IBK rappelle ses ministres à l’ordre à Bla : «Nous ne sommes pas venus au pouvoir pour porter des grands boubous et nous promener»

56
L'acceuil du président IBK à Baraouéli lors de sa première journée de visite dans la région de Ségou
L'acceuil du président IBK à Baraouéli lors de sa première journée de visite dans la région de Ségou

«Il ne sert à rien d’être chef si on ne peut essuyer les larmes des populations». Bla manque de tout. Infrastructures sociales de base, routes, agents et équipements sanitaires, centres de loisirs, électricité. De quoi susciter le courroux du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, qui a séjourné dans la région de Ségou la semaine dernière.

Le vendredi 11 décembre dernier, le Président IBK était à Bla, dans le cadre de la tournée qu’il a effectuée du 7 au 12 décembre dans la 4ème région. Il était venu dans le Dionkala s’enquérir des préoccupations des populations de cette localité.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a été bien servi, avec tous les problèmes qui assaillent le cercle de Bla. Comme à son habitude, sans langue de bois, IBK a saisi cette opportunité pour rappeler ses ministres à l’ordre.

Devant les populations de Bla, massivement mobilisées sur la Place de l’indépendance et scandant: «courant, courant, l’électricité ou rien», le Président de la République a été interpellé par le maire et le chef de village. C’est pourquoi, il a tenu un discours de fermeté, un véritable rappel à l’ordre à l’endroit de ses ministres, qu’il a invités à résoudre les problèmes des populations.

«Comme d’habitude, vous m’avez honoré et respecté. Je suis venu ce matin à Bla, j’ai rencontre les notabilités à la mairie. J’ai écouté votre chef de village. Ce qu’il m’a dit, je l’ai pris avec foi. Parce que le pouvoir ne sert à rien et qu’il ne sert à rien d’être chef si on ne peut pas essuyer les larmes des populations en résolvant leurs problèmes.

Les gens sont là dans l’obscurité et, nous, nous sommes à Bamako dans la lumière. Dire que nous sommes des autorités en charge du pays. Comment peut-on dormir en sachant cela? Ma visite à Bla m’a montré beaucoup de choses. J’ai eu beaucoup de renseignements. On me dit beaucoup de choses qui ne sont pas vraies. Ce que vous m’avez dit, je l’ai entendu.

Incha Allah, tous ceux ce qui ne feront pas ce qu’ils doivent faire la prochaine année… On verra! On verra! Nous ne sommes pas venus au pouvoir pour porter des grands boubous et nous promener. Non! Nous sommes au pouvoir pour vous. Si nous ne pouvons résoudre nos problèmes, que l’on parte.

Wallay, je le dis, c’est dans mon âme. Tous les jours, on te dit de belles paroles, pour te rassurer. Tout est mensonge! Mieux vaut voit une fois que d’entendre cent fois. Je suis venu, j’ai vu et j’ai entendu. J’en ai vu des choses. Ce que j’ai vu ne m’a pas plu. Incha Allah, je mettrai fin à tout cela.

Bla sortira de l’obscurité. Les jeunes de Bla auront leur centre de loisirs. Les infrastructures routières, comme ailleurs, se feront à Bla. Il n’y a pas grande chose à dire. Ce que j’ai vu me suffit largement. Je remercie tous ceux qui se sont déplacés pour venir à ma rencontre», a déclaré le Président IBK, qui était dans son village maternel.

Auparavant, le maire de Bla, Soungalo Mallé, avait attiré l’attention du Président de la République sur les préoccupations de ses populations. «Vous avez entendu, vous avez vu et vous avez écouté. J’espère que vous avez compris», a-t-il déclaré. Selon lui, l’un des problèmes majeurs de sa commune est l’insuffisance d’électricité.

Il a aussi fait savoir l’utilisation du courant coûte très cher à ses populations, le prix du KW s’élevant à 280 FCFA. C’est pourquoi il a formulé le vœu de voir sa commune éclairée par de l’électricité accessible à tous.

Autre préoccupation du maire Mallé, la réalisation de certaines infrastructures routières, notamment la route Bla – Falo, longue de 60 km et de celle de Yankasso à Talo. A l’en croire, la réalisation de ces routes permettra de faciliter le transport des productions agricoles du cercle, qui est une zone d’agriculture. Il a aussi émis le vœu de voir réaliser dans sa commune une usine d’égrainage de coton.

