Mine Loulo-Gounkoto : Des performances dans la production et dans le partenariat local

0

Le complexe  aurifère Loulo-Gounkoto de Barrick Gold Corporation est en bonne voie pour atteindre son objectif annuel de production. En plus d’enregistrer des performances, le complexe est engagé dans le développement communautaire, notamment  la création de la valeur ajoutée à travers un partenariat local solide.

Le complexe Loulo-Gouko, l’une des plus grandes mines au monde, a produit environ 193,014 onces d’or au premier trimestre et est en bonne voie pour atteindre son objectif annuel, soit une production annuelle de 640.000 à 700.000 onces d’or. Au dire du Président et Directeur exécutif, Mark Bristow, le complexe a fait mieux que l’année dernière. Les opérations de ce complexe ont commencé il y a quinze ans de cela. Aujourd’hui, sa troisième mine souterraine a atteint son premier niveau d’extraction et devrait commencer à livrer des tonnes de minerai à l’usine au cours du trimestre en cours. A en croire Mark Bristow, le développement avance à souhait. « Une bonne performance », a-t-il déclaré. Par ailleurs, le complexe étudie la possibilité d’autres mines, notamment Loulo 3 qui sera une mine souterraine et une super carrière sur  Yaléa Sud. Ces perspectives vont améliorer la productivité et la production de Loulo et consolider sa position en tant qu’une très grande mine.

Avec ces performances, le complexe est aussi engagé à créer de la valeur à travers un partenariat local solide, un concept qualifié de fromage par le Président et Directeur Exécutif. Pour lui, le concept qu’il faut comprendre de Loulo-Gounkoto est comme un fromage. Un fromage qu’on doit vraiment agrandir pour que les parties prenantes puissent avoir leurs portions au fur et à mesure que le fromage grandit.

C’est dans ce concept d’opportunités pour toutes les parties prenantes du complexe Loulo-Gounkoto que des projets ont été initiés par la Direction, notamment le projet immobilier avec les partenaires sociaux de la mine, le programme accélérateur pour les entreprises locales. Le premier projet est une initiative pouvant permettre à chaque employer de la mine d’avoir une portion de terre afin de construire. Et le second consiste à former les petits fournisseurs  et prestataires de services dans tous les aspects des affaires afin de leur permettre de se développer  et de diversifier. Ainsi, ils sont encadrés par certains des plus grands fournisseurs et entrepreneurs expérimentés ayant une collaboration de longue date avec la mine. Lancé il y a huit mois, ce programme a permis à 63% des participants de diversifier leurs sources de revenus en s’étendant à d’autres mines et industries multiples. Aussi, la collaboration entre les entreprises a conduit à la formation d’un consortium pour les douze entreprises. En outre, cette initiative a permis à 80% des entreprises d’avoir des objectifs à long terme ou un business plan de 5 ans. En effet, ces objectifs varient entre  l’ouverture d’usine, être certifié ISO 9001, s’étendre à d’autres mines et industries et même au-delà du Mali.

Ousmane Baba Dramé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here