Mali : le ministre de l’énergie impute l’origine des délestages à la vétusté des installations et la réduction des mégawatts en provenance de la Côte d’Ivoire

35

Fortement  critiqué par les populations à cause des délestages, le ministre de l’Energie et de l’eau, Lamine Traoré a animé une conférence de presse hier jeudi au cours de laquelle il a indiqué que les coupures intempestives  d’électricité sont dues à la réduction de la fourniture des Mégas en provenance de la Côte d’ivoire et  les fortes chaleurs ayant  entrainées des pannes dans les installations de l’EDM S.A.

maliweb.net C’est un ministre des mines, de l’énergie et de l’eau visiblement touché par les attentes de  nombreux consommateurs  en cette période de pointe qui s’est présenté devant la presse. «  Les fortes chaleurs ont engendré de nombreuses pannes dans nos installations déjà vétustes », introduit  le ministre, qui explique  que  l’EDM a besoin de 400 mégawatts en cette période de pointe pour pouvoir répondre aux attentes de ses clients. Mais, l’énergie du Mali ne produit malheureusement que 300 mégawatts, et c’est ce qui expliquerait, selon lui, en partie l’incapacité de la société à fournir de l’électricité à tous et au même moment.

Autre difficulté,  le nombre de mégawatt que le Mali importe de la Côte d’Ivoire est également en deçà de promesses contractuelles. « Les autorités ivoiriennes ont réduit les 100 mégawatt qu’elles fournissaient à notre pays »,  déplore le ministre Lamine Traoré. Lequel impute également  l’incapacité du Mali à atteindre les 400 mégawatt afin de répondre au besoin des consommateurs par le manque de d’investissements dans le secteur de l’énergie. « La société d’électricité n’a pas reçu d’investissement conséquent depuis 30 ans. Donc, on peut pas résoudre un tel problème en six mois »,  se défend le ministre de l’énergie, qui  informe que la dette de l’EDM s’élève  près de 400 milliards. Et le conférencier d’implorer l’indulgence des consommateurs, «  Nous sommes conscients des attentes des Maliens. Mais nous implorons leur indulgence avant de parvenir à un accès convenable à l’électricité »

Pour sortir la société de cet éternel délestage, le ministre a annoncé un plan d’investissement ambitieux qui s’élève à 2 300 milliards FCFA afin de résoudre le problème. A défaut  de pouvoir mobiliser toutes ces ressources,  il a  indiqué que le gouvernement a recourt aux prestataires privés qui produisent de l’énergie, puis la vend  à l’EDM S.A. L’objectif, a-t-il poursuivi, est de mobiliser dans l’urgence 1 400 milliards FCFA d’investissement pour le secteur de l’électricité.

Au-delà de recourir aux opérateurs privés, le ministre de l’énergie a annoncé quelques efforts que le gouvernement est entrain de déployer pour réaliser des ouvrages d’électricité afin de combler le besoin. Il s’agit  du développement de l’énergie solaire avec la construction d’un parc solaire de 100 mégawatt à Sirakoro, de 56 mégawatt  hydroélectrique à Koulikoro. «  Nous sommes entrain de mobiliser des ressources de construire 3 nouveaux barrages sur le fleuve Niger »,  annonce le ministre de l’énergie, qui  explique que les pourparlers sont en cours avec l’ONVS pour accélérer les travaux du barrage de Gouina.