Selon le maire, la construction de cette usine va créer de nombreux emplois pour les jeunes de Bla, qui souffrent aussi du manque d’espace de loisirs. Il a également relevé le manque de personnel dans le District sanitaire.

Les déclarations du maire ont été nourries d’applaudissements des populations, qui s’étaient déplacées en masse pour accueillir la délégation présidentielle. Elles étaient venues de l’ensemble des 17 communes du cercle de Bla accueillir IBK, dans la chaleur. Tout le potentiel folklorique e du cercle était mobilisé pour rendre festive cette visite du chef de l’Etat.

Youssouf Diallo, Envoyé spécial

PARTAGER

56 COMMENTAIRES

  1. Lorsqu’on est président d’un pays,on ne s’assoit pas seulement dans la capitale pour gouverner.
    C’est ce que le président IBK a compris et a décidé à la rencontre de ses compatriotes du pays profond.
    Il y est allé non seulement pour apporter le développement,mais aussi et surtout pour toucher du doigt leurs réalité quotidienne que certains ont délibérément choisi de lui cacher.
    Merci président. 😆 😆 😆

  2. Comme à toutes les autres étapes cette visite,le président n’a eu qu’une parole à Bla:DÉVELOPPEMENT.
    C’est justement ce développement qu’il est allé leur apporter tout en soulignant la mauvaise foi de certains de ses collaborateurs qui ont décidé de maintenir ses compatriotes dans la précarité.Et c’est c’est une population comblée qui n’a pas manqué de lui témoigner toute sa gratitude.
    Merci président…

  3. Pour ma part, la visite du président à Bla, lui a permis de comprendre qu’il est entouré de personnes malhonnêtes et dénuer de toute crédibilité. C’est vraiment décevant que s’être entouré de personnes véreuses en qui l’on avait une grande confiance.

  4. ” nous n’avons pas été installés au pouvoir pour porter de grands boubous et nous promener…Non, nous avons été installés pour vous servir, et trouver des réponses à vos attentes. Il est alors clair que nous devons renoncer au pouvoir si nous ne sommes pas pour remédier à vos soucis.”
    Effectivement un président est élu pour répondre aux attentes de sa population. Pour cela, il est aidé dans sa tâche par les élus locaux qui sont le porte-parole des peuples auprès des institutions. Mais quand ceux-ci ne jouent pas le rôle qui est le leur, résultat des préoccupations des peuples non satisfaites. Le président fait bien d’aller au contact de ceux-ci pour s’imprégner de vu-sus de cette réalité. Et j’espère qu’il donnera une suite favorable aux attentes des populations de Bla.

  5. “Tout est mensonge! Mieux vaut voit une fois que d’entendre cent fois. Je suis venu, j’ai vu et j’ai entendu. J’en ai vu des choses. Ce que j’ai vu ne m’a pas plu. Incha Allah, je mettrai fin à tout cela.”
    Le président est un homme de parole et il la tient toujours. J’exhorte les populations de Bla à faire confiance au président car c’est un homme de conviction et de grand cœur et, il saurait trouver une réponse prompte à leurs préoccupations.

  6. A mon avis, je pense que le président a été trahi par ses éclaireurs qui étaient sensés l’informer des réalités de cette ville. Ceux-ci ont trahi sa confiance car ne dit-on pas que c’est de la confiance que naît la trahison. Et le président en tant qu’un homme de caractère, relèvera ce défis.

  7. Les devoirs de l’amitié, sont la confiance, la bienveillance et les conseils. Et bien, le président de la république a été trahi par ses hommes sur la réalité de la ville de Bla. En tant qu’un homme pragmatique et qui n’a pas sa langue dans la poche, exprima sa colère au vue et au su de toute l’assemblée comme quoi il n’est du tout content. Il trouvera une solution à leurs préoccupations.

  8. ” mais à quoi sert un dirigeant qui ne sait pas essuyer les larmes de ses populations ?”, a dit le président à Bla lors de sa visite.
    En effet, cette interrogation du président montre à quel point, il est engagé à donner une réponse très rapidement aux préoccupations de sa population en général et en particulier celle de Bla. Et en tant qu’un homme de parole, je sais qu’il relèvera le défis. 😀 😀

  9. La colère du président de est justifiée car le ministre de l’habitat va faillit à sa qui était d’offrir des logements décents à nos compatriotes. Je pense que le président de la république doit le déposer pour qu’il puisse servir d’exemple aux autres dans l’exercice de leurs fonctions respectives.

