Mali : inauguration d’une nouvelle usine Dunhill capable de produire 3,5 milliards de cigarettes par an

1

Dunhill est la marque de cigarette la plus vendue sur le marché malien. Cependant, elle a toujours été importée. En partenariat avec British American Tobacco (BAT), la Société nationale des tabacs et allumettes du Mali (Sonatam) ont conclu un accord pour la construction de cette nouvelle usine.

 10 milliards FCFA, c’est le coût de construction de la nouvelle usine inaugurée, ce mardi 26 janvier, par le ministre de l’Industrie et du Commerce, Mahmoud Ould Mohamed. L’usine se situe dans la cour de la Sonatam. Elle emploie 70 salariés permanents, et a une capacité de production 3,5 milliards de cigarettes par an. « Cet investissement permettra l’exportation des produits de British American Tobacco vers les pays de la sous-région », s’est réjoui le ministre de l’Industrie et du Commerce dans son discours.

Une vue de la production

Au bord de la faillite en 2002 avec un passif de 13 milliards FCFA, la Sonatam, plus vieille société d’Etat, est devenue depuis 2018 le fleuron de l’industrie malienne. Rien qu’en 2020, elle a reversé au trésor public 60 milliards FCFA de recettes fiscales. Selon Abdoulaye Yaya Seck, PCA de la Sonatam, le rebond de l’entreprise a été possible grâce au Contrat de performance signé en 2010 avec le gouvernement et renouvelé en 2015.

« La fabrication locale de la marque Dunhill permettra au consommateur malien de se procurer facilement sa cigarette produite selon les normes internationales », a indiqué Rodrigue Ntso, représentant de British American Tobacco, au lancement de la nouvelle usine. Rodrigue Ntso a attiré l’attention des autorités dont le représentant du président de la Transition sur la menace du commerce illicite de la cigarette.

 

Mamadou TOGOLA/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Le tabac est nocif a la sante. Ce machin racourcira la vie de pas mal de nos concitoyens. Voila un investissement qui ne vaut pas la peine. Abas la Sonatam et le BAT qui se font du fric au detriment de la sante.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here