Et la réalisation de tous les ouvrages n’est pas prévue pour aujourd’hui. De quoi indiquer que les consommateurs  maliens de l’électricité doivent prendre leur mal en patience  jusqu’au terme des travaux. « Il y aura moins de coupure l’année prochaine que cette année », promet le ministre de l’énergie qui estime que la réception de nombreux ouvrages d’électricité permettra d’augmenter le nombre de mégawatt et de réduire la dépendance  du Mali à ses voisins en matière de fourniture de l’énergie.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

35 COMMENTAIRES

  1. Mr Sangare vous admettez avec moi que pour soigner un mal il faut aller à la source ! En supposant que Moussa Traore a été mauvais vous êtes d’accord que la réparation devait commencer sous Alpha et les indicateurs de performance doivent être les preuves ! Quel mal actuel n’ a pas sa source sous Alpha : décadence de l’ école , malversations foncières , usurpation du patrimoine de l’ état , délinquance financière , …chaque régime innove des manières de voler : marché gré à gré , malversations foncières , fonctionnaires milliardaires , …sous Alpha ; ces mots sont suffisants pour rafraîchir les mémoires des adultes de l’ époque de Alpha ! C’est pour cela que les jeunes d’ aujourd’hui ont besoin de repères et d’ informations pour construire le Mali ! Ce ne sont pas des gens comme vous Sangare qui permettront aux jeunes de s’ inspirer du passé en sachant qui vaut quoi !
    Un président enseignant acteur de la décadence scolaire pendant deux mandats !!! Les indicateurs de performance sautent aux yeux sauf aux yeux de Mr Sangare !!!

  2. Le pseudo nom ROI BITON DE SEGOU, je n’ai aucun lien avec Feu le Général Cheick DIARRA qui est le Père de l’ancien Ministre de l’économie et des finances Mamadou Igor DIARRA. Mon feu père a servi l’armée de l’air dignement jusqu’à sa retraite, mais n’a pas été Général.Je ne t’ai jamais insulté et ton nom n’est pas ROI BITON DE SEGOU, mais un pseudo nom que tu utilises pour échanger avec d’autres internautes sur maliweb.net. Tu critiques tout le temps mes propros alors que je ne te connais même pas et je ne cherche pas à te connaitre, c’est l’état de mon pays qui me préoccupe en ce moment. Si tu es jaloux pour mon diplôme d’Ingénieur des Mines, je ne peux rien faire pour toi, je suis désolé.

  3. « La société d’électricité n’a pas reçu d’investissement conséquent depuis 30 ans. Donc, on peut pas résoudre un tel problème en six mois »

    Il raconte des balivernes de ministre comme il n’en a pas honte. Avec en ce moment une clientèle en majeur partie (85 à 90 %) pré-facturée à travers les compteurs prépayés, il faut avoir le courage de la vérité et dire que ce ne sont pas les moyens qui manquent pour investir, mais certainement la volonté et l’ambition. C’est tellement facile de tout mettre à la charge de “depuis 30ans”… Qu’est-ce qui a changé depuis six mois ? Et en plus, nul n’a été obligé de venir aux affaires publiques.

    Pensées rebelles.

  4. Sangre
    On dit d’argumenter,non des commérages destinés à salir.
    Presque deux décennies,les successeurs D’AOK sont incapables de trouver une solution aux délestages,parler de détournement d’argent d’il y a plus de vingt ans,c’est nourrir une haine insatiable dont le couple KONARÉ en a l’habitude.
    Si la cause était un détournement d’argent;on aurait déjà trouvé la SOLUTION depuis belle lurette.
    L’EDM SOUFFRE D’UNE MAUVAISE GOUVERNANCE LIÉE AU MANQUE DE COURAGE DES SUCCESSEURS D’AOK.
    On a remis en cause sa mesure destinée à trouver la solution pour le long terme,les conséquences sont là presque vingt ans après.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  5. Le pseudo nom ROI BITON DE SEGOU, le mois de carême est un moment privilégié pour s’attirer des bénédictions et non un moment pour s’attirer des malédictions et la colère de Dieu avec tes insultes.

    • INGENIEUR EN COMMERIE ET SEUL ENFANT MAUDIT PARMI LES ENFANTS DU DEFUNT GENERAL CHEIKH DIARRA!

      C’EST TOI QUI AS COMMENCE’ LES INSULTES EN ECRIVANT PSEUDO ROI DE SEGOU.