  10. Si le ministre Dembélé se prépare pour un départ de la primature c’est que quelques part il reconnait les faits qui lui sont reprochés. C’est une très bonne chose.
    Il faut aussi que comme le ministre Dembélé, le président de la république sanctionne tous ceux qui ne font pas honneur à son pouvoir. Ce sera un signal fort dans la lutte contre le laxisme et la corruption.

  11. Si le torchon brûle entre le président de la république et son ministre de l’habitat c’est que ce dernier est fautif car le président de la république n’a jamais jugé ces ministres et autres membres d’institutions sur les paroles. Il a toujours vérifié les faits et les faits ont condamnés cette fois ci le ministre Dembélé.

  12. « Cette boutade du président IBK lors de la rencontre avec les leaders de la mouvance présidentielle à Ségou est très significative »
    En effet, cet acte est salutaire car il faut faire savoir aux brebis galeuses qu’elles ne sont pas intouchables et qu’elles sont là pour travailler pour le peuple alors ceux qui ne font pas convenablement leur travail seront inquiétés.

  13. Le président de la république raison de remonter les bretelles à son ministre car il aime son peuple et par conséquent il veut le meilleur pour lui. Le ministre doit corriger cette erreur gravissime qui n’honore pas du tout les ambitions du président de la république pour son peuple.

  14. Avant de se rendre à Bla, IBK avait été rassuré que tout y allait bien. Car, « certains ministres auquel il a donné des instructions semblent n’avoir rien fait », croit savoir un proche du pouvoir dans l’anonymat ». Je pense donc que c’est le voile qui est tombé sur plusieurs actions de ce genre et IBK ne doit pas caresser dans les sens du poil ces gens qui en réalité sont ses vrais ennemis car ils veulent salir sa réputation et aussi son pouvoir.
    Ils l’ont humilié et il ne doit pas tolérer cela pour que ça puisse servir d’exemple aux autres.

  15. IBK est un homme très honnête c’est pourquoi à Bla il a parlé franchement ne tenant pas compte de ses ennemis qui étaient dans la foule et ceux même qui sont dans les organes dits” de presse” qui attendent qu’ils prononcent un seul mot pour raconter des bêtises à tout bout de champ.
    Il aurait bien pu faire fi de cette réalité et revenir à Bamako mais s’il a évoqué c’est qu’il est sincère et il y trouvera une solution pour le bien de l’état et de la population.

  16. Merci au président IBK pour tout ce que tu as fait pour les populations de la 3ème région lors de cette visite. Nous avons besoin de conditions et d’un cadre de vie agréable alors que ceux qui ne sont pas inscrits dans cette logique soient mis de coté pour que notre pays avance.

  17. « mais à quoi sert un dirigeant qui ne sait pas essuyer les larmes de ses populations ? ».
    Oui président vous avez raison de vous posez cette question ainsi qu’à ceux qui vous entourent.
    Ibk est un homme très honnête c’est pourquoi il a parlé franchement ne tenant pas compte de ses ennemis qui étaient dans la foule et ceux même qui sont dans les organes dits” de presse” qui attendent qu’ils prononcent un seul mot pour raconter des bêtises à tout bout de champ.
    Il aurait bien pu faire fi de cette réalité et revenir à Bamako mais s’il a évoqué c’est qu’il est sincère et il y trouvera une solution pour le bien de l’état et de la population.

  18. « Pendant que des gens vivent dans le noir ici, nous qui sommes dans l‘éclairage à Bamako, nous-nous faisons appeler ‘’dirigeants’’, fermant l’œil tout en le sachant ! »
    Trahison! C’est ce sentiment qui animait le président de la république quand il prononçait ces mots. C’est inconcevable pour une personne qui aime son pays que ces concitoyens soient dans le besoin et qu’il n’arrive pas à les sortir de cette situation à cause de certaines personnes véreuses qui ne font pas ce qu’il leur dit. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
    C’est paroles son vraiment chargées de sens et doivent être interprété à juste titre plutôt que de faire des insinuations blasphématoires.

