Symposium sur la biodiversité : B2Gold Mali engage le débat

0

La société minière B2 Gold Mali a organisée hier, mercredi 30 novembre 2022, un Symposium sur la diversité biologique. L’ouverture des travaux a été présidée par le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Modibo Koné, en présence de Diakalia Koné, Directeur de l’Environnement de B2Gold Mali et plusieurs autres invités de marque.

Au nom du DG de B2 Gold, le Directeur de l’Environnement B2 Gold Mali, Diakalia Koné, se dit très heureux de recevoir les participants à l’ouverture des travaux de ce symposium de partage d’information et de connaissance sur la biodiversité.  Le Mali, selon lui, abrite une riche biodiversité est de plus en plus sous forte pression anthropiques. «  Nous devons agir maintenant, nous devons travailler et en étroite collaboration dans tous les secteurs pour promouvoir la coopération pour combler les lacunes en matière de donné, de renforcer les capacités afin de sauvegarder la biodiversité au profit de nos populations, bien sur des générations futures », a déclaré le Directeur de l’Environnement B2 Gold, Diakalia Koné. A B2 Gold, «  nous croyons à l’importance de la biodiversité et pratiquons une exploitation minière et responsable et durable », a-t-il ajouté. C’est pourquoi, selon M. Koné, dans le cadre de leur stratégie de biodiversité, ils ont organisé ce présent symposium avec la forte participation des ministères de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable. « Notre intention dans l’organisation de ce symposium est de favoriser la résilience à long terme et promouvoir la conservation de la biodiversité ».

Pour sa part le ministre de l’Environnement, Modibo Koné, a d’abord salué particulièrement b2gold pour sa précieuse collaboration et son appui à l’organisation de ce symposium.

Ce symposium, selon le ministre Koné, offrira un forum aux chercheurs, aux praticiens en début de carrière, aux professionnels et aux développeurs pour partager leurs expériences, les données, les techniques et outils, former des synergies et promouvoir une réflexion commune. « c’est un forum qui sensibilise sur les approches innovantes de développement durable qui gèrent efficacement les menaces sur la biodiversité, favorisent la résilience et la conservation à long terme », a-t-il précisé. Avant d’inviter les participants lors du panel à tirer des enseignements pour faire avancer les bonnes pratiques en faveur de la protection de l’environnement et la gestion durable des ressources.

Rappelons que le Mali, en plus des textes nationaux, a ratifié la Convention sur la diversité biologique à travers l’adoption de la loi n°94-026/AN-RM du 24 juin 1994 et signé le 29 mars 1995. Il a aussi signé et ratifié les protocoles de Cartagena et de Nagoya respectivement le 4 juin 2002 et le 16 octobre 2016.

AMTouré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here