  6. Merci monsieur le jeune Ministre pour cet exercice,
    Comme on le dit il n’est jamais trop tard pour mieux faire. A tous les responsables de la transition, du President de la république, les membres du CNT, le conseil constitutionnel. Il me parait important de vous rappeler qu’il urge pour la transition de FAIRE L’ETAT DE LA NATION. DE GRACE SOYONS REDEVABLE A LA MERE PATRIE QUI NOUS A TOUT DONNE. Monsieur LE PRESIDENT JE VOUS PRIE D’INITIER L’ETAT DE LA NATION ET NOUS MALIENS VOUS SERONT RECONNAISSANT POUR CELA.

    • « Il me parait important de vous rappeler qu’il urge pour la transition de FAIRE L’ETAT DE LA NATION. DE GRACE SOYONS REDEVABLE A LA MERE PATRIE QUI NOUS A TOUT DONNE. »

      Si vous appelez cette opération de com “redevabilité”, alors vous attendrez encore longtemps pour vos comptes.

      Pensées rebelles.

  7. Ah ! Quelle médiocrité et nepotisme des cadres actuels ! En 1986 on savait déjà avec l’ avènement du barrage de Selingue que dans dix ans il y aurait des pénuries d’ électricité , les cadres actuels sont surpris chaque année !
    Mr Sangare dans ses commentaires semble occulter ce qui s’ est passé sous Alpha et qui est révélateur : le toubab qui a détourné l’argent de EDM et divorcé de la fille du président ce qui est à la base de toutes les dérives et malversations au niveau de EDM jusqu’à aujourd’hui , simple continuité !

  8. ” … Autre difficulté, le nombre de mégawatt que le Mali importe de la Côte d’Ivoire est également en deçà de promesses contractuelles. « Les autorités ivoiriennes ont réduit les 100 mégawatt qu’elles fournissaient à notre pays »,…
    …« La société d’électricité n’a pas reçu d’investissement conséquent depuis 30 ans. Donc, on peut pas résoudre un tel problème en six mois »,… ” …///…

    :
    Le fait de dépendre de nos VOISINS nous coûte beaucoup économiquement, moralement et même psychologiquement.
    Avant, c’était uniquement par le transport de marchandises que nous dépendions de bon nombre de nos VOISINS.
    A cela s’ajoute aujourd’hui l’ÉLECTRICITÉ.
    Le Mali doit pouvoir exploiter son PÉTROLE pour sortir de cette dépendance à nos VOISINS si fraternels soient-ils.
    Monsieur le MINISTRE a le mérite de la franchise quand il dit :
    ” « La société d’électricité n’a pas reçu d’investissement conséquent depuis 30 ans. Donc, on peut pas résoudre un tel problème en six mois » “.
    Quant au barrage de Gouina… Vivement qu’il puisse profiter aux POPULATIONS du Cercle de Kayes et du Cercle de Bafoulabé. Les POPULATIONS des Villages dans les Zones rurales de ces Cercles n’ont ni EAU POTABLE ni ÉLECTRICITÉ.
    Quand on parle de manque d’eau et d’électricité au Mali…, généralement on parle pour les CITADINS, de Bamako, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Kayes etc…
    Les Ruraux sont les laissés pour compte quand les Autorités du pays se soucient de bien être des POPULATIONS.
    On doit voir les problèmes du pays dans son ensemble et non seulement pour une catégorie de GENS.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  9. Le pseudo nom “ROI BITON DE SEGOU”, les sociétés d’exploitation minière ont leurs propres groupes électrogènes et ne dépendent nullement pas de l’électricité produite par EDM-S.A, malgré que les produits pétroliers qu’elles utilisent pour l’alimentation de leurs centrales électriques sont exonérés par l’état. Si la société EDM-S.A pouvait leurs fournir en électricité çà allait réduire considérablement les coûts de traitement du minerai, ce qui aura un impact significatif sur leurs coûts d’exploitation par la méthode d’optimisation des coûts qu’elles utilisent ” Mine to Mill “. Ce n’est pas la grande compagnie minière Anglogold Anshati qui exploitait l’oxydé “le minerai tendre ou soft” de Sadiola qui s’est retirée une fois arrivée à l’exploitation du sulfureux “minerai dur ou roche fraîche” qui demandait une grande consommation d’énergie qui me dira le contraire. L’état doit demander aux sociétés minières de l’aider à se procurer de l’électricité produite par albatros (800 à 1200 Mégawatts par an), ce qui permettrait aux sociétés d’exploitation minière et à EDM-S.A d’avoir de l’énergie suffisante pour leurs besoins.