  19. IBK est celui qu’il faut à la tête du mali mais certaines personnes veulent tout faire pour le nuire.
    Des vautours à qui il a confié des responsabilités ont trahi sa confiance.
    Il ne faut pas toujours se donner à des commentaires fantaisistes qui montrent toujours notre haine envers le président.
    Le Mali quelques soit ce qui se dit est un grand pays et le président ne peut pas être partout en même temps c’est pourquoi il y des ministres qui composent un gouvernement en vue d’exécuter des tâches spécifiques à leur domaine et des députés qui composent un hémicycle qui sont les porte-voix des populations qui légifèrent pour l’amélioration des conditions de vies des populations.
    Par conséquent si ces personnes pour d’autres ne traduisent pas fidèlement les besoins des populations et pour d’autres n’exécutent pas ce qui leur a été prescrit. Il faille que le président de lqa république prenne ses responsabilités comme lui-même l’a si bien dit pour rectifier le tir car ces opportunistes le déshonorent en posant ces actes vraiment répréhensibles.

  20. Les collaborateurs d’IBK ne sont pas de bonne foi avec lui, sinon comment le président s’engage à remettre le pays sur de bonne voie et que ceux ses propres ministres qui sont ralentisse. Les ministres doivent faire preuve de responsabilité et de patriotisme.

  21. Tu as raison, car les maliens font confiance à IBK et IBK aussi fait confiance à ses propres et ses collaborateurs pour établir un travail bien fait. Si les proches et collaborateurs d’IBK ne suivent pas son rythme de travail, la confiance perdra tout son sens et la déception sera très grande entre IBK et son peuple et entre IBK et ses proches et collaborateurs. C’est tout le monde qui payera les pots cassés.

  22. Je pense que l’envie, la détermination, le dévouement, la bonne foi et le sens de patriotisme de vouloir bâtir la nation qui anime le président IBK n’est pas tout à fait réciproque. Les proche d’IBK doivent faire preuve de bonne foi et mettre en exercice leur sens de patriotisme pour enfin sortie le pays de cette crise multidimensionnelle.

  23. L’entourage d’IBK lui cause beaucoup de difficulté dans sa mode de gouvernance en générale. La détermination, la droiture IBK n’est pas réciproque. Voilà pourquoi je préfère qu’IBK choisisse des personnes même pas connu dans la politique malienne, s’il le faut pour que ses attentes soient comblées, le plus important reste la bonne gouvernance du pays.

  24. IBK est engagé dans un combat et est seul contre tous. Bon nombre de ses proches ont trahi sa confiance. Ce sont les proches d’IBK qui se transforment aujourd’hui en ennemies de la République. Qu’ils font preuve de patriotisme et de foi puuuufffffffffffffff

  25. Vraiment la population de Bla souffre beaucoup surtout un cercle considéré comme l’un des noyaux centraux de la culture du coton au Mali est déficit de tout cela c’est vraiment cruel. Mais je pense que les problèmes ont été entendus par qui de droit et je suis sûr aussi qu’ils seront résolus. Déjà que le problème d’électricité vient d’être régler avec deux groupes électrogènes, pour maintenir le courant 24/24h

  26. Un ancien cercle comme Bla et l’un des cercles les plus importants pour l’économie malienne souffre comme cela, c’est vraiment dommage. Qu’est-ce que les anciens régimes foutaient ?

  27. C’est ce que j’ai dit aux habitants de Bla l’autre jour. Qu’ils n’ont qu’à mettre dans leurs têtes comme ils ont eu déjà l’électricité et voilà des preuves. Voilà même pas trois jours des faits, nous venons de voir les preuves. IBK a vite envoyé deux groupes électrogènes à BLA pour assurer l’électricité 24h/24 sans interruption. IBK Bravo !!!

  28. Trop parler c’est la faiblesse, c’est ce que monsieur le président dit chaque fois. Sinon beaucoup d’efforts ont été fait même s’il existe jusqu’à présent des vides mais je pense que la moitié des essentiels ont été faits. C’est aux ministres aussi de se mettre à leurs places de responsabilité pour qu’on n’adosse pas tout à IBK.

  29. Oui c’est vrai on l’avait menti sinon depuis son investiture Il a commencé à attaquer toutes les priorités de ses promesses comme celle de Bla mais malheureusement, les malintentionnés ont voulu saboter ses efforts. Vive IBK !!!

  30. Voilà la preuve deux jours après les faits le président a envoyé deux groupes électrogènes à Bla pour assurer l’électricité 24h/24. Bravo IBK !!!

  31. Oui celui qui sait qu'il ne peut pas accomplir sa mission n'a qu'à rendu sa démission. Nous ne sommes pas ministres pour la beauté soit pour se balader dans des grosses voitures. Il faut les soucis de la population soient comblés à temps.

