Mali-Maroc: La coopération en bonne marche

1

Le Premier ministre, Moctar Ouane, a reçu en audience, ce mardi 29 septembre 2020, le ministre marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains de l’étranger, SEM Nasser Bourita ce mardi 29 septembre 2020 à la tête une délégation du Royaume chérifien.

Les échanges ont porté sur le renforcement de la coopération bilatérale entre le Mali et le Royaume du Maroc, notamment en matière de sécurité et de développement.

Les deux personnalités ont également évoqué la situation au Mali et dans la région sahélienne. Le Premier ministre Moctar Ouane s’est réjoui de cette visite qui traduit la solidarité du Gouvernement et du Peuple marocains avec le Mali, deux pays frères et amis unis par des liens séculaires d’amitié et de coopération. Il a rassuré l’hôte du jour quant à la volonté du Gouvernement du Mali de renforcer, en les diversifiant, les relations politiques, économiques, commerciales et culturelles.

L’émissaire marocain a tenu à présenter au nom de Sa Majesté le Roi roi Mohamed IV, la disponibilité totale et entière du Royaume chérifien à accompagner le Mali et à ne ménager aucun effort pour accompagner nous accompagné à faire face aux  défis liés à la transition.

Porteur d’un message de sa Majesté le Roi Mohamed VI au Président de la Transition, SEM Bah N’Daw, le ministre Bourita n’a pas manqué de relever “l’exception malienne” qui confère un cachet tout particulier aux relations bilatérales maliano-marocaines.

« C’est un message de Paix, de Solidarité et de Disponibilité » qu’est venu porter SEM Bourita, accompagné de l’ambassadeur du Maroc au Mali, SEM Hassane Naciri et du Directeur général d’études et de documentation du Royaume.

CCRP – Primature

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. SON EXCELLENCE BAH NDAW IL FAUDRA TOUT FAIRE POUR QUE LE MAROC ET L ALGERIE S ENTENDE
    EN ORGANISANT UNE REUNION A BAMAKO

    L AFRIQUE A BESOIN D UNITE POUR EMERGER ET IL FAUT LEUR DIRE TRES CLAIREMENT QUE L ON VIENNE PAS VERS NOUS CONTRE L AUTRE ET NON POUR NOUS

    2 GRANDS PAYS AFRICAINS QUI FONT DE LA RIVALITE DIPLOMATIQUE NE SERT PAS LA CAUSE AFRICAINE MAIS D AUTRES

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here