sans que personne ne lève le petit doigt.
    C’est dommage pour le parti…

  14. Je pense qu’il faut privilégier l’intérêt de la nation au-dessus de tout. Assurément, le président en invitant la majorité à une table de discussion, est une occasion pour lui de ramener ses compagnons à l’ordre sur les tiraillements au sein de leur coalition. Aussi, a-t-il rappelé ceux à l’union et la cohésion pour la survie de leur mouvance pour l’intérêt de la Nation. Car, avant toute chose, le MALI D’ABORD!!!

  15. Les militants du RPM sont actuellement un grand problème pour le régime d’IBK. Ils ne pensent que leurs intérêts personnels, ils ont oublié même pourquoi ils sont à ce niveau.

  16. C’est la relance économique qui est importante pour notre pays car on avait besoin surtout
    Hérité d’une caisse presque vide
    IBK a vraiment réussi son pari
    Merci président

  17. A mon avis IBK doit travailler avec les personnes en qui il a confiance ; des personnes qui partagent sa vision qu’il a pour le Mali et non ceux qui ne veulent que des intérêts mesquins.

  18. En tout cas nous pouvons dire que le Mali a un avenir radieux
    avec les investissements et les financements c’est la reconstruction du mali qui est annoncé

  19. Nous sommes satisfaits des visites effectuées par IBK et toutes actions entreprises pour un développement total de notre pays le MALIBA

  20. IBK est celui qu’il faut à la tête du mali mais certaines personnes veulent tout faire pour le nuire.
    Des vautours à qui il a confié des responsabilités ont trahi sa confiance.
    Il ne faut pas toujours se donner à des commentaires fantaisistes qui montrent toujours notre haine envers le président.
    Le Mali quelques soit ce qui se dit est un grand pays et le président ne peut pas être partout en même temps c’est pourquoi il y des ministres qui composent un gouvernement en vue d’exécuter des tâches spécifiques à leur domaine et des députés qui composent un hémicycle qui sont les porte-voix des populations qui légifèrent pour l’amélioration des conditions de vies des populations.
    Par conséquent si ces personnes pour d’autres ne traduisent pas fidèlement les besoins des populations et pour d’autres n’exécutent pas ce qui leur a été prescrit. Il faille que le président de lqa république prenne ses responsabilités comme lui-même l’a si bien dit pour rectifier le tir car ces opportunistes le déshonorent en posant ces actes vraiment répréhensibles.

  21. Le président IBK est un homme de grande valeur qui croit en l’union des fils de notre Mali.
    C’est pourquoi il appelle les chefs locaux de la majorité à s’unir pour apporter chacun sa contribution à la construction de notre pays.
    Merci au président pour ce conseil à nos représentants locaux…

  22. Aucun pays dans ce monde ne peut prétendre au développement sans l’union de ses fils.
    Si IBK a compris cela et a exhorté ces collaborateurs à prendre conscience des conséquences de leurs division,cela prouve qu’il est un président qui se soucie du bien être de son pays.
    Vive le Mali et merci à IBK…

  23. Nous ne devons pas voir d’un mauvais œil les visites du chef de l’état à l’extérieur.
    Il le fait dans l’intérêt de ce pays car même si il n’est pas du tout digne de le dire les moyens financiers de notre pays sont très limité et donc ne peuvent pas permettre de réaliser toutes les ambitions du gouvernement avec à la tête le président de la république.
    Il est donc normal que ce dernier entreprenne des voyages à l’extérieur en vue de croiser de potentiels investisseurs et de potentiels bailleurs de fonds pour que projets puissent être mis sur pieds pour développer le pays et offrir du travail aux populations.

  24. Il est important que tous les acteurs politiques maliens,surtout ceux de la majorité comprennent que le président IBK est le président qui est ouvert à tous le monde et qui ne fait aucune différence.
    Je pense que tous le monde devais faire comme lui.

  25. En bon chef,le président IBK ne peut laisser la majorité et l’opposition se battre éternellement pour des futilités.C’est pour cette raison qu’il se bat pour mettre chacun devant ses responsabilités pour la bonne marche de notre Maliba.
    Merci président pour votre maturité d’esprit…

  26. Un président fort,c’est un entourage engagé et un opposition qui fait de bonnes propositions.
    Tous les maliens ont donc le devoirs de soutenir et accompagner le président dans ces actions car c’est en cela que réside l’intérêt de tous…

  27. Le salut du Mali ne peut venir que de l’union de ses enfants.
    Nous devons donc tous nous unir pour travailler dans l’intérêt supérieur de notre pays.
    C’est ce à quoi à le président IBK invite tous les maliens pour sortir notre pays du trou.
    Merci au président…