  10. Ogobagna, tu as raison et mon commentaire a ete purement et simplement effacer, c’est de la violation de la liberte d’expression! Si un journaliste ne sait pas faire la difference entre “ampute” et “impute” et que Maliweb.net suive la betise, alors nous somme surpris et depasses! Mais dans la dictature de Maliweb.net tout est possible!

  11. Pauvre Lamine Seydou TRAORE, vous êtes même incapable de poser le vrai diagnostic de la situation énergétique du Mali, c’est dommage pour un cadre de votre taille et c’est honteux. Comment peut-on parler d’énergie au Mali sans parler des barrages abandonnés et faire le lancement de nouveaux barrages sans aucun scrupule, on dirait que le Mali est bondé d’argent. Sotuba, sélingué et markala sont abandonnés depuis très longtemps et le Ministère n’en parle pas, quelle honte pour les cadres de ce pays? Nous vous assurons que les besoins énergétiques actuels de ce pays ne nécessitent pas la construction d’autres barrages, cela est sûr et certain, il faut tout juste entretenir et renforcer l’existant et c’est tout.
    C’est la location des groupes électrogènes de la société Albatros qui vous intéresse avec le nombre de tonnes de fuel qui rentrent par jour, avec ce système vous et vos acolytes gagnent des milliaires de F CFA par an sur le coût du fuel et les frais de location desdits groupes. Mais, c’est très regrettable de voir un pays pétri de grandes sources d’énergie et que les fils de ce dernier le mettent à genou, sans électricité juste à cause de leurs propres poches, ce qui reste certain Allah sauvera ce pays un jour sans vous, les troubadours invétérés sans aucune dignité. Maudits soient ces ministres de l’énergie qui détruisent ce pays sans aucune dignité depuis la nuit temps, que les argents volés et mal acquis soient entre leurs mains du feu et des malheurs interminables. Notre pays a trop souffert de ses fils malhonnêtes. Notre pays ne mérite pas de souffrir comme ça très cher petit ministre sans valeur qui n’a appris d’aucune notion de planification, quelle faiblesse? Comment allons nous en sortir? Pas avec des hommes comme vous. Pour réussir de bons résultats, ce Ministère doit faire partie intégrante de la présidence de la République afin de permettre à cette structure de lever la tête sur des horizons à moyen et long terme, ce sans quoi, nous resterons éternellement dans cette situation, car les Ministres successifs prennent toujours la voie la plus facile et c’est ce qui les conduisent sur le fuel lourd dont ils encaissent les dividendes sans chercher loin. Nous sommes entre les mains de véritables hommes véreux et sans scrupules.

  12. Les branchements illicites coûteraient plus de 6 milliards à l’EDM par an, sans compter les arriérés d’impayés de certains services publics tels que la mairie centrale et l’assemblée nationale, en ajoutant la gratuité de l’énergie pour les habitants des bases militaires à Bamako et Kati, plus la corruption endémique qui gangrène le secteur etc etc etc……. À cela si on ajoute le pilotage à vue de nos dirigeants et la passivité absolue des citoyens, je conclu sans problème que les délestages dureront encore 100 ans au Mali.