  32. La pire des erreur c’est de mentir pour soi même. Tous les ministres doivent avoir les même intentions et les ambitions que monsieur président de la république. Mais comment une situation a été arrivée à Bla? IBK était rassuré que tout va bien à BLA alors que c’était faux ou bien ils voudraient humilier IBK ???

  33. C’est vrai ce que monsieur le président a dit. Les ministres doivent comprendre qu’ils ne sont pas ministres pour être dans les luxes seulement et bouffer de l’argent. Là où nous sommes le Mali a besoin des hommes intègres, travailleurs et qui ont la bonne volonté de faire avancer ce pays.

  34. Il est temps que les choses changent et que les choses améliorent dans les niveaux du Mali. Les ministres doivent savoir qu’ils sont là par mérite et ils doivent combler les attentes de la population.

  35. Le chef de l’Etat a raison. On n’est pas au pouvoir pour porter uniquement les grands boubous. Mais pour satisfaire aux attentes de la population. Les élus ainsi que les hommes du gouvernement son tous mis devant les faits. Le peuple doit être la priorité des autorités. 😯 😯 😯

  36. Un gouvernement qui ne satisfait pas les besoins des gouvernés rempli difficilement sa mission. Jamais je n’avais pas vu Ibrahim Boubacar Keïta aussi furieux que je le croyais. Il a été surpris que la population du cercle de Bla soit encore dans de telles situations, après tout ce qui lui ait été révélé.

  37. Les hommes politiques maliens on fait en sorte que, à travers leur comportement, nul ne doit leur faire confiance. IBK doit faire en sorte que ces hommes soient tous capable de lui dire le minimum de vérités qu’il attend d’eux. Ce n’est pas du tout bon de mentir un président, surtout lorsqu’on est dans son camp. 😛 😛 😛

  38. Ibrahim Boubacar Keïta est mal entouré. Son entourage semble avoir oublié sa mission. Vu les propos rassurants qu’on lui raconte à la longueur de journée et la situation misérable que vive les habitants de Bla, il ne saurait rester tranquille tant que rien ne soit fait pour mettre fin à cette situation. 👿 👿 👿 💡 💡 💡

  39. Certaines personnes au pouvoir sont prêtes à tout, absolument tout, pour que le président de la république les accorde sa confiance. Et après ce sont ces mêmes personnes qui nous trahissent. L’entourage d’IBK a abus é de sa confiance. Jamais il ne pouvait imaginer une telle chose venant de son propre camp. ❓ ❓ 😛 😛 😛

  40. Le chef de l’Etat en visite dans le cercle de L’Etat s’est rendu compte de la réalité du terrain. Il a su que ce que son entourage, ses compagnons lui racontaient sur cette ville est différent de la réalité sur le terrain. On lui disait que ce cercle est l’un des cercles les plus confortables qu’il pouvait l’imaginer alors que c’est tout à fait le contraire. ➡ ➡ ➡ 😛 😛

  41. Je tiens à vous dire que le président de la république ne peut pas personnellement s’occuper de tout et de rien dans un pays. Depuis qu’il y a eu la séparation des pouvoirs en trois : législatif, exécutif et judiciaire, certaines tâches sont confiées à d’autres personnes responsables de leur gestion. Le président de la république est la tutelle du pouvoir exécutif. Les agents de ce pouvoir doivent lui dire la vérité rien que la vérité. 👿 👿 👿 💡 💡 💡

  42. Après tout ce temps, le président de la république ne s’était pas senti aussi trahi qu’il l’était hier devant la population de Bla dans la région de Ségou. La condition dans laquelle il trouve cette population ne lui donne pas le choix de ce qu’il doit faire pour mettre fin à cela. Il est allé jusqu’à dire qu’on n’est pas au pouvoir pour ne porter que des grands boubous. 💡 💡 💡 😆 😆 😆

  43. En visite dans le cercle de Bla, dans la troisième région, le président de la république, n’a pas caché ses sentiments face aux conditions de vie de cette population. Il ne pouvait pas imaginer qu’il puisse encore trouver Bla dans de telles situations, après tout ce qui lui ait été affirmé sur ce cercle. Il a toujours été rassuré par son entourage que ça va dans ce cercle. 👿 👿 👿 💡 💡 💡

  44. Cette visite de Bla a permis au chef de l’Etat de rendre compte de certaines qui lui étaient cachées par son entourage. Franchement, l’actuel locateur de Koulouba n’a pas caché son désespoir et sa déception. Il a quitté cette ville avec un visage envahi par une déception totale et la colère. Son discours à population de Ségou lui a donné une autre image. On voyait en cet homme les comportements patriotiques du premier président du Mali indépendant, Modibo Keïta. ➡ ➡ 😛 😛 😛

  45. IBK est le président qu’il faut aux maliens, celui qui sait comblé les maliens de bonne réalisations, nous sommes fiers de sa prise de conscience envers et de sa vision pour la population de ses localités du Mali.

