Secteur minier : Vers un bras de fer entre le ministre Boubou Cissé et des opérateurs miniers nationaux ?

0
Le Ministre des Mines, Dr Boubou Cissé
Le Ministre des finances, Dr Boubou Cissé

Lors de la 3ème session de l’Assemblée consulaire de la Chambre des mines qui s’est déroulée le mercredi 22 décembre 2015, au Conseil national du Patronat du Mali (CNPM), les membres du bureau national et les présidents des Délégations régionales ont dénoncé l’attitude «néfaste et désastreuse» du ministre des Mines, Dr. Boubou Cissé, en prenant un arrêté N’2015-4203/MM-SG du 27 novembre dernier, portant l’organisation des élections de ladite Assemblée. 

Cette dénonciation a été faite en présence du président de la Chambre des mines, Abdoulaye Pona ; de Me Arouna Touré de la Plate-forme et les délégués venus des quatre coins du Mali pour la cause. Elle fait suite, selon les conférenciers à des prises de décisions désinvoltes, contraires à l’esprit et la lettre de la loi de création de la Chambre des mines et à son décret fixant l’organisation et ses modalités de fonctionnement (La loi N° 04-006- du 14 janvier 2004 et le Décret N° 04-387/PRM du 23 décembre 2004.

«Cette attitude négative et destructrice des Opérateurs Miniers nationaux, notamment les sous-secteurs de l’orpaillage, des matériaux de construction, des collecteurs et des comptoirs d’or qui constituent une frange indispensable au secteur minier national, s’est traduite par la mise en chantier d’un décret modifiant le décret fixant l’organisation et les modalités de fonctionnement de la Chambre des mines, cité haut, et la prise d’un arrêté N°2015-4203/MM-SG du 27 novembre 2015, portant organisation des élections à l’Assemblée consulaire de la Chambre des mines. Le tout, sans consulter les vrais acteurs que nous sommes en tant que représentants toutes les régions de notre cher pays», ont révéler les mécontents.

Avant de préciser : «Nous ne cautionnerons jamais une telle méprise à notre endroit de la part du Dr. Boubou Cissé, ministres des Mines. C’est une mesure injuste, discriminatoire et contraire aux lois et règlements qui gouvernent la Chambre des mines».

«Nous demandons avec insistance au Ministre Dr. Boubou Cissé, de mettre fin à cette pratique d’une autre époque qui ne sied, à son statut, et par conséquent, de procéder à l’annulation pure et simple de son Arrêté susmentionné signé le 27 novembre 2015», ont-ils conclu.

Seydou Karamoko KONÉ

PARTAGER