Conseil des ministres de l’OMVS : Vers la réalisation des projets hydroélectriques au profit des populations

0

En prélude de la 18ème conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal qui se tiendra ce samedi à Bamako, la 72è réunion du conseil des ministre de l’énergie s’est ouverte. Occasion pour faire bilan de mi-mandat du haut-commissaire de l’OMVS, Hamed Diane Séméga.

Maliweb.net Les ministres de l’énergie de l’eau du Mali, du Sénégal, la Mauritanie et la Guinée, les partenaires de l’organisation énergétique et le haut-commissaire de l’OMVS étaient tous présents à cette session inaugurale au centre internationale de conférence de Bamako.   Le ministre de l’énergie du Mali, Sambou Wagué se dit heureux d’accueillir cette rencontre qui fait l’évaluation du chemin parcouru, les avancées réalisées dans la construction des barrages hydro-électriques, le projet de modernisation institutionnelle de l’OMVS et de navigation sur le fleuve Sénégal.  Indiquant que l’OMVS est un outil précieux de lutte contre la pauvreté.

 A son tour, le Haut-commissaire de l’OMVS de poursuivre  avec l’état d’avancement des fonctions édictées par les Chefs d’Etat à son équipe.  La première orientation porte sur la modernisation de l’OMVS qui, selon l’orateur, a permis de procéder à une réforme institutionnelle.  En second lieu, poursuit-il, l’OMVS s’est attelée à l’augmentation de l’offre énergie hydroélectricité marquée par l’aménagement des barrages de Koukoutamaba et de Gourbasi pour une distribution suffisante de l’électricité à des coûts abordables pour les ménages.

 Pour Hamed Diane Séméga, ces efforts se sont poursuivis avec la coopération entre les Etats membres avec les activités d’électrification des villages impactés par Manantali en 2018 dont l’exploitation est en cours par l’énergie du Mali. Idem pour les villages affectés par les barrages hydroélectriques de Félou et de Guina dans la Région de Kayes. En fin, le Haut-commissaire a travaillé à la réalisation du projet de navigabilité du fleuve aux meilleurs coûts et de stimuler les échanges commerciaux entre les Etats membres. Ce projet cher aux Président de l’organisation  est en cours de réalisation  par la société indienne AFCONS spécialisée dans les grandes infrastructures avec qui l’OMVS a signé un contrat depuis le 11octobre2019.

Ce conseil des ministres de l’énergie devrait permettre de mobiliser un financement pour que ce projet devient une réalité au service des populations et des industrielles installées dans le bassin du fleuve Sénégal.

 En dehors de tout cela, l’OMVS travaille sur un plan d’action régional pour l’amélioration des cultures intégrées avec les partenaires au développement et la gestion intégrée des ressources en eau et au développement des usages multiples de l’eau.

Par contre, le Haut-commissaire a informé que l’organisation n’est pas exempte des dégradations occasionnées par le changement climatique. Le bassin du fleuve subit cette réalité avec l’orpaillage exacerbé clandestin qui se réalise en dehors de tout contrôle. Les retenues d’eau subissent également les effets du changement climatique obligeant l’OMVS à tourner vers l’énergie solaire. D’où des protocoles d’accord avec les acteurs privés pour réaliser l’initiative de 400MW de l’énergie solaire à l’horizon 2021.

Le président du conseil des ministres,  le guinéen Cheick Taliby Sylla a exprimé la satisfaction de ses homologues par rapports aux avancées réalisées en mi-mandat.  Cette réunion des ministres de l’énergie devrait prendre des mesures qui seront validées par la 18ème conférence des Chefs d’Etats de l’organisation ce samedi Bamako   

Il faut rappeler que l’OMVS s’investit pour l’exploitation rationnelle et concertée des ressources en eau du bassin du fleuve Sénégal.  Pour ce faire, elle met en œuvre au compte des pays membres de grands projets pour réduire le déficit énergétique, développer l’agriculture, le transport sous-régional.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net  

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here