Opérationnalisation des directions régionales des douanes : Le Lieutenant-Colonel Ibrahima Condé installé dans ses nouvelles fonctions à Bougouni

0

Après Koutiala, le 13 juin dernier, la Direction régionale des douanes de Bougouni, dirigée par le Lieutenant-Colonel Ibrahima Condé, est désormais opérationnelle. Le directeur général des Douanes, Mahamet Doucara, et le Gouverneur de la région, Dédéou Mahamadou Djitteye, ont procédé le 2 juillet dernier au lancement de ses activités. Cette nouvelle structure permettra de rehausser la contribution de la région dans le recouvrement des recettes douanières au profit du Trésor public et de renforcer la protection de l’espace économique national. Il s’agira aussi de mieux lutter contre la fraude et la criminalité transnationale.

L’opérationnalisation de nouvelles directions régionales douanières est l’expression grandeur nature de la quête de bonne gouvernance, prônée par les plus hautes autorités du pays, mais aussi un défi que les douanes maliennes, avec l’appui du ministère de l’Economie et des Finances, ont décidé de relever, en vue d’offrir aux usagers de nombreuses facilités et promouvoir du coup un environnement des affaires plus propice à la création des richesses.  

Ma reconnaissance va également à l’endroit des hautes autorités de notre pays qui, par le truchement du ministre de l’Economie et des Finances, ont donné toutes les directives pour une opérationnalisation progressive des nouvelles directions régionales des douanes.

L’inauguration de la Direction régionale des douanes de Bougouni intervient après celle de Koutiala où nous étions le 13 juin 2020 pour l’opérationnalisation de cette nouvelle direction régionale.

C’est donc un plaisir renouvelé que nous nous trouvons parmi vous dans la capitale du Banimonotié pour continuer l’exercice”. C’est par ces propos que le directeur général des Douanes, l’Inspecteur général des douanes Mahamet Doucara, a procédé, le 2 juillet dernier, à l’opérationnalisation de la nouvelle Direction régionale de Bougouni. L’événement, qui s’est déroulé en présence de plusieurs personnalités politiques et administratives de la région, était placé sous la présidence du Gouverneur de la région, Dédéou Mahamadou Djitteye.

Etaient également présents, le directeur régional des douanes de Bougouni, le Lieutenant-Colonel Ibrahima Condé, et toute son équipe. Sans oublier la présence de plusieurs invités dont des opérateurs économiques.

Le Gouverneur Dédéou Mahamadou Djitteye a tenu à rendre un vibrant hommage au directeur général des Douanes, Mahamet Doucara et au directeur régional des douanes, Ibrahima Condé. “Je mets à profit cette heureuse occasion pour féliciter solennellement le Lieutenant-Colonel Ibrahima Condé et son adjoint, le Commandant Yoro Diallo, nommés pour présider aux destinées de la nouvelle structure régionale.

S’agissant de l’Inspecteur général Mahamet Doucara, je lui rends un vibrant hommage pour le combat qu’il ne cesse de mener au quotidien, pour que son service apporte toute sa contribution au développement de notre pays à travers la mobilisation du maximum de ressources douanières dans un contexte pas toujours favorable“, dira-t-il. Avant de préciser : “Si à la différence de Koutiala, la Direction des douanes de Bougouni ne dispose pas encore de bâtiment propre, je demeure convaincu que dans les meilleurs délais, ce ne serait plus qu’un lointain souvenir.

Déjà, il faut se réjouir que grâce au leadership du directeur régional, soutenu par le directeur général, ce bâtiment a pu être doté de l’essentiel des commodités pour permettre à ses occupants de travailler décemment et dans les meilleures conditions possibles”. 

“Je reste convaincu que les opérateurs économiques, à travers leurs faitières, mieux que quiconque, apprécient à leur juste valeur la nouvelle dynamique amorcée. J’ose espérer qu’ils ne ménageront ni leur temps ni leurs énergies pour apporter leur contribution pour son renforcement en se soumettant aux règles douanières dans leurs activités.

Dorénavant, ils ont des services de proximité et de qualité pour leur alléger les pertes de temps en lien avec la gestion de leurs dossiers à Bamako ou Sikasso, toute chose qui obère les charges financières de leurs entreprises.

