Mine d’or de Sadiola : La fermeture annoncée avant la fin de l’année!

4

Après avoir fait la pluie et le beau temps pendant vingt ans d’exploitation minière à Kayes, la Société d’Exploitation de la Mine d’or de Sadiola (SEMOS) est aux portes de la banqueroute. En arrêt de travaux depuis 2016, la mine vit, actuellement, ses dernières heures d’existence et s’apprête à fermer complètement boutique avant la fin de l’année 2019, selon plusieurs informations recueillies en provenance de la société. 

C’est un secret de Polichinelle de dire que la Société d’Exploitation de la Mine d’or de Sadiola joue sa survie depuis 2016,  date de la fin de la première phase de l’exploitation consacrée aux roches molles. Pire, l’attente prolongée  par les responsables de la société pour obtenir des facilités douanières et fiscales et de fourniture d’électricité de l’Etat malien, (condition sine qua none pour l’entame des travaux de la seconde de l’exploitation minière), risquent de ne pas payer. Trois ans après ce vœu exprimé par les responsables de la société, les négociations sont toujours au point mort. Et de sources concordantes en provenance de la haute administration de la mine, la Semos est en passe d’abandonner définitivement sa lutte sans suite, après trois de patience optimiste.

Selon les sources, la société minière prépare activement ses valises pour déguerpir les lieux  avant la fin de l’année en cours.

Approché par nos soins, le ministère des Mines et du Pétrole nie la notification officielle d’une telle décision de la part des responsables de la mine au département. Selon Lassana Guindo, Conseiller au ministère des Mines et du Pétrole, les négociations entre le gouvernement et les responsables de la mine sur leurs doléances n’ont pas évolué depuis 2016. « Mais, celles-ci ne sont fermées non plus », précise notre interlocuteur.

A en croire Lassana Guindo, la mine de Sadiola n’a plus, actuellement, de mirais de fonctionnement et c’est ce qui l’a conduite à libérer une partie de son personnel.

Par ailleurs, le Conseiller technique au ministère des Mines et du Pétrole affirme et donne l’assurance que tout personnel licencié de la société ont à ce jour reçu leurs droits sociaux.

 

Affaire à suivre !

Mandé Youssoufa

Source : Info24

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Enfin ! Après la pluie et le beau temps ,c’est maintenant la descente aux enfers pour certains employés de la Semos qui se prenaient pour des Demi dieux. Comme tout le monde doit rentrer maintenant c’est tout pour le tout. Toute chose a une fin. Même la vie a une fin. Ces chefs de département qui se croyaient au-dessus de la mêlée doivent savoir que c’est maintenant leur chute vertigineuse.

  2. L e cas de Sadiola n’était étonnant dans la mesure où beaucoup de soit disant cadres se prenaient pour des super hommes. Maintenant on va voir comment ils pourront d’en sortir avec toutes ces masses d’argent qu’ils doivent aux différentes banques. Si le départ de la première vague plaisait d’autres employés et bien attendons voir. Tous des tarés. Heureusement qu’ils ont quand même un secrétaire général digne de ce nom, sinon tous les autres qui lui ont succédé étaient tous les valets de la direction.

  3. Nous sommes en train de brader à vil prix
    toutes nos ressources minières. En fin d’exploitation, les compagnies minières jouent au chantage avec le gouvernement et refusent de réparer les dégâts écologiques dont elles responsables. Nous allons bien comprendre la vie quand nos ressources minières seront épuisées.
    Tellement naïfs et égocentriques ces dirigeants africains!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here