Ministre des mines-chambre des mines : Le divorce

1

Un bras de fer oppose le ministre Boubou Cissé et les acteurs du secteur minier, notamment la Chambre des mines sur le récent code minier que le ministre a fait adopter.

 

L’information a été donnée par le président de la Chambre des mines, Abdoulaye Pona, lors du point de presse qui a clôturé la 3e session de l’assemblée consulaire de la Chambre des mines, organisée le mardi 22 décembre 2015 au siège du Conseil national du patronat du Mali.

Aux dires de M. Pona, de 2013 à 2014, le ménage a été très difficile entre la Chambre et le département de tutelle à tel point que le département prenait des décisions unilatérales sans consulter la Chambre avant de les imposer.

Pour le président, la Chambre est très jeune, ce qui ne lui permet pas de diagnostiquer les forces et les faiblesses des textes. “Il faut deux ou trois mandats pour voir clair dans les faiblesses des textes. Il a déclaré que le ministre est en porte-à-faux avec la loi, car il doit informer la Chambre quatre mois avant les élections, or l’arrêté que j’ai reçu datait de trois mois.

Le président Pona a souhaité avoir une Chambre où les nationaux auront plus de places alors que dans le scénario du ministre, ce sont les multinationales qui vont dicter leur loi. Il a terminé ses propos par le code minier que le ministre vient d’adopter sans concerter la Chambre qui est déjà dénoncé par la société civile à cause de son caractère unilatéral et son adoption en catimini.

Zoumana Coulibaly

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.