  13. Tant que nos autorités de la transition et les futures autorités qui vont venir ne trouvent pas une solution durable pour que tous les consommateurs d’électricité payent ce qu’ils consomment et que l’argent perçu soit investi à renouveller les dessertes électriques de Darsalam, de Sotuba et de Balingué (nouveaux groupes électrogènes), à l’achat des consommables, à se procurer entièrement de l’électricité produite par albatros (800 Mégawatts) et enfin à recruter les meilleurs spécialistes en électricité, électrotechnique et en électromécanique, nous n’allons pas voir le bout du tunnel dans ce secteur tellement vital pour la population. Je propose aux autorités de la transition qu’elles enlèvent tous les anciens compteurs conventionnels et les remplacent par les nouveaux compteurs ISAGO de la même capacité, en faisant de telle sorte que lesdits compteurs ne soient pas manipulables et étendre çà même aux compteurs d’eau, de vendre l’Eau et l’Électricité aux tarifs supportables par la population (fixation des tarifs dévolue au Cellule de Régulation de l’Eau et de l’Électricité/CREE), de chercher à diversifier nos sources d’énergie (photovoltaïques, éoliennes, biocarburants), de privatiser entièrement l’EDM-S.A, la SOMAGEP-S.A et la SOMAPEP-S.A, de lutter efficacement contre les branchements illicites.

    • Amadou, SABALI! Vous laisserez les compteurs des pauvres en paix!
      EST-CE QUE TU PEUX ME DIRE LE POURCENTAGE DE L’ENERGIE CONSOMME’E AU MALI QUI EST UTILISE’ PAR LES GRANDES INDUSTRIES COMME L’EXPLOITATION DES MINES?
      Les choses sont un peu plus complique’es!
      J’ ai grandi dans une ville ou’ il n’y avait pas d’electricite’. Pendant la nuit on utilisait les lampe a’ petrole. Il n’ y avait pas d’ordinateur. On se contentait de nos radios et nos magnetophones qui utilisaient des…. piles!!!! Je me rappelle toujours de cette publicite’ de Radio Mali a’ propos de….. PILE WONDER. La publicite’ etait: “…. Comme le lion est le roi de la brousse, PILE WONDER LA PILE A’ LA TETE DU LION EST LA REINE DES PILES.” RIRE!!! Que faire? Des besoins nouveaux ont ete’ cree’s avec les nouvelles technologies mais nos pays ont jusqu’a’ present plusieurs installations pour la production de leur energie qui datent de l’antiquite’!!!

  14. Tant que nos autorités de la transition et les futures autorités qui vont venir ne trouvent pas une solution durable pour que tous les consommateurs d’électricité payent ce qu’il consomme et que l’argent perçu soit investi à renouveller les dessertes électriques de Darsalam, de Sotuba et de Balingué (nouveaux groupes électrogènes), à l’achat des consommables, à se procurer entièrement de l’électricité produite par albatros (800 Mégawatts) et enfin à recruter les meilleurs spécialistes en électricité, électrotechnique et en électromécanique, nous n’allons pas voir le bout du tunnel dans ce secteur tellement vital pour la population. Je propose aux autorités de la transition qu’elles enlèvent tous les anciens compteurs conventionnels et les remplacent par les nouveaux compteurs ISAGO de la même capacité, en faisant de telle sorte que lesdits compteurs ne soient pas manipulables et étendre çà même aux compteurs d’eau, de vendre l’Eau et l’Électricité aux tarifs supportables par la population (fixation des tarifs dévolue au Cellule de Régulation de l’Eau et de l’Électricité/CREE), de chercher à diversifier nos sources d’énergie (photovoltaïques, éoliennes, biocarburants), de privatiser entièrement l’EDM-S.A, la SOMAGEP-S.A et la SOMAPEP-S.A, de lutter efficacement contre les branchements illicites.

