Pomme de cajou : 05 unités de transformation mises en activité par le ministre de l’Agriculture

0

Le ministre de l’Agriculture, Mahmoud Ould Mohamed, a reçu les clés des équipements et des infrastructures réalisées dans le cadre du Projet d’appui à la filière anacarde au Mali (PAFAM). La cérémonie symbolique de remise a eu lieu, ce mardi 4 mai 2021, à l’unité de transformation de la pomme de cajou dans la commune de Siby.

maliweb.net – 23 infrastructures et équipements pour un coût d’environ 1,7 milliards FCFA. Les infrastructures sont constituées de 05 unités de transformation de la pomme d’anacarde et de 18 magasins de stockage de la noix d’anacarde. En plus de Siby (Kati), les unités de transformation ont été remises aux communes rurales de Baya (Yanfolila), de Farakala (Sikasso), Senko (Kita) et Minidjan (Kangaba).

Avec 100 000 tonnes de noix de cajou produites par an au Mali, la culture de l’anacarde est un facteur de lutte contre le chômage des jeunes qui a pour conséquence l’immigration irrégulière. Fort de cette connaissance, l’Union européenne et la Coopération espagnole à travers le Projet d’appui à la filière anacarde au Mali financent le développement de cette filière. Présent à Siby, l’ambassadeur d’Espagne au Mali, Jose Hornero, a indiqué la priorité accordée par l’Espagne au secteur agricole au Mali et en Afrique de l’Ouest.

En plus de la création d’emploi, l’anacarde c’est aussi la préservation de la santé avec une teneur en vitamine C supérieure à celle de l’ananas. Pour Bart Ouvry, ambassadeur de l’Union européenne, l’anacarde est une opportunité économique. Une filière d’exportation notamment vers l’Europe. Les avantages de la filière anacarde ne s’arrêtent pas là. « Cultiver l’anacarde, c’est planter des arbres donc protéger l’environnement », a indiqué l’ambassadeur Bart Ouvry.

« Les nouvelles machines nous permettront d’avoir plus de jus et en bonne qualité », a indiqué Mady Camara, ancien migrant aujourd’hui cultivateur de l’anacarde à Siby. Au nom des bénéficiaires, Mady a salué le nombre élevé d’emplois qui sera créé par la construction de l’Unité de transformation de Siby. Aux dires du ministre de l’Agriculture qui a coupé le ruban symbolique de l’unité de Siby, l’atteinte des objectifs de sécurité et de souveraineté alimentaire passe par la « promotion de toutes les filières », notamment celle de l’anacarde.

Le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche s’est engagé à tout mettre en œuvre pour la durabilité et la fonctionnalité des infrastructures.« Cela dans le but d’améliorer les conditions de vie des populations bénéficiaires », a promis le ministre Mahmoud Ould Mohamed, en recevant les clés des mains des donateurs.

Mamadou TOGOLA/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here