  28. En deux ans de pouvoir de IBK certains indices concernant le traitement salarial des agents de la fonction publique ont connus une hausse et le SMIG a aussi évolué. Des milliers d’emplois ont été créé et d’autres sont garanti dans les domaines de l’agriculture et autres.
    La croissance économique du pays a été maintenue à 7% jusqu’à pour un pays qui était en crise je pense que c’est déjà bon mais le meilleur est à venir…

  29. Le mali est notre bien à tous et les divisions internes ne nous apportent rien.
    C’est pour cela que IBK lutte pour l’adhésion de tous les maliens sans exception pour relever notre pays.
    Soutenons le donc dans sa lutte pour le développement de notre Maliba…

  30. La crise qu'a héritée Ibrahim Boubacar Keïta ne lui laissa pas le choix e 2013. Raison pour laquelle il a vite entrepris les voyages à l'extérieur du pays. Ces visites sont des démarches pour aller solliciter les bailleurs de fonds à aider le Mali dans le processus de la paix et à venir fiancer d'avantages dans le pays.

  31. On peut ne pas aimer Ibrahim Boubacar Keïta. Mais on sait qu’il n’est pas soutenu pas son entourage politique, la majorité présidentielle. La preuve en est que dans les débats regroupant les deux camps, la majorité et l’opposition, aucun militant du camp de la présidence ne dit un seul mot. A plus forte raison partir dans le même sens que le chef de l’Etat. C’est déplorable. 😀 😀 😛 😛 😛

  32. Les militants de la majorité présidentielle sont des attentistes parfaits. Chacun se bat pour son intérêt et ne se soucie point de l’intérêt de la majorité. Certains aillent jusqu’à se confronté pour la place. Nos politiciens sont de cette catégorie de politiques de ventre et non de vrais politiques. IBk peut même pleurer la mort de son camp, il s’agit de la majorité. 💡 💡 😆 😆 😆

  33. C’est après leur échec au premier tour des élections présidentielles de 2013 que la majeure partie de ces partis politiques, CODEM, MPR, CNID, ADP-Maliba, … ce sont mis au côté du RPM dont tout le monde comme le sortissant victorieux du deuxième tour. Voilà pourquoi aucun politicien de ces partis n’a pas une seule fois défendue la cause de la majorité présidentielle. Ils se disent déjà dans le lot qu’ils voulaient. C’est d’ailleurs ce qui fait que les opposants se permettent de dire de n’importe quoi sur le bilan de la gestion d’IBK. 😀 😀 😀 😛 😛 😛

  34. Les partis CODEM, CNID, MPR, ADP-Maliba, et CDS, et autres n’ont pas rejoint la majorité présidentielle pour autre chose si ce n’est pour profiter du pouvoir. Ce qui me casse la figure dans cette situation, c’est le silence des membres du RPM, le parti du président de la république lui-même. Imaginez une minute, chers compatriotes. Ce sont les députés du RPM, Bafotigui Diallo, Bakary Koné, Kalilou Ouattara, Bocary Treta, j’en passe qui sont soit à la base de révélation du scandale dit des engrais frelatés et de l’avènement de ce scandale. 😛 😛 😀 😀 😀

  35. Une chose est sure. Au Mali on a vu que les partis politique adhèrent à la majorité présidentielle pour des places et non pour faire un pôle pendant tout le mandant du parti au pouvoir au quel ils se sont alliés volontairement. La preuve en est que seule l’opposition alimente les débats politiques avec la présence de la majorité, chose inadmissible en politique. 😛 😛 😛 😀 😀

  36. Les membres d’un camp politique, parti, doivent s’entraider sur la scène politique. Surtout lorsqu’on est parti majoritaire de la présidence. En politique, il ne suffit pas seulement d’être militant d’un parti. Il s’agit aussi de partager l’idéologie de ce parti et toujours soutenir son collègue dans toutes les activités à caractères politiques. Mais Ibrahim Boubacar semble ne pas bénéficier de l’aider politique de ses collègues du RPM et de toute la majorité. Je crois que la solution serait que le chef de l’Etat ignore la présence même d’une majorité derrière lui. 🙁 🙁 🙁 🙁

  37. Ibrahim Boubacar Keita, lors de sa visite en troisième région, a manifesté sa déception face à son entourage, la majorité présidentielle. Il a eu à soulever certains points dans leur réaction. Ces proches, il s’agit toujours de la majorité, sont tous opportunistes. Ce sont leurs intérêts de places qui les préoccupent et non la logique de faire partie d’un parti politique. C’est dommage qu’il soit obligé de faire les reproches à Ségou encore. 😛 😛 😛 😛