  15. Le Webmaster a dénaturé mon commentaire en le rendant limite incompréhensible. L’essentiel a été fait puisque l’entête a été changé et “amputé” et non “imputé” et ça c’est déjà quelque chose …

  16. In this time of beyond control global warming bad management plus business practices of government officials plus businesspeople throughout this world have revealed undue detriment those practices cause. It is same for Africa as it is for developed world where energy is of concern. We need ample low cost reliable energy supply. Despite Africans having wealth plus intelligence to invest in fulfilling this need they cart loads of money off to Europe plus elsewhere for investments thereof compounding severity of needs of Africans that should be fulfilled. At same time their financial resources help fulfill need of foreigners at low profit. That is best reason foreigners want you all to keep acting stupid. Where do it stop? Will we continue to provide for foreigners to live well off our development dollars or will Negroids again find themselves as far to few have done since we were essential partners in Mongol Empire in times of Mansa Kankan Musa plus other African Kankans? If yes we need stop playing stupid to satisfy foreigners desire of us appearing inferior. Instead we should as again masters of our being do what is necessary to modernize all our citizens living conditions. Whatever essentials conditions we have resources to fulfill should be done. We should have group that focus on upgrading our ability to produce equipment plus supplies for fulfilling all essential conditions. Those investments may have low profit in Africa plus improve living conditions for Africans as oppose to low profits in Europe or elsewhere while improving living conditions of foreigners.
    China have built modern hotels plus hospitals in 30 days or less. That kind of production should be our goal within three years. As for us playing stupid about electricity production whatever will allow us to self produce 600 megawatts for region by next year this time is what our focus should be with failure not option. That is Kankan way.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  17. Les ministres en place ne sont pas fautifs des délestages qui se produisent pendant leurs exercices.
    ILS SONT AUSSI VICTIMES QUE LA POPULATION DE L’ABSENCE DE VISION DES DIFFÉRENTS GOUVERNEMENTS DEPUIS 2002.
    L’énergie du Mali se gère pour le long terme.
    Qui dit long terme dit exigence des sacrifices pour un temps.
    Elle fait partie des structures qui n’ont pas reçu d’investissements pendant longtemps durant l’ère de la dictature militaire.
    Les premiers délestages ont commencé pendant la présidence ALPHA OUMAR KONARÉ.
    IBK était premier ministre.
    On se rappelle de l’altération entre le premier ministre et son ministre des finances SOUMAILA CISSÉ.
    Le premier voulait utiliser les ressources prévues pour les curages de la ville de Bamako pour prévenir la saison des pluies afin d’ acheter les machines pour L’EDM.
    Le second s’est catégoriquement opposé.
    L’arbitrage du PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE a été favorable à SOUMAILA CISSÉ.
    En ce moment SOUMAILA CISSÉ était plus TECHNOCRATE que politique.
    IBK était le président du parti au pouvoir et était déjà engagé pour succéder au président donc plus enclin à prendre des décisions populistes que raisonnables.
    Après un partenaire a été choisi pour gérer convenablement L’EDM.
    Ce dernier a exigé l’augmentation du prix de l’énergie pour pouvoir investir pour le long terme.
    Donc un sacrifice demandé à la population pour en finir définitivement avec les délestages.
    L’ACCORD signé,les populistes en ont profité pour épingler le pouvoir AOK.
    ATT,élu en 2002,a remis en cause cet accord dans le seul but de soulager la population.
    C’est pourquoi depuis chaque année,ce sont des délestages.
    On doit laisser les techniciens travaillés selon un chronogramme établi.
    Mais les hommes politiques interviennent chaque fois pour remettre en cause leur travail.
    LES HOMMES POLITIQUES SANS CONVICTION NE RÉSISTENT PAS À LA PRESSION DE LA POPULATION.
    ATT en était un.
    Le longt terme ne l’a jamais intéressé alors que les logements sociaux sont le fruit du long terme dont il a posé les premières pierres trois mois après son investiture.
    IBK est de la même sauce,sinon il n’aurait pas de problème avec son ministre des finances.
    Il a naturellement perpétué la politique du court terme de son prédécesseur.
    Il y a indéniablement un sacrifice d’augmentation du prix de l’énergie à faire pour en finir avec les délestages car seul un partenaire crédible peut sauver L’EDM.
    Avec le partenaire,les hommes politiques sont éloignés de la gestion.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!!!
    La lutte continue.