Monsieur le Directeur régional des Douanes de Bougouni et son personnel, j’attends de vous, maintenant que l’essentiel est acquis pour vous permettre de travailler décemment une performance au plan des résultats” a-t-il conclu.

Le directeur général des douanes était visiblement très heureux de lancer les activités de la nouvelle direction régionale de Bougouni. Le choix de Bougouni pour abriter une Direction régionale des douanes, selon Mahamet Doucara, se justifie par sa situation de carrefour sur des axes importants reliant la région à l’extérieur. Il s’agit, précisera-t-il, de l’axe Zantiébougou-Kolondiéba-Kadiana-Tingrela-Port de San Pédro en Côte d’Ivoire et celui de Yanfolila-Badogo-Niantanina, en Guinée.

“L’achèvement récent des travaux de bitumage de l’axe menant au Port de San Pédro offre de plus grandes perspectives de développement à l’économie de la région, notamment pour les sociétés minières qui pourront faire transiter directement leurs importations par ce port plus proche de leurs sites.

L’administration des douanes se devait donc d’accompagner cette dynamique de développement en se rapprochant des opérateurs économiques de la région pour bâtir avec eux des partenariats plus féconds”, a déclaré le directeur général des douanes.

Il faut noter que la Direction régionale des douanes de Bougouni est organisée, comme l’a si précisé Mahamet Doucara, au niveau central en deux divisions et quatre sections dont une section Recherches et Interventions.

Au niveau local, la nouvelle direction est constituée de plusieurs services. Il s’agit du Bureau principal des douanes de Bougouni, qui vient d’être ouvert et qui connaitra de toutes les opérations de dédouanement à l’exclusion de celles réservées aux bureaux spécialisés et les bureaux secondaires frontaliers de Kadiana et Manankoro (frontière Côte d’Ivoire) Badogo et Filamana (frontière Guinée) ouverts à l’exportation sans limitation de valeur, à l’importation pour les opérateurs de droit commun d’une valeur inférieure ou égale à 3 millions de Fcfa.

Le directeur général des douanes précise que “les bureaux de Kadiana, Manankoro et Badogo sont fermés à tous les régimes suspensifs à l’exception du transit, tandis que le bureau de Filamana est fermé à tous les régimes suspensifs”.

Les Brigades mobiles d’intervention de Bougouni et de Sélingué ont pour vocation de surveiller les intervalles entre les bureaux, de rechercher, d’intercepter et de réprimer la fraude tandis que le Poste de surveillance de Guélélenkoro, chargé de la surveillance des frontières de son ressort territorial, est fermé à tous les régimes douaniers.

Toutes ces structures, comme précisera Mahamet Doucara, sont animées par une cinquantaine d’agents des douanes. Elles sont équipées d’une dotation en matériels et véhicules. Cela grâce à l’appui du département de l’Economie et des Finances.

“Le département nous rassure de son accompagnement pour la dotation complète dans un avenir très proche, des nouvelles structures, en matériels roulants nécessaires à la bonne exécution de nos missions régaliennes.

Ce dispositif devrait permettre de rehausser la contribution de la région dans le recouvrement des recettes au profit du Trésor public, de mieux lutter contre la fraude et la criminalité transnationale et d’apporter un appui significatif aux autres forces de défense et de sécurité dans l’accomplissement de leurs missions respectives“, fait savoir le directeur général des douanes.

Notons que la Direction générale des douanes s’est résolument engagée depuis quelques années dans une dynamique de réformes, qui vont du cadre organisationnel et fonctionnel, à l’informatisation de son outil de travail. Cela après un diagnostic pertinent ayant abouti à une importante révision de la carte douanière, selon le directeur général des douanes.

L’un des temps forts de cette cérémonie a été la visite guidée des locaux de la nouvelle Direction régionale des douanes par le gouverneur et le directeur général, Mahamet Doucara. Et la remise d’un lot de kits de lavage des mains dans le cadre de la prévention contre la pandémie du Coronavirus ou Covid19 dont le nombre de cas testés positifs recensés dépasse aujourd’hui les 2 000 au Mali. “Chacun de nous se doit de participer à la croisade contre cette pandémie en respectant scrupuleusement les mesures barrières préconisées par les spécialistes de la santé et constamment rappelées par les hautes autorités du pays“, a rappelé Mahamet Doucara, avant de procéder à la remise symbolique des kits.

                   El Hadj A.B. HAIDARA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here