  38. Les politiques maliens sont des opportunistes à la con. Au moment où le président de la république est dans les difficultés et compte sur leur coup de main dans les débats politiques, ils sont bouche-b. Mais quand il s’agit de mener une guerre de place à l’intérieur même du parti, ils sont tous ambulants dans les débats. C’est vraiment décevant de la part des membres de la majorité présidentielle de ne pas pouvoir tenir de débats en tête en tête avec une majorité aussi faible et inconsciente que celle dirigée par Soumaïla Cissé, Tièbilé Dramé, Modibo Sidibé et Ahamadou Abdoulaye Diallo. 😛 😛 😀 😀 😀

  39. Certaines personnes sont dans la majorité présidentielle pour seulement la place dans le gouvernement et dans les autres Administrations. Sinon les partis d’une majorité présidentielle sont tous prêts à défendre leur numéro 1. Mais chez nous cela n’est pas le cas avec des militants comme les députés Bafotigui, Bakary Koné, Kalilou Ouattara, j’en passe. Même après cette visite cette majorité ne changera pas. Le président se fatigue pour rien. 😀 😀 😛 😛 😛

  40. Au Mali, les hommes politiques font de la politique du ventre. Ils partent là où cela leur arrange. Ces exemples vont prouver cela : les cas de Dramane Dembélé, Bafotigui Diallo, Bakary Koné, Bocary Treta parce qu’aucun politique digne de son idéologie ne trahira jamais son parti politique quelle que soit la cause. C’est dommage que le président revienne encore sur ce qu’il avait déjà martelé lors de sa visite dans la 3ème région, Sikasso. 😀 😀 😀 😀

  41. En matière de démocratie IBK est à féliciter car, il est allé au-delà de la démocratique. L’opposition est dans tous les conditions et dispose d’une grande part de responsabilité dans la gestion du pays (statut de l’opposition). Mais jusque-là les maliens sont resté sur leurs faim, l’opposition est nul et mal organisé.

  42. Les détracteurs dupe la conscience des honnêtes citoyens en leurs faisant croire que le gouvernement leurs à tourner le dos. Ils poussent les citoyens à mettre en cause la crédibilité du régime en place.

  43. Je pense que président IBK a été très sage, quand il décida de rencontrer les acteurs politiques. IBK a reçu l’opposition. Il les a encouragés tout en leur invitant à préserver les intérêts du Mali. La démocratie malienne depuis l’avènement du régime d’IBK fait de plus en plus sa promotion.

  44. Tu as raison, sur le plan diplomatique, le MALI avait plusieurs défis à relever notamment son honneur, sa dignité et même défendre son intégrité territoriale, rétablir aussi la bonne collaboration et l’intégration qui existaient entre le Mali et le reste du monde. Après l’avènement des émeutes du 22 MARS 2012, le Mali avait perdu toute la considération et la crédibilité qui existaient entre elle et le reste du monde. ➡ ➡

  45. Certes, plusieurs choses se sont passées lors des 2 ans d’IBK. La population lui accord toujours sa confiance et lui offre son soutient permanent, car nous savions qu’il est la solution et le seul actuellement dans le milieu politique malien. Les autres politiciens à la tête du pays seront plus catastrophiques d’IBK, je suis sûr de cela.

  46. Les vrais alliés doivent avoir tous les mêmes soucis et les mêmes ambitions. Malheureusement pour IBK, mais je ne pense pas si son compagnonnage est le cas. Parce qu’il a une coalition de façade derrière lui, ce n’est remplie que des opportunistes. Que Dieu vous sauve IBK !!!

  47. Les voyages effectués par le président de la république IBK à l’extérieure du pays ne sont pas des voyages qui dérivant d’un simple plaisir, non loin de là. Il faut savoir que les voyages du président IBK à l’extérieure sont d’une importance capitale. Vue la détérioration des relations diplomatique de notre pays il était urgent que le président s’y mette pour résoudre le problème.

  48. C’est sur l’ensemble de la CMP que les maliens ont mis leurs confiances totales. Ce n’est pas le moment que la cmp baisse le bras, la route est longue et le meilleur est à venir. Du courage !!!

  49. A chaque action du président on acharne sur lui-même si c’est dans l’intérêt général du pays non cherche à saboter et la cmp ne fout rien. Il faut que vous vous investissiez dans les débats politiques du pays pour défendre les actions du président.

