4ème édition du CEO du REAO Mali : La création d’entreprise au cœur des débats

0

La 4ème édition du CEO TALKS du REAO s’est tenue le samedi 22 octobre 2022 à l’hôtel Azalaï (ex Salam) sous le thème «  Jeune Entrepreneur : quelle forme juridique pour ma structure » aminé par Maître Fatoumata Sidibé Diarra.

Les membres du  réseau de l’entreprise de l’ Afrique de l’ouest (REAO- Mali) à savoir sa  présidente le  Dr Awa Diarra,  Sory Mankanguilé président fondateur  du REAO-Mali, Bakary Camara ancien président et Sidi Dagnioko du CEO de Spirit, étaient face aux  jeunes entrepreneurs, étudiants et autres personnalités pour animer  ce présent Talks .

En introduisant la rencontre , le Dr Awa Diarra  dira  que cette belle initiative du REAO est plus  une tribune de dialogue direct , un espace de réflexion , d’échange et de partage d’expérience entre chefs d’entreprises et jeunes entrepreneurs.. Egalement  un espace de discussion et de conseil pratique sur les enjeux économiques, les difficultés de parcours et les perspectives axées sur de fortes propositions à l’ attention de jeunes porteurs de projets  selon la présidente du REAO Mali- qui invite  les  jeunes entrepreneurs à savoir tirer profit de  ces opportunités  Des propos renchéris par Sory Makanguilé  qui pour sa part a fait un bref rappel de la genèse de leur groupement .  Il notera que le  réseau de l’entreprise en Afrique de l’ouest  est avant tout un réseau présent dans 8 pays de l’ Afrique de l’ouest en  plus du  Tchad, et il enregistre près de 850 membres tous chefs d’entreprises.

Mise en place un (01) an après  la dévaluation du  franc CFA  en vue d’instaurer le  dialogue  entre le  secteur  privé  et les gouvernements et  politiques , de part ses actions et son dynamisme, le REAO  a impulsé un nouveau souffle au secteur privé  qui serait dès lors associé aux décisions des Etats, partenaires le concernant.  Complémentant Monsieur Makanguilé,  M. Bakary Camara rappellera quelques acquis du REAO à ne citer que l’institutionnalisation de la journée du secteur privé. A l’instar des autres présidents, M. Makanguilé ou le Dr Diarra, M. Camara notera aux chefs entrepreneurs que seul le travail est bon payeur d’où l’obligation  de s’ y atteler pour  obtenir l’objectif visé.  L’un des objectif de ce talks est d’assurer la relève du réseau, son but est d’amener les jeunes entrepreneurs à  assurer la continuité des  efforts déjà consentis par leurs prédécesseurs pour un secteur privé florissant et viable. Et pour cela M. Sidy Dagnioko invite les jeunes entrepreneurs à prendre en modèle le réseau à qui il a fallu de la vision, du travail et de la persévérance  pour se positionner là où il est aujourd’hui. La conférencière Me Fatoumata Sidibé Diarra de FSD Conseils, membre du REAO –Mali,  et  Avocate à la Cour, inscrite au Barreau de Paris, a édifié les participants sur «  Jeune Entrepreneur : quelle forme juridique pour ma structure » .  Elle a eu éclairé sur les conditions nécessaires pour la création des entreprises ( cas des avocats, société commerciale etc). Mme Diarra  dans son exposé n’ a pas manqué de rappeler les  règlementations existantes en la matière tant au niveau national qu’ international. La rencontre a été riche en questions et échanges.
Khadydiatou Sanogo/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here