Le PDG de la CMDT bientôt relevé : Des paysans assignés en justice par le PDG

9

La CMDT au creux de la vague : 271 déflatés réclament leurs droits de licenciementLe PDG de la CMDT a porté plainte contre les paysans producteurs de coton car ils ont bloqué le coton jusqu’au paiement de leurs ristourn

Au lieu d’être des interlocuteurs des pauvres paysans, le PDG et son adjoint ont préféré la manière forte en suivant les conseils de Bakari Togola qui a dejà fini son mandat. IL s’agit bien selon nos informations des opposants à la vision du PDG de la CMDT et de Bakari Togola qui ont donné instruction aux paysans de Koutiala de ne pas se soumettre au traditionnel exercice en refusant catégoriquement de livrer les cotons aux agents de la CMDT. Et ceci aura un impact considérable sur la bonne exécution de la campagne agricole. Ce que le ministre Treta ne tolérera pas vus tous les efforts que le gouvernement a déployés pour la bonne marche de ce secteur.  Et du coup, le PDG et son adjoint ne sont plus qualifiés comme des interlocuteurs crédibles des paysans.
Aucun résultat tangible ne sera atteint dans le monde agricole ou ailleurs sans amélioration de la gouvernance. Cette bonne gouvernance ne sera jamais atteinte avec les équipes actuelles qui sont habituées à des pratiques mafieuses.

Face à ce comportement, la CMDT a assigné en justice onze membres des frondeurs.   Du coup, une nouvelle tension nait. Ceux-ci (frondeurs) disent aller jusqu’au bout de leur lutte ; faire sauter les chefs à visage d’ennemis à leur avis.

Le mandat de Bakari Togola est arrivé à terme après 10 ans à la tête de l’union nationale des cotonculteurs. Le Mali n’arrive pas à atteindre les objectifs de production du coton à cause des marchés frauduleux des engrais frelatés et autres marchés douteux. Il doit partir afin de donner une impulsion nouvelle à la CMDT.

Le ministre Bocari Tréta est fortement interpellé.

Yattara Ibrahim

Affaire à suivre

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Ce n est pas Salif ou Paul tout le monde se sucre sur le dos des paysans. Il faut résoudre les problèmes.

  2. Je pense que ce nomme vérité est en train de rabaisser le niveau de notre communication. Tu ne dois pas qualifie les paysans de bandits. C’est un abus de langage. L’ancien PDG Salif SISSOKO n’en est rien dans ce que nous sommes en train débattre. D’ailleurs son dossier je pense que tu l’ignores. Sans t’en dire plus pour des raisons de discrétion d’instruction, il suit son cours normal.
    Ce qui est devant nous est bien l’objet du débat du jour. Et, puis je ne suis pas de nature a insulter quelqu’un de ta nature même si tes injures sont adressées a nos parents. Si tu comprends français imagine déjà ce que je veux te dire tant bien que tu n’a pas de leçons de français a recevoir de moi. Ne penses surtout pas que sur les réseaux sociaux il n’y’a pas de moyens de tracer les gens qui commettent certains délits, détrompes toi. Ils sont fait pour servir de cadre d’échange de façon anonyme, très instructifs et suivi de près par certains gestionnaires dont tu ignores la nature. Je ne dit pas que c’est le cas pour toi, mais s’il te plait il faut respecter les autres dans leur logique même si elle est contraire a la tienne. La sagesse et le début de toutes science. L’arrogance ne t’amènera nul part que dans la voie du remord. Que Dieu te pardonne pour avoir insulter nos parents.

  3. Pour debloquer la situation, le PDG Kalifa et son DGA doivent accepter de partir. Une nouvelle équipe aura pour mission d’engager les négociations avec les paysans.

  4. Je pense que le PDG doit étendre le cercle des plaintes aux journalistes frelatés et à ce réseau de paysans bandits qui cherche à détourner les autres de leurs missions. Tout ceux ci visent à servir l’intérêt d’un seul homme: Salif Sissoko L’ancien PDG mais son cas n’est pas loin d’être réglé car son sort est scellé. Wait and see

  5. Bjr,

    tout à fait Nassigue, il fallait passer par la voie de la négociation. La force n’y règlera rien dans une telle situation.

  6. Je pense que vraiment Kalifa sanogo et Bakary togola ont depasse les bornes. Mais je ne suis pas etonne du comportement de ces deux abrutis. Mais Kalifa devrai faire ca tout sauf en milieu paysan. Pourquoi s’en prendre aux pauvres paysans tout simplement parcequ’ils reclament leur ristourne. Tout ce que que je peux dire, je vois que l’avenir de ce pays est sombre.

  7. Je pense que Kalifa Sanogo (PDG de la CMDT) a commis une grosse “faute” politique: ignorer le poids politique des paysans surtout dans la region CMDT de Koutiala. Il est de Sikasso et aurait du comprendre mieux quer quiconque le monde paysan de cette region….

  8. Je pense qu’au moins que ce journaliste a une bonne lecture de la situation des producteurs. Pas parce qu’il dit quelque chose qui va dans mon sens mais justement il a su pointe le vrai problème du doigt. Et je pense que ses propositions sont pertinentes pour ne pas tomber dans une autre crise de confiance des années 2000 qui avait démotiver les producteurs. En son temps, j’avais agréablement apprécier l’abnégation et le sens de négociation de son excellence Mr Tiena COULIBALY. Je vous avoue que sans lui a l’époque ou une autre personne ressource du même sens, ça allait être très difficile. Renseignez-vous auprès des producteurs pour me confirmer. Vous ignorez que dans cette situation c’est du business et en la matière ca se négocie.

Comments are closed.