  50. Sur le marché de l’emploi, les horizons sont prometteurs. Déjà, 36% des 200 000 emplois promis par IBK pour ce quinquennat sont pourvus. A ce rythme, il n’y aura pas de doute que l’homme de parole respectera ses engagements. KANKELETIKI an dalebila alibi !!!!

  51. Ce n’est pas la bouche mais c’est l’acte. l’espoir est permis, parce que le Mali est un pays où le climat des affaires est propice, un pays prisé par les investisseurs, qui se bousculent au portillon. Le Représentant de la Banque Mondiale pour les opérations au Mali vient de confirmer que les clignotants à Bamako sont au vert et son institution encourage les porteurs de projets à venir au Mali. Même son de cloche chez le Représentant du FMI au Mali, qui martèle haut et fort qu’avec l’avènement d’IBK au pouvoir, «le Mali a décollé» et surtout avec tout récemment la conférence de l’OCDE qui nous a permis d’avoir l’octroi de 360 millions d’euros. IBK la solution !!!

  52. Avec plus de 78000 emplois crées l’espoir est vraiment permis monsieur le journaliste IBK c’est vraiment la solution et nous comptons beaucoup plus sur lui.

  53. Quel espoir pour l’avenir du Mali, voir l’opposition malienne à accueillir le président de la république dans sa visite à SEGOU. C’est une belle image pour la démocratie malienne. Vive le Mali !!!

  54. Monsieur IBK est un sauveur que cela ne vous choque pas. Les actes montrent des preuves. Avec IBK Oui, l’espoir est permis, parce que notre armée nationale, auparavant dans un dénuement total, est en train d’être équipée, doucement mais sûrement. Avec la Loi de programmation militaire, soit 1500 milliards de nos francs sur 5 ans. Ses primes et autres avantages ont également connu une hausse sensible.
    Le problème de beaucoup d’entre nous les maliens est qu’on ne juge pas les gens sur la base de la réalité, mais sur la base de la particularité de sensibilité politique. Ce que ce régime a fait en deux ans vaut n fois mieux que le bilan des cinq dernières années du régime précédent qui est à la base de tous les calvaires que nous vivons aujourd’hui.
    Les soldats sont maintenant plus dans la condition avec le régime d’IBK qu’avant tout régime au Mali. Voilà les preuves. Le projet de la loi d’orientation et de la programmation militaire (LOPM) lancé sur une période de 4 ans de 2015-2019 adopté lors du Conseil supérieur a été présenté à la Commission défense de l’assemblée nationale dans le cadre du processus général de la réforme. Ce programme permettra aux forces armées d’acquérir des capacités leur permettant d’exécuter pleinement leurs missions sur toute l’étendue du territoire national, d’atteindre les objectifs du renforcement de perfectionnement des capacités opérationnelles des unités combattantes. Cela par le soutien logistique et l’appui pour l’amélioration du cadre de vie et de travail du personnel et du commandement militaire malien. La réalisation de l’ensemble de ces objectifs nécessitera un effort de financement supplémentaire de cinq cent quatorze milliards six cent quatre-vingt-douze millions quarante-quatre mille huit cent cinquante (514. 692. 044. 850) Francs CFA sur les cinq prochaines années. Une session du Conseil Supérieur de la Défense Nationale sera annuellement tenue pour connaître les avancées dans la mise en œuvre de la réforme. Dire moi monsieur le journaliste si cela n’est pas la une première fois depuis que l’armée malienne a été créée ? Les régimes précédents bouffaient des milliards sous prétexte qu’ils vont acheter des armements et c’est quand le nord a été attaqué que nous avions découvrir toutes les vérités. Même tout récemment IBK a commandé 6 hélicoptères A 29 et le président du comité de la défense son fils KARIM KEÏTA aussi avait commandé 4 avions de guerre APACHE IBK est pour rien dans cette histoire de la crise malienne, il fait son mieux et nous souhaitons aussi qu’il soit la solution.

  55. Je ne sais pas ce que toi tu veux monsieur Dabo? Le président relève petit à petit tous les défis qui l’attendaient avec tout cela toi tu racontes des n’importes quoi. Même quant on prend seulement l’accord de paix, cela suffit. Merci IBK !!!

  56. Monsieur le C’est le travail qui fait l’homme et c’est le travail qui a donné cette crédibilité à l’homme d’IBK. A moins de deux ans il a fait signer le Mali plus de 400 projets dans tous les domaines et dans tous les secteurs que cela soit politique, économique, social, sécuritaire ou religieux. IBK la solution les maliens vous soutiennent toujours, il ne faut pas écouter les jaloux, ils veulent faire une prise de conscience des ignorants qui ne connaissent pas la réalité des choses. Vive le Mali et vive IBK.

Comments are closed.