  18. Pkagame ORANGE MALI EST 100X MIEUX POUR LE MALIENS que l'EDM-SOCIETE BUDGETIVORE BIDON ET INCOMPETENT QUI BOUSILLE NOS SUBVENTIONS!

    LA COMÉDIE continue! Ça doit commencer a la PRIVATISATION TOTALE DE L’ EDM SA a des multinationales responsables… afin d’éloigner l’État malien aussi loin que possible de l’EDM qui englouti de centaines des milliards en subvention de nos impôts…. il faut laisser la nature suivre son cours quand a électricité au Mali …le kw/h peut couter 500 f ça ne doit pas être notre probleme! C’est la classe moyenne et le gouvernement malien qui utilisent l’ électricité subventionnée par nos impôts des pauvres dont l’EDM ne donne même accès a électricité…. c’est une injustice sociale grave!

    Il faut couper! Les industrie seront obligées de faire recours a la clean énergie (solaire etc..), la classe moyenne et son gouvernement vont payer le cout, l’EDM sera taxée de gros impôts et payer des renouvellements de contrats par centaines de milliards a l’instar d’ ORANGE MALI, la pauvre population dont 70% n’ont accès a électricité va épargner ses impôts pour sont éducation et son secteur agricole! FIN DE JEU !

    • Pkagame: Pendant l'ORANGE MALI DISTRIBUE LES VIVRES AUX PAUVRES POPULATION L'EDM ETOUFFE LES PAUVRES EN LEUR COUPANT LE COURANT ...

      l’EDM est un pure gâchis financier pour le budget de l’état! Il y a une complicite Etat-EDM sur le dos de nos impôts pour un service médiocre!… l’État paie l’EDM centaine milliards de nos taxes et impôt en contre partie l’État doit de milliards a l’État …c’est un cycle … tout ce soi-disant programme social pour les compteur de 5 a 10 amrh est une poudre aux yeux des maliens…..
      le vrai visage sadique de l’EDM vient d’apparaitre avec le début de ce mois de ramadan … c’est le moment où l’on a plus besoin de électricité sous la chaleur et température hostiles que l’EDM a choisi de pointer son gros nez d’incompétence et le manque absolu de soucis vis a vis de la population malienne. Ces délestages ne sont pas une surprise malgré les excuses piètres de l’EDM! Ça en dit long sur l’inutilité de cette société qui torture les maliens depuis des années pour des simple compteurs!

      • je rappelle très clairement que je n’ai rien a voir avec l’ ORANGE MALI ni de près ni de loin et je ne travaille non pour elle…. mais simplement je suis très impressionné par les actes humanitaires et sociaux de cette multinationale … ça m’a toujours touché au fond du cœur… j’aime trop ce que fait la FONDATION ORANGE pour les maliens qui sont dans le besoin! Ce n’est pas petit!

        MERCI ORANGE MALI de penser au maliens!

        • Presque chaque grande compagnie americaine a ce qu’on appelle A FOUNDATION qui investit dans l’humanitaire! Ce sont des programmes sociaux pour aider! Rare sont les grandes compagnies africaines qui ont cette culture! Elles continuent a’ s’enrichir sur le dos de nos peuple mais elles ne font rien pour financer certains programmes sociaux! Elles preferent plutot donner quelques milliards de FCFA ici et la’ a’ quelque dirigeants corrompus des pays dans lesquels elles operent! Si Orange Mali investit dans l’humanitaire, je ne peux que dire FELICITATIONS a’ cette compagnie!

