Mali : la Communauté rwandaise célèbre les 28 ans de la fin du génocide

0

28 ans après la libération du peuple rwandais  par l’armée d’unité du général Paul Kagamé,  la communauté rwandaise au Mali s’en souvienne.

Le 4 juillet 1994,  le génocide contre les Tutsi Rwandais prit fin, grâce à l’intervention de l’armée patriotique Rwandaise.28 ans plus tard,  la libération du pays est célébrée par la communauté  rwandaise  au Mali.  Dans la joie et dans la communion totale avec  les autorités maliennes, la diaspora rwandaise a fêté cette libération.  A travers des chants de hymnes nationaux des deux pays,  la lecture d’un poème intitulé ‘’ Rwanda libéré 28 ans déjà’’, les danses traditionnelles rwandaise, l’allumage  de 28 bougies de la célébration de journée nationale, des discours de fraternité, la projection des photos en souvenir de la guerre et  des progrès  post-guerre sont autant d’activités organisées par la communauté rwandaise à Bamako, le week-end dernier.

Dans allocution empreinte d’union, la présidente de la communauté rwandaise, Alice Gasarabwe,  a  rendu hommage aux autorités maliennes qui étaient représentées par le Ministre des Maliens Etablis à l’Extérieur et de l’Intégration Africaine. «  Cette célébration marque  la fin du génocide et la formation du gouvernement  d’unité nationale Rwandaise », a rappelé Alice Gasarabwe,  ajoutant que cette lutte est le fruit de la mobilisation de tout le peuple rwandais, « de nuit blanche, de lutte sous le soleil et la chaleur pour la libération du pays ». «   La libération du pays  par le front patriotique rwandaise n’est seulement physique, elle est morale », a ajouté  la présidente de la communauté rwandaise au Mali. Poursuivant que cette lutte a permis d’affranchir  le peuple  de la pauvreté,  de la misère et de la violation des droits humains.

Et dira, en revanche,   que le 4 juillet 1994  a marqué le début de reconstruction  du Rwandais, le renouvèlement d’une véritable indépendance et de la résilience du pays. «  Les 28 ans sous le leadership de Paul Kagamé a été marqué par le rétablissement de la justice, la tolérance zéro contre la corruption, l’émergence d’une technologie  de l’information,  de la stabilité, de développement, l’égalité du genre, la bonne gouvernance… »,  a martelé Alice Gasarabwe.

Dans son sillage, l’ambassadeur du Rwandais au Mali, Pierre Karabaranga a indiqué que la journée nationale de la libération  marque la fin  d’un régime autocratique.  Aujourd’hui, dit-il,  le Rwandais a renoué avec le développement. « 71% des citoyens ont  accès à l’électricité.  L’éducation  pour tous et gratuite  pour les enfants rwandais jusqu’à l’école secondaire est garantie », a souligné le diplomate Rwandais.  Pour sa part, le Ministre en charge des Maliens de l’Extérieur a loué la qualité des relations qui lie les deux pays. Avant  d’exhorter  les deux parties à travailler à la consolidation de la paix.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here