  46. Enfin notre Président a compris que , c’est allant vers la base que l’on se rend compte des vrais réalités de sa population mais pas en restant à Bamako ou en écoutant ses Ministres . Il est toujours déphasé par rapport à la réalité de sa nation et s’il doit s’éterniser dans chaque localité , lors il ne finira jamais sa visite du Mali durant son mandant . Ce n’est pas la peine de se mettre en colère contre ses ministres plus qu’immobiles . S’il leur avait donné une feuille de route avec résultat à la clé , il en saurait sur qui est capable de quoi . Nous comprenons tous la difficulté que notre pays est en train de traverser mais EST CE QUE VOS MINISTRES , DEPUTES en SONT CONSCIENTS ? Si oui comment expliquer leur INDIFFERENCE TOUTE à la MISERE de la POPULATION ? C’est votre role des les appeller à l’ordre et de veiller à ce qu’ils font , toujours et toujours et au pire des cas prendre les SANCTIONS qui s’imposent . Mais voilà , le Président ignore tout et c’est par occasion qu’il se rend compte , comme lors de cette sortie à Ségou que rien ne BOUGE en réalité . Merci

  47. «Il ne sert à rien d’être chef si on ne peut essuyer les larmes des populations». Bla manque de tout. Infrastructures sociales de base, routes, agents et équipements sanitaires, centres de loisirs, électricité. De quoi susciter le courroux du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, qui a séjourné dans la région de Ségou la semaine dernière »
    Bien dit mon présii, celui qui se sent affecté n’a qu’à dégager. Par contre, tous ceux qui ont l’amour de c pays sont invité à s’investir cops et âme d’avantage pour porter ce pays au plus haut des sommets.

  48. Il a fallu que le président de la République se rende dans la localité de Bla pour mettre la main sur la réalité. Comme c’est lamentable, je me demande bien que font ces institutions de l’Etat ??

  49. Enfin, cette situation permettra à beaucoup de gens de comprendre qu’IBK n’est pas le malheur du Mali mais plutôt ses fils eux-mêmes. Pendant tout ce temps, des réalités lui sont cachés.

  50. Le Mali souffre, pas à cause de notre président mais de son entourage. Il est évident que les institutions de l’Etat sont beaucoup moins fréquentes dans la gestion de notre pays. Ils laissent tout sur le dos du chef de l’Etat. Or, IBK seul ne peut pas gérer ce pays. 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  51. Les populations ne doivent pas souffrir autant tandis que les ministres sont là. Ils ne sont pas tous censés niés les conditions pénibles auxquelles ces habitants sont confrontés depuis des années.

  52. Tous les ministres sont appelés à jouer plus que la mission qui leur a été soumis. La faille d’IBK est un problème qui leur concerne tous. Le peuple a élu IBK certes, mais à ne pas oublier que ses institutions qui l’entourent sont là pour l’appuyer. 😆 😆 😆 😆 😆

  53. Tous ensemble pour un Mali meilleur, donnons le meilleur de nous-même pour redonne une image acceptable à notre pays. Je rappelle qu’IBK est le président actuel du Mali et le premier concerné. Mais il faut reconnaitre que le Mali n’est pas à lui, juste pour dire à ses ministres de mouillés les maillots pour leur patrie.

  54. Avouons que le président de la République n’est pas le seul déçu dans cette histoire. C’est bien qu’il ait effectué ce tourné dans la région de Ségou. Il a vus de ses propres yeux le contraire de ce qu’on lui disait.

  55. Le président de la République est toujours le premier responsable, mais de toutes les milles et une façon, il y’a des institutions qui sont là pour l’aider à grimper. Son entourage aussi compte beaucoup.

  56. Je suis entièrement d’accord avec Ladji Bourama, ces ministres doivent assumés leurs part de responsabilités. Certes, IBK est celui qui a été élu mais il n’est pas le seul concerné dans la gestion du pays.

Comments are closed.