  19. Cet article m’inspire le commentaire suivant:

    Primo: la faute ayant consisté à employer le mot amputer pour imputer. Franchement, c’est vexant de lire des choses comme cela dans la presse nationale. Est ce qu’il n’y a personne pour relire le texte avant sa publication ou bien cela relève-t-il de la carence lexicale? Les directeurs de publication devraient s’adjoindre les services d’un correcteur afin que nous ne soyons pas ridicule et peu sérieux aux yeux du monde.

    Secundo: On a assez entendu ces litanies qui consistent à se défausser en imputant la faute aux autres. En écoutant le ministre, l’on imagine que les gouvernements précédents n’ont pas pris le problème à bras-le-corps. C’est évident sinon on en serait pas là. Ce phénomène est récurrent. On fait vite de l’oublier dès que la période de canicule cède la place à l’hivernage. Je crois que c’est notre passivité et notre crédulité qui font le lit de telles souffrances. Au Mali, les luttes sociales sont très difficiles à mener. Soit l’on se désolidarise, soit l’on s’essouffle assez rapidement. Les dirigeants véreux et flemmards n’adorent que de telles attitudes. Alors, ils mettent leur talent à endormir le peuple et s’adonnent à la corruption.

    Ce dont j’ai la certitude, c’est que ce problème sera résolu le jour où le peuple malien(celui de Bamako suffirait d’ailleurs) se lèvera pour crier son ras-le-bol en scandant tout simplement: nous voulons de l’électricité!

  20. Pauvre Lamine Seydou TRAORE, vous êtes même incapable de poser le vrai diagnostic de la situation énergétique du Mali, c’est dommage pour un cadre de votre taille et c’est honteux. Comment peut-on parler d’énergie au Mali sans parler des barrages abandonnés et faire le lancement de nouveaux barrages sans aucun scrupule, on dirait que le Mali est bondé d’argent. Sotuba, sélingué et markala sont abandonnés depuis très longtemps et le Ministère n’en parle pas, quelle honte pour les cadres de ce pays? Nous vous assurons que les besoins énergétiques actuels de ce pays ne nécessitent pas la construction d’autres barrages, cela est sûr et certain, il faut tout juste entretenir et renforcer l’existant et c’est tout.
    C’est la location des groupes électrogènes de la société Albatros qui vous intéresse avec le nombre de tonnes de fuel qui rentrent par jour, avec ce système vous et vos acolytes gagnent des milliaires de F CFA par an sur le coût du fuel et les frais de location desdits groupes. Mais, c’est très regrettable de voir un pays pétri de grandes sources d’énergie et que les fils de ce dernier le mettent à genou, sans électricité juste à cause de leurs propres poches, ce qui reste certain Allah sauvera ce pays un jour sans vous, les troubadours invétérés sans aucune dignité. Maudits soient ces ministres de l’énergie qui détruisent ce pays sans aucune dignité depuis la nuit temps, que les argents volés et mal acquis soient entre leurs mains du feu et des malheurs interminables. Notre pays a trop soufferts de ses fils malhonnêtes.

  21. Un proverbe de chez moi dit “Ce n’est pas le jour de la chasse qu’on commence la garde d’un chiot”. Monsieur le Ministre, comme tous vos prédécesseurs, on attend la période de forte chaleur pour s’activer à trouver des solutions aux délestages. Aussi c’est en début ou pendant l’hivernage qu’on commence à curer les caniveaux.
    Pilotage à vue quand tu nous tiens!!

  22. ministre de l’énergi mais il a plutôt “imputé l’origine des délestages à la vétusté des installations et la réduction des mégawatts en provenance de la Côte d’Ivoire”

    • il peut demander a Boua le ventru IBK, sa famille et a ses Ministres de rembourser l’argent vole du Tresor National et ainsi il va acheter des installations nouvelles, c’est simple!

    • Le Webmaster a dénaturé mon commentaire en le rendant limite incompréhensible. L’essentiel a été fait puisque l’entête a été changé et “amputé” et non “imputé” et ça c’est déjà